Accueil Aston Martin Aston Martin convoité par Geely ?

Aston Martin convoité par Geely ?

1192
23
PARTAGER
aston

Un autre monument national de l’automobile britannique va-t-il passer sous pavillon étranger, après Land Rover et Jaguar ? Confronté à une mauvaise passe financière, Aston Martin pourrait s’ouvrir à l’appétit d’investissement du chinois Geely.

Aston Martin débute l’année 2020 avec des inquiétudes financières. Dans un contexte de ralentissement mondial du marché et d’incertitudes économiques entretenues par le Brexit, la marque préférée de l’agent 007 fait face à une baisse de ses ventes (notamment à cause des séries spéciales pourvoyeuses de rentabilité) et de sa marge bénéficiaire (le prix moyen des modèles vendus a diminué et les coûts de marketing ont flambé). Elle a émis le mois dernier un avertissement sur ses résultats, qui a eu pour conséquence de faire chuter le titre en bourse, lequel n’était déjà pas bien fringuant (en un peu plus d’un an, la capitalisation boursière d’Aston Martin a été divisée par 4).

En attendant la bouée d’air frais que devrait représenter le SUV DBX, dont les précommandes sont encourageantes mais qui n’entrera en production que dans le courant du 1er semestre 2020, Aston Martin a besoin de liquidités. Il y a quelque semaines, le nom du magnat canadien Lawrence Stroll (propriétaire de l’écurie de F1 Racing Point) a circulé pour une possible offre de participation majoritaire. Selon les dernières hypothèses, émises en premier par le Financial Times, c’est désormais le chinois Geely qui semble en lice pour entrer au capital de la firme de Gaydon. Déjà propriétaire de Volvo Cars, Proton, Lotus et actionnaire du groupe Daimler à hauteur de quasiment 10%, le groupe étudierait une prise de participation ainsi qu’un partenariat technologique, mais n’a fait aucun commentaire sur ces dernières spéculations.

Notre avis, par leblogauto.com

L’automobile du luxe, ton univers impitoyable ! La trajectoire financière et boursière d’Aston Martin contraste avec l’insolent succès de Ferrari. Le retournement de conjoncture est brutal pour la firme de Gaydon, mais la cacophonie politique du Brexit n’aide sûrement pas. Il faudra peut-être également repenser la stratégie produit et marketing (sponsoriser une écurie de F1 motorisée par Honda, à quoi bon ?)

Source : Financial Times, Aston Martin

Poster un Commentaire

23 Commentaires sur "Aston Martin convoité par Geely ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jdg
Invité

Et bien geely à un appétit sans fin

Vince
Invité

Ayant deja une archi elec mecredes et des motorisations mercedes, ca irait dans le sens des choses vu que geely est aussi actionnaire de daimler

ddd
Invité

Les pièces Volvo était beaucoup mieux intégrées sur les anciennes Aston.

SGL
Invité

C’est les Chinois, ils veulent être N° 1 partout, ils ont le temps, ils avancent leurs pions, comme d’hab. !

Jdg
Invité

On pourrait en dire de même des usa. Après eux ont moins d’argent alors ils ont la stratégie du chantage ou du sabotage

ddd
Invité

Geely a les moyens d’offrir une nouvelle plateforme et moteur maison.

Invité

A force de penser qu’ils ont les moyens, il faudra qu’ils se méfient de ne pas courir après trop de lièvres… Qui trop embrasse mal éteint…
Surtout si la conjoncture mondiale s’assombrit et que leur vache a lait chinoise commence a moins fournir…

zeboss
Invité
c’est ce que j’ai du écrire un jour dans un commentaire, mais en lisant entre les lignes, la méthode geely n’est pas incohérente, elle consiste à miner le paysage automobile pour se rendre indispensable. Actionnaire majoritaire avec 10% (!!!) chez Daimler, proprio de Volvo à 100%, majoritaire chez Proton et Lotus, (bon ces deux là ne vont pas faire des étincelles des demain non plus), et maintenant mettre la main sur le Ferrari Anglais, Empiler moi tout ça et ça vous fait un méga constructeur qui bouche les trous avec des marques sorties de nulle part, Lynk&co, Géométry… (pas couteuses… Lire la suite >>
ddd
Invité

En réalité Geely détient 51% de Volvo Cars, le reste est détenue par des provinces Chinoise. C’est pour cette raison qui y’a une usine Volvo au fin fond de la Mandchourie.
Sans oublie que Geely détient les Black Cabs Londonien, avec des boutons a faire rougir le XC40.
Et aussi le premier actionnaire du Groupe Volvo, donc de Renault Truck, concurrent des camions Daimler.
Tout s’assemble!

La synergie vient des bureaux de Volvo en Suède et Geely les distribue.

Fred21
Invité

Volvo Trucks et Volvo auto sont 2 groupes séparés. Geely n’est que dans Volvo auto.
Renault Trucks appartient à 100% à Volvo Trucks.

Fred21
Invité

@zeboss oui, Geely peut se permettre ses achats car il a le crédit du gvt chinois sinon ce serait impossible. C’est la façon d’avancer de la Chine avec des pions qui ressemblent aux pions d’en face mais les pions chinois sont téléguidés.

Fred21
Invité

Mes plates excuses @ddd : Geely est bien actionnaire de AB Volvo (Volvo Trucks) mais que de 8.2% suivant Capital (sur Wiki, il parle de Shu Fu Li à 4,77%)

Invité

Excellente analyse. Espérons pour eux qu’il n’y ait pas un autre credit crunch comme en 2008…

Invité

Ce n’est pas encore le même registre mais celaa ne risquerait pas de faire doublon avec Lotus qui devrait fortement monter en gamme ?

ddd
Invité

Lotus va faire du Porsche et Aston du Bentley.

wpDiscuz