Accueil Sport auto Sport automobile-semaine 50 : l’autre actu du weekend

Sport automobile-semaine 50 : l’autre actu du weekend

479
0
PARTAGER
toyota wec

Si la F1 et le surtout le WRC ont alimenté l’actualité ces dernières semaines, le reste de la planète sport automobile n’est pas en reste.

WEC Bahreïn : Toyota reprend la main

Cette année, la balance de performance a introduit un success handicap drastique qui permet à Rébellion et Ginetta de concurrencer Toyota « à la régulière », même si le système fait grincer des dents. Après la défaite de Shanghai, Toyota a néanmoins renoué avec la victoire à Bahreïn. Il faut dire que la concurrence n’a pas été épargnée, puisque la Rébellion de Bruno Senna, qui avait signé la pole position et pouvait jouer la gagne, a été percutée au départ par la Ginetta G60 en perdition de Charlie Robertson. Quelques heures plus tard, alors qu’elle était bien remontée et avait même doublé la Toyota de Buemi-Nakajima-Hartley, la Rébellion était cette fois-ci stoppée dans son élan par des soucis d’électronique. La Toyota n°8 de Conway-Kobayashi-Lopez, moins handicapée que sa sœur par la Bop, pouvait alors assurer une victoire facile (la 2e de la saison après Silverstone) et reprendre la tête du championnat. La Rébellion de Senna-Menezes-Nato termine finalement sur le podium mais sera à prendre au sérieux dans les prochaines courses.

En LMP2, triplé Oreca avec en tête la United Autosports de Albuquerque-Hanson-Di Resta alors que l’Alpine de Signatech n’est que 5e.

En LM GTE Pro, Porsche a vécu une course galère après des essais prometteurs. C’est finalement Aston Martin qui rafle la course avec la Vantage de Marco Sorensen et Nicky Thiim. Ils ont battu, après un duel intense, la Ferrari 488 de Davide Rigon et Miguel Molina, qui a été lourdement pénalisée pour…avoir fait patiner ses roues en repartant des stands. Qui a dit que certains législateurs voulaient tuer le sport ?

WTCR : Michelisz sacré

Le championnat de tourisme mondial s’est achevé à Sepang par le triomphe du hongrois Norbert Michelisz (Hyundai i30), qui jouait le titre face à Esteban Guerrieri (Honda Civic) dans la dernière course, tandis que Yvan Müller avait perdu ses dernières chances mathématiques dans la course 2. La course a tenu toutes ses promesses, sous la pluie et de nuit, avec moult rebondissements. Au départ, Guerrieri, qui accusait 10 points de retard sur Michelisz, faisait la bonne affaire en prenant la tête alors que son rival était englué dans un groupe d’agités. Mais Guerrieri a été ralenti par une avarie moteur sur sa Honda et Michelisz, assurant la 5e place d’une course remportée par l’ex-champion WRX Kristoffersson, décroche son premier grand titre. Présent en WTCC depuis 2008 et vice-champion 2017, Michelisz remporte son premier championnat d’envergure. Il succède au vétéran Gabriele Tarquini. Yvan Müller est 3e du championnat. Du côté des marques, Lynk&Co devient le premier constructeur chinois à remporter un championnat automobile international, mais n’oublions pas que les berlines asiatiques ont beaucoup d’ADN de Polestar.

12h Abu Dhabi GT : Rossi gagne sur une Ferrari

Nous étions habitués en fin d’année à voir Valentino Rossi disputer le Monza Rally Show, mais cette fois-ci, le vétéran de la moto s’est fait plaisir en participant aux 12 heures d’Abu Dhabi, une épreuve qui clôture la saison internationale des courses de GT. Partageant le volant de la 488 GT3 du Kessel Racing avec son frère Luca Marini, le « docteur » termine 3e au général et gagne la classe Pro-Am, confirmant qu’il n’aura aucun mal à se reconvertir en auto après sa carrière en MotoGP. Si Ferrari gagne donc en pro-Am, la victoire au général échappe à Maranello après 5 éditions victorieuses consécutives. C’est Audi qui réalise un beau doublé (1er succès d’Audi dans cette course) grâce au Attempto Racing, qui place en tête le trio Salikhov-Vanthoor-Mies devant Sultanov-Foster-Drudi. En GT4, c’est un doublé McLaren.

DTM : Spengler s’en va, Kubica arrive-t-il ?

Non retenu par Williams à l’issue d’une saison de F1 frustrante, le polonais pourrait rebondir en DTM. Une première rumeur l’avait envoyé éventuellement chez Audi, mais le line-up des teams de la firme aux anneaux est complet. Dans le cadre des journées test Young Driver organisées en Espagne sur le circuit de Jerez, l’ancien vainqueur du grand prix du Canada a essayé une BMW M4 DTM. « Je me suis rapidement senti à l’aise. Ce fut un test très productif (…) Il y a évidemment des différences avec une F1, notamment le poids et les appuis, qui sont moindres. Mais le DTM offre des véhicules très avancés techniquement, et j’ai apprécié travailler avec l’équipe. » Nous verrons bien. Des places sont en effet disponibles chez BMW, avec de surcroit le départ de Bruno Spengler. Présent depuis 15 ans en DTM et champion 2012, le canadien reste avec la firme bavaroise mais rejoint l’IMSA GT.

 

crédits images : WEC, WTCR Oscaro, Abu Dhabi Circuit, BMW

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz