Accueil Jaguar Jaguar F-Type 2020 : nouveau visage

Jaguar F-Type 2020 : nouveau visage

1224
9
PARTAGER
f-type

Lancé en 2013, le coupé sportif de Jaguar achève sa phase 2 de production. Le modèle va prolonger sa carrière avec désormais un restylage plus profond, qui modifie sensiblement la face avant.

Nouveau regard

Considérée comme la digne descendante de la Type E, la F-Type avait plu grâce à une ligne racée, à la fois féline et originale. Le principal changement de ce restylage concerne évidemment la face avant, méconnaissable. Le modèle d’origine était dans la verticalité, avec des optiques et des prises d’air qui, observées de face, évoquaient réellement un félin prêt à bondir. Le changement est radical, puisque les optiques sont désormais très effilés et les prises d’air davantage étirées horizontalement. Jaguar affiche sa volonté de moderniser le style et de l’harmoniser au sein de la gamme, avec une ligne qui se rapproche de la berline XE.

Le dessin donne la sensation d’une voiture plus large et plus agressive. Les avis seront dans doute partagés, car ces nouveaux optiques, qui permettent de proposer la technologie LED, perdent en originalité. Sous certains angles, la F-Type 2020 semble s’être latinisée et pourrait se faire passer pour une Maserati. Les optiques font également penser à la Ford Mustang. La calandre perd la barre horizontale centrale et gagne également en largeur. Sur la version F-Type R, le bolide se pare de nouvelles jantes plus larges, de 20 pouces à 10 branches, en noir brillant avec finition diamantée.

A l’arrière, les changements sont par contre mineurs, si ce n’est le dessin remanié du bouclier et le dessin « interne » des optiques, qui se cale sur le code stylistique du Jaguar E-Pace. A l’intérieur, pas de bouleversement majeur mais une mise à jour technologique, qui se traduit par l’adoption d’une nouvelle instrumentation haute définition de 12,3 pouces reconfigurable et de la panoplie désormais incontournable d’options de connectivité.

Plus de V6 en Europe

Sous le capot, l’entrée de gamme est toujours matérialisée par le petit quatre cylindres 2,0 litres turbo de 300 ch. Vient ensuite le V6 de 380 chevaux, qui n’est cependant plus proposé pour les marchés européens. Jaguar propose à la place un V8 5.0L suralimenté de 450 chevaux, disponible en propulsion ou traction intégrale. Au sommet trône le V8 de la F-Type R, porté à 575 ch et 700 Nm de couple, contre 550 CV et 680 Nm précédemment, associé à une boite automatique à 8 rapports. Avec des performances qui sont désormais très proches de la précédente version radicale SVR, le félin anglais abat alors en seulement 3.5 secondes le 0 à 100 Km/h, tandis que la vitesse maximale est limitée à 300 Km/h électroniquement. La fonction Quiet Start permet un démarrage silencieux pour un son, dixit Jaguar, « plus subtil et raffiné », mais il peut être désactivé avec le mode dynamique.

La F-Type R est également dotée d’un châssis complètement revu avec de nouveaux amortisseurs adaptatifs, ressorts, barres anti-roulis, articulations arrière et rotules plus rigides. Cette « phase 3 » est disponible à la commande à partir de 64 490 €, pour culminer à 132 960 € dans la version cabriolet R de 575 ch.

Notre avis, par leblogauto.com

Va-t-elle décevoir les puristes ? Le design perd un peu le caractère atypique de la précédente version, mais il conserve néanmoins une fluidité et une finesse qui font défaut à d’autres constructeurs. Avec ses jolis galbes et sa mise à niveau high-tech, la Type-F est sans doute repartie pour quelques années de bons et loyaux services.

Images : Jaguar

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Jaguar F-Type 2020 : nouveau visage"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Mwouais
Invité

Mais mettez lui 4 ou 6 phares ronds à l’arrière svp ou des phares arrières de XJS -1.

Plus sérieusement, et bien qu’avec beaucoup d’estime pour la marque et ce coupé, la première version me laissait sur un goût d’inachevé. Celle-ci fait mieux, mais juste mieux sera-t-il assez ?

Quoique son prix avantageux en base la place sur la zone 718 pour un gabarit apparent de 911.
Pourquoi pas : c’est typé, joli regard, intérieur plutôt mieux, pas très cher. Pour l’originalité mais ça volume rarement.

Rickyspanish
Invité

Bof, pas très fan de ce regard de fouine, la version précédente était plus jolie.
Le design intérieur a mal vieilli je trouve.
Par contre, le profil est toujours d’une rare fluidité.

Seb
Invité

Y’a bien que Jaguar pour reussir à sublimer ce qui est déja sublime …

Bon la voiture est plus qu’a mi carriere , chez d’autre constructeurs elle serait déja considérée en fin de vie , avec une probable 7 eme et derniere année de carriere puis on aurait déja envisagé sa remplacante … C’est probablement la seule au monde avec la XJ pour laquelle ca ne me gene absolument pas de la voir perdurer au catalogue plus longtemps que les autres … Et tant mieux si elle continue à trouver preneur ! 🙂

Panpan
Invité

la phase 1 etait tres belle.
Celle la n’est pas moche non plus.
Ca doit être compliqué quand on est designer de faire suite a une réussite stylistique, ex la nouvelle génération d’aston martin

Gus
Invité

Pas mal, j’espère qu’elle est toujours aussi mélodieuse à l’échappement en V8!
Broaappp !

wpDiscuz