Accueil Ford Ford : création de 3000 emplois pour deux usines du Michigan

Ford : création de 3000 emplois pour deux usines du Michigan

523
6
PARTAGER

Ford prévoit d’ajouter 3 000 emplois dans deux usines d’assemblage dans le sud-est du Michigan. Une information obtenue par la presse à partir de l’examen d’une demande d’aides fiscales qui a été approuvée mardi.  Et en ligne directe avec la politique de Trump d’America First !

Ford a déclaré aux responsables du développement économique de l’État du Michigan qu’il investirait près de 1,5 milliard de dollars dans les usines de Michigan Assembly et de Dearborn Truck pour fabriquer le prochain SUV Bronco, des versions électrifiées du pick-up F-150 et des versions adaptées du pick-up Ranger et du Bronco.

Le constructeur a également déclaré qu’il construirait un centre de production de véhicules autonomes à Michigan Assembly ou à proximité.  Le site est destiné à installer la technologie liée à ces nouvelles fonctionnalités sur les véhicules hybrides à partir de 2021.

Cela devrait être le premier centre de ce type pour Ford, et il devrait générer des synergies avec ses fonctions de recherche dédiées aux véhicules autonomes d’ores et déjà présentes à Dearborn et Detroit », si l’on en croit le Michigan Economic Development Corp. , service qui a approuvé les demandes d’aides de Ford pour environ 35,3 millions de dollars.

Le nouveau contrat de Ford avec l’UAW, ratifié en novembre, faisait allusion à des travaux de rénovations de l’usine de montage, mais on ne savait pas combien d’emplois en résulteraient.
Selon la demande d’aide, le site de Michigan Assembly verrait son nombre d’employés doubler pour atteindre environ 5 400, tandis que Dearborn Truck verrait la création de près de 300 emplois.

Ford a par ailleurs affirmé à l’État que 767 millions de dollars seraient investis à Michigan Assembly pour installer des machines et des équipements pour le lancement du Bronco et un centre d’adaptation Ranger / Bronco en 2020. Il a indiqué que davantage d’équipements destinés à l’aménagement des véhicules seraient probablement ajoutés en 2021 et 2022.

Soutenir la production de Ford F-150 hybrides et électriques

En ce qui concerne Dearborn Truck, Ford a déclaré qu’il investirait 696 millions de dollars dans des équipements et des outils pour soutenir la production de F-150 hybrides et électriques. Le constructeur a déclaré qu’il prévoyait également de construire des cellules de batterie pour le F-150 à Dearborn et de réaliser des investissements supplémentaires dans l’emboutissage et la production de groupes motopropulseurs pour les pick-ups électrifiées.

Les aides fiscales approuvées mardi intègrent 26 millions de dollars sur les 37,6 millions de dollars restants du programme  Good Jobs for Michigan, qui s’achève à la fin de ce mois. C’est le même programme qui a permis d’octroyer à Fiat Chrysler Automobiles jusqu’à 105 millions de dollars pour la création de 6 350 emplois dans une usine d’assemblage en construction à Détroit et dans d’autres usines de la région en cours d’agrandissement.

Grâce à ce programme, toute expansion d’entreprises ou création de nouveau site permettant de générer un minimum de 3000 NOUVEAUX emplois et versant un salaire égal ou supérieur à 100% du salaire moyen régional sont éligibles à l’opération consistant à capter jusqu’à 100% des retenues d’impôt sur le revenu des particuliers pendant une période pouvant aller jusqu’à 10 ans.

Les expansions d’entreprises ou la création de nouveaux sites générant un minimum de 500 NOUVEAUX emplois et versant un salaire égal ou supérieur à 100% du salaire moyen régional seront quant à eux éligibles à l’opération consistant à capter jusqu’à 50% des retenues d’impôt sur le revenu des particuliers pendant une période pouvant aller jusqu’à cinq ans.

Notre avis, par leblogauto.com

Un prélèvement à la source qui ne bénéficie pas à l’Etat … mais aux entreprises. Il fallait y penser … le Michigan l’a fait !

Ce qui permet à l’Etat d’attirer les investissements de Ford, lesquels sont générateurs d’emplois. Les incitations fiscales auront ainsi permis d’éviter que le centre dédié à l’adaptation des véhicules autonomes  soit édifié au Mexique, là où le modèle de base est fabriqué  et où les coûts de main-d’œuvre sont plus bas.

Un protectionnisme qui ne dit pas son nom … mais tout de même fort actif … 

Sources : Automotive News , Crain’s Detroit Business

 

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Ford : création de 3000 emplois pour deux usines du Michigan"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bizaro
Invité

Dommage que la formule fonction par seuil d’emplois générés. 3000 ou 500 cela reste de gros volume et donc laisse sur le carreau les petites structures.

1×3000 emplois c’est bon pour la com, en tout cas meilleurs que 1000*30.

Les USA commencent à faire du socialisme.

eresse
Invité

C’est le début, une fois qu’il aura cassé le tribunal arbitral de l’OMC, il imposera des taxes douanières aux vehicules fabriqués hors USA.

Bizaro
Invité

Il existe déjà des taxes douanières pour les véhicules fabriquées en dehors des USA. Elles sont juste ridiculement basses comparées à celle qu’applique la Chine et même comparées à celles qu’applique l’UE.

Guill
Invité

En effet, 2.5% pour les voitures alors qu’elles sont de 10% en Europe.

America first.
Invité

Bravo

zeboss
Invité

le protectionnisme est le début le fin de la compétitivité libre et sans contrainte, tête de pioche ! (Ce qui n’est ni le cas avec la Chine ni avec les US – Trump inside !).
L’usine de Batterie de PSA dans le nord devrait créer 2500 emplois…
Si on rapporte à la population Française c’est 5 fois plus..
Comme quoi au simplet à qui on désigne la lune celui ci regarde le doigt qui la lui montre…

wpDiscuz