Accueil Jeux vidéos F1 esports 2019 : Tonizza (Ferrari) et Red Bull sacrés

F1 esports 2019 : Tonizza (Ferrari) et Red Bull sacrés

209
2
PARTAGER

Après deux saisons de domination de Mercedes et Brendon Leigh, les cartes ont été redistribuées et ont vu deux couronnements inédits, qui rompent ainsi avec la réalité !

Tonizza détrône Leigh

Ferrari n’a pas raté son entrée dans la compétition, puisque son pilote leader, l’italien Davide Tonizza, issu du programme Ferrari Driver Academy, décroche le titre pilotes, détrônant ainsi l’anglais Brendon Leigh qui avait dominé les deux premières saisons. Vainqueur de 3 des 5 premières courses, l’italien a ensuite bien géré le championnat en étant très régulièrement dans le top 4. Il a du néanmoins faire face à deux adversaires coriaces, avec le hongrois Daniel Bereznay (Alfa Romeo), l’ancien équipier de Leigh chez Mercedes, et le danois Frederik Rasmussen (Red Bull), qui se sont partagés toutes les victoires dans la seconde moitié de la saison. Le danois avait même repris la tête du championnat pilote à l’issue de sa victoire à Austin (avant-dernière manche du championnat) pour 4 points devant Tonizza, seulement 6e aux USA, mais le titre s’est en partie joué lors des qualifications de la dernière manche au Brésil.

Alors que Tonizza partait en première ligne, Rasmussen n’était que 7e. Le danois a alors tenté un pari, en s’arrêtant dès le 1er tour de course pour chausser des pneus softs (sachant que les courses esports ne sont disputées qu’à 25% de la distance réelle, soit 14 tours à Interlagos) et remonter. Mais cela n’a pas suffi puisque Tonizza a terminé second, derrière un intraitable Bereznay, et Rasmussen seulement 10e avec des pneus très dégradés en fin de course. Au final, l’italien décroche le titre dès sa première saison. Déception par contre pour Brendon Leigh, le double champion en titre, qui ne termine que 5e du championnat 2019, avec seulement 2 podiums en 12 courses et pas la moindre victoire.

rank f1

Red Bull champion équipes

Red Bull pour sa part décroche aisément le titre constructeurs, profitant des résultats de Rasmussen (vice-champion). Petit cocorico puisque le français Nicolas Longuet, 3e pilote Red Bull (les teams ont 3 pilotes et peuvent faire tourner les effectifs), a été aligné sur la course de Monza et a terminé brillant 2e. Peut-être aura-t-il une place de titulaire l’an prochain…Red Bull devance Ferrari et Alfa Romeo, Renault terminant 4e. Douche froide pour Mercedes qui n’est que 8ème du classement.

Notre avis, par leblogauto.com

Les F1 esports series ont atteint leur maturité,avec une couverture média grandissante et un joli spectacle proposé sur les pistes virtuelles. Le format sprint des courses devrait néanmoins évoluer, afin de permettre des stratégies plus variées et audacieuses. Et de pousser encore plus les pilotes dans leurs retranchements ?

Images : F1 esports

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "F1 esports 2019 : Tonizza (Ferrari) et Red Bull sacrés"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Nico
Invité

Sinon, j ai battu mon record de la piste de Monza sur F1 2019 Ps4. Un article sur mon exploit?
Je suis de la vielle école, mais j ai du mal a associer sport et jeu vidéo

Thibaut Emme
Admin

@Nico : il faut voir les entraînements physiques et mentaux de ces champions.
Si on n’est pas bien préparé, on ne tient pas sur la longueur.
Physiquement on a l’impression que ce n’est rien mais ce n’est pas le cas.

C’est un peu comme ceux qui disent que le golf n’est pas un sport et finissent cuits à la fin des 18 trous et mettent 3 jours à s’en remettre 😀
Un peu comme dans tout sport, avec un peu de talent on peut faire illusion mais quand le niveau monte on prend une claque.

wpDiscuz