Accueil F1 F1 Abu Dhabi 2019 : Hamilton termine en apothéose

F1 Abu Dhabi 2019 : Hamilton termine en apothéose

865
14
PARTAGER
Abu Dhabi 2019 race Hamilton

La Formule 1 tire le rideau sur la saison 2019 avec une victoire sans appel de Lewis Hamilton, le champion du monde. Derrière, la bataille de la jeune garde à eu lieu entre Verstappen et Leclerc. L’avenir de la F1 est là.

Les qualifications d’hier ont vu un nouveau (le 6e d’affilée) doublé Mercedes à Abu Dhabi : Hamilton devant Bottas. Malgré cela, Bottas part de l’arrière de la grille pour un changement de moteur hors quota. Pour Ferrari, après la farce de la Q3 hier (Leclerc n’a pu faire de nouvelle tentative, en partie à cause de Vettel qui a ralenti) cela pourrait continué. Jo Bauer, Délégué Technique de la F1 a porté à la connaissance des commissaires une « différence significative » sur la voiture de Leclerc entre le volume d’essence déclaré et le volume constaté. Théoriquement, c’est une disqualification post course…

Pour le moment, il fait encore très chaud sur la piste avec 33° mais cela devrait chuter rapidement après le départ, obligeant à adapter l’utilisation des gommes. Toutes les écuries profitent de ce dernier grand-prix de la saison 2019 pour faire le plein de photos d’ensemble. Pour Kubica ou Hülkenberg cela a une signification un peu particulière puisque l’an prochain ils ne seront pas dans un poste de titulaire.

On devrait n’avoir qu’un arrêt pour passer les pneus durs et aller au bout, sauf voiture de sécurité bien sûr. Hamilton, Verstappen, Leclerc, Vettel, Albon, Norris, Ricciardo, Sainz, Hülkenberg et Perez composent le top 10. Vettel est en pneus tendres au milieu de médiums. Outre la dernière victoire de la saison et de la décade, il y a une bataille pour la 6e place du championnat pilote, et aussi pour la 5e place des écuries. Rendez-vous au premier virage !

Départ

Très bon départ de Hamilton, Verstappen, Leclerc et Vettel. Derrière, cela se touche et du carbone vole. Verstappen se fait passer par Leclerc et semble en difficulté en ce début de course. Bottas est déjà 15e en partant 20e. Gasly a dû changer son museau et perd presque tout espoir pour sa 6e place au championnat. Stroll l’a balancé par l’intermédiaire de Perez. Merci papa !

Devant, Hamilton termine le 2nd tour sur 55 à couvrir avec une belle avance de 2 secondes sur Leclerc. Norris a fait un dépassement « kawabunga » sur Sainz, en bagarre avec Albon. Les commissaires décident de ne pas aller plus loin sur la grosse boulette de Stroll….ok. Donc on peut ruiner la course d’un pilote et s’en sortir. Pour parachever la blague, le DRS n’est pas activable pour une raison technique (il faut avoir un signal d’autorisation pour pouvoir ouvrir manuellement le DRS).

Bottas se débarrasse enfin de Stroll au 5e tour. Stroll occupait bien largement la piste et se plaint d’une voiture inconduisible. Fallait peut-être pas rentrer dans la Toro Rosso de Gasly ? Bottas passe ensuite Giovinazzi, puis Magnussen. Le voilà 11e. Le Honda de Verstappen semble donner des signes de fatigue puisqu’il a reçu l’ordre de ne pas dépasser un certain mode (6 en l’occurrence) et ne devrait pas pouvoir rattraper Leclerc ou Hamilton à la régulière. Du côté de Leclerc : « we need you to push as hard as you can ». Bref à l’attaque !

Norris rentre au 9e tour. C’est tôt. McLaren veut-elle jouer l’échange de place avec Sainz ? La 6e place au championnat est en jeu pour l’Espagnol. Surtout qu’Albon se plaint de vibrations. Ou alors c’est pour faire l’undercut sur Albon ?

Tour 10/55

Sans DRS, on a une course « à l’ancienne ». Pour ceux qui se demandaient ce que cela donnerait…eh bien même une Mercedes a du mal à doubler. C’est dire. Ricciardo rentre au 12e tour et repart évidemment en durs. Il repart derrière Norris, à la  15e place. Bottas finit par prendre l’aspiration de Perez et le passe.

Leclerc rentre pour mettre les pneus durs au 13e tour et fait un « double stacking ». Vettel est rentré dans la foulée et l’équipe doit enchaîner deux changements en quelques secondes. Ah souci sur l’avant gauche pour Vettel qui perd un peu de temps. Leclerc est ressorti devant le trafic, pas Vettel qui s’emploie pour passer Perez. Sainz est aussi passé par les stands et repart derrière Ricciardo ! Belle manoeuvre d’undercut (on rentre 1 ou 2 tours avant un concurrent et on pousse en pneus frais) de Renault.

Sainz a tenté un dépassement mais coupe la chicane. Il va devoir rendre la place à Ricciardo. Résultat des stratégies décalées et du raté aux stands, Vettel est derrière Bottas et derrière Hülkenberg. Sans DRS, cela va être difficile. Sainz a passé Ricciardo pour la 14e place. Belle bataille entre Vettel et Bottas. Enfin, au 18e tour, le DRS est dispo. Cela va changer les batailles sur la longue ligne droite.

Voilà, cela ne tarde pas avec Bottas qui dépasse Hülkenberg. Le pilote Renault rentre aux stands, il repart en médiums et réussit à repartir devant Ricciardo. Bottas a décroché Vettel hors zone DRS mais Albon lui a toujourd le DRS derrière Vettel.

Tour 20/55

Hülkenberg passe Sainz grâce au DRS et à des pneus plus frais. Devant, Hamilton se balade et continue d’afficher un rythme incroyable. Magnussen passe aux stands et ressort 14e derrière les McLaren et les Renault. Kubica et Giovinazzi se bagarrent et il y a du carbone. Voiture de sécurité virtuelle en vue ? Cela ferait les affaires de Verstappen face à Leclerc. Non, et il n’y a rien à dire pour les commissaires.

On est au 25e tour et les prédictions de Pirelli sont totalement dépassées. Verstappen rentre aux stands. Il repart derrière Leclerc, mais devant Bottas. Hamilton rentre un tour après. Pas de précipitation, il compte 30 secondes d’avance sur Leclerc. 3,2 secondes d’arrêt….c’est « lent ». Il repart avec 6 secondes sur Leclerc pendant que Verstappen se plaint de « quelque chose » sur son moteur. Visiblement comme plusieurs fois dans l’année, le moteur Honda a un temps de réponse déroutant.

Bottas finit par passer aux stands et repart derrière Albon et Vettel. Bottas devrait rattraper les deux pilotes

Tour 30/55

Verstappen rattrape Leclerc et finit par l’attaquer. Il le passe à la chicane sur un freinage de trappeur ! Leclerc tente de répliquer plus loin mais Verstappen résiste. Ces deux se sont déjà affrontés au cours de la saison et le feront encore les saisons prochaines pour notre plus grand plaisir.

Pour le moment, le pari de Hülkenberg de repartir en médiums fonctionne. Bottas est revenu à moins de 2 secondes de Albon. 38e tour, Perez rentre enfin pour changer de gommes. Il ne reste que Kvyat avec les pneus du départ. Perez repart les McLaren et les Renault qui devraient retrouver toutes les 4 le top 10. Leclerc rentre aux stands pour mettre des pneus tendres qu’il lui restait suite à la « blague » d’hier en qualifications. Vettel aussi rentre ! Mais repart en mediums.

Leclerc reste 3e tandis que Vettel repart derrière Bottas qui passe Albon au passage. Leclerc s’est « protégé » de Bottas et a 15 tours pour rattraper un Verstappen avec des pneus plus anciens et plus durs.

Tour 40/55

Perez a des pneus plus frais et passe Ricciardo, le poussant à la 12e place. Kvyat rentre enfin pour changer ses pneus. Il repart 12e derrière Ricciardo. Sainz repasse par les stands ! Le McLaren et les Renault ont changé les pneus bien trop tôt. Ils doivent repasser aux stands. Sainz repart en mediums. Ricciardo rentre un tour après et mets des tendres. Sainz passe Magnussen pour la 12e place.

A l’opposé de Sainz, Norris a décidé de tenter d’aller au bout avec ses pneus. On en oublierait presque Hamilton devant qui se balade à 15 secondes devant Verstappen. Leclerc ne revient pas trop sur Verstappen mais crée un peu l’écart sur Bottas. Il ménage ses pneus tendres pour aller au bout.

Perez réussit à passer Hülkenberg et se défend sur la ligne droite suivante. Voilà la Racing Point 8e. Le Mexicain a 2,3 secondes de retard sur Norris et devrait le passer d’ici la fin de la course. Le freinage de Kvyat ! A la limite de la torpille mais cela passe sur Hülk. Stroll abandonne. Norris tente de laisser Perez hors de la zone DRS mais cela semble compromis. Sous la menace de Hülkenberg, Kvyat « court-circuite » deux virages et gratte 2 secondes au passage. Bon comme les commissaires dorment, pourquoi pas.

5 derniers tours

Ca y est, les pneus de Leclerc commencent à « tirer la langue » et Bottas se rapproche. Vettel aussi par rapport à Albon. Quant à Perez, il a le DRS par rapport à Norris qui se défend très bien. On a activé le « mode fête » chez Mercedes. Le moteur de Bottas est neuf et ne fera plus de course…pleine puissance !

On ne l’a pas vu mais Norris et Perez se sont chicanés. Le pilote McLaren sort gagnant et remet Perez à plus de 1 seconde avec le trafic. Vettel passe Albon pour la 5e place. Albon a été plutôt agressif sur le freinage mais cela passe. Sainz se rapproche de Hülkenberg pour le dernier point. Belle défense de Norris encore sur Perez. On rentre dans le dernier tour.

Arrivée

Hamilton fait un grand chelem ! Pole, meilleur tour en course, tous les tours en tête et victoire ! Perez a passé Norris. Hülkenberg a perdu sa belle place. Mais Leclerc a résisté à Bottas. Avant de savoir si Leclerc est déclassé, on a les 3 meilleures écuries de l’année aux 3 premières places.

Pour son dernier GP (pour le moment) c’est Nico Hülkenberg qui est désigné « pilote du jour » par les fans de la F1. Personnellement j’aurais mis Bottas ou Hamilton. Hamilton pour son weekend parfait et sa 11e victoire cette saison, Bottas pour une remontée de la 20e place. Avec le DRS dès le 3e tour, nulle doute qu’il serait sur le podium à la régulière (il le sera peut-être si Leclerc est disqualifié post-course).

C’est la fin de la saison 2019 de Formule 1. Il va y avoir des essais la semaine prochaine à Abu Dhabi. On devrait retrouver Ocon chez Renault par exemple. Puis, il faudra attendre un peu plus de 100 jours avant les essais officiels à Barcelone.

[Mise à jour 19h55 : finalement, la Scuderia écope de $50 000 d’amende pour ne pas avoir exactement communiquer la quantité de carburant de la monoplace de Charles Leclerc. Il conserve sa 3e place.]

Classement du grand-prix d’Abu Dhabi 2019

P # NAME
1 44 L.HAMILTON
2 33 M.VERSTAPPEN
3 16 C.LECLERC
4 77 V.BOTTAS
5 5 S.VETTEL
6 23 A.ALBON
7 11 S.PEREZ
8 4 L.NORRIS
9 26 D.KVYAT
10 55 C.SAINZ
11 3 D.RICCIARDO
12 27 N.HULKENBERG
13 7 K.RÄIKKÖNEN
14 20 K.MAGNUSSEN
15 8 R.GROSJEAN
16 99 A.GIOVINAZZI
17 63 G.RUSSELL
18 10 P.GASLY
19 88 R.KUBICA
18 L.STROLL

F1 2019 : Classement pilotes

Leclerc n’a pas pas récupérer sa 3e place au général mais finit à une très belle et impressionnante 4e place pour sa première année chez Ferrari. Quelques ratés doivent leur donner des regrets. Surtout, il a pris la mesure de son quadruple champion du monde de coéquipier : Vettel. 12-9 en qualifications, 7 poles en une saison. Vivement l’an prochain.

Sainz bat Gasly pour la 6e place pour un petit point. Gasly de son côté pourra se consoler en se disant qu’il termine devant Albon ! Russel est le seul pilote à ne pas avoir marqué de point cette année.

Pos Pilote Voiture Points
1 Lewis Hamilton HAM Mercedes 413
2 Valtteri Bottas BOT Mercedes 326
3 Max Verstappen VER Red Bull Racing Honda 278
4 Charles Leclerc LEC Ferrari 264
5 Sebastian Vettel VET Ferrari 240
6 Carlos Sainz SAI McLaren Renault 96
7 Pierre Gasly GAS Scuderia Toro Rosso Honda 95
8 Alexander Albon ALB Red Bull Racing Honda 92
9 Daniel Ricciardo RIC Renault 54
10 Sergio Perez PER Racing Point BWT Mercedes 52
11 Lando Norris NOR McLaren Renault 49
12 Kimi Räikkönen RAI Alfa Romeo Racing Ferrari 43
13 Daniil Kvyat KVY Scuderia Toro Rosso Honda 37
14 Nico Hulkenberg HUL Renault 37
15 Lance Stroll STR Racing Point BWT Mercedes 21
16 Kevin Magnussen MAG Haas Ferrari 20
17 Antonio Giovinazzi GIO Alfa Romeo Racing Ferrari 14
18 Romain Grosjean GRO Haas Ferrari 8
19 Robert Kubica KUB Williams Mercedes 1
20 George Russell RUS Williams Mercedes 0

F1 2019 : classement écuries

Mercedes a été intouchable cette année, même si au début de l’année Ferrari a pu faire espérer une bagarre plus serrée. Red Bull a donné une bonne réplique aux rouges. Mais, la volonté de protéger Verstappen et de ne pas donner les mêmes armes au second pilote coûte sans doute la 2nde place au général.

McLaren a retrouvé un vrai châssis et deux pilotes heureux en piste. Le rookie Norris a battu son équipier Sainz en qualification (11 à 10) mais en course, l’expérience de l’Espagnol parle. Renault fait un peu moins bien que l’an passé avec la 5e place. Des hauts et des bas avec un châssis en retrait. Il y a mieux à faire même si vu le budget de « petite » écurie c’est plutôt pas mal, surtout avec la disqualification de Suzuka.

Racing Point a retrouvé la marche avant et finit devant Alfa Romeo qui semble avoir tourné ses ressources sur 2020 très tôt avec une voiture reculant en performance. Pour Haas, c’est enfin la fin, vivement la voiture de 2020 pour eux.

Pos Ecurie Points
1 Mercedes 739
2 Ferrari 504
3 Red Bull Racing Honda 417
4 McLaren Renault 145
5 Renault 91
6 Scuderia Toro Rosso Honda 85
7 Racing Point BWT Mercedes 73
8 Alfa Romeo Racing Ferrari 57
9 Haas Ferrari 28
10 Williams Mercedes 1

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "F1 Abu Dhabi 2019 : Hamilton termine en apothéose"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité
Abu Dhabi oblige la course est nul, l’un des seuls truc un peu intéressant c’était l’absence de DRS qui changeait un peu la façon de faire, et les batailles en fin de course qu’on à pas le droit de voir car voir Leclerc 3s devant Bottas ou Hamilton seul en piste est plus intéressant. Pitié supprimer cette course de merde sans intérêt, surtout quand le peu d’action on à pas le droit de le voir, ou alors sortez les arrosoirs, la neige, les punaises ou inverser les pilotes de voiture, ou tester la grille inversé, chépa, mais ça peux pas… Lire la suite >>
Zak
Invité

Lewis et Mercedes étaient intouchables. Finalement c’est Sainz Jr. qui termine 6ème du championnat devant Gasly et Albon.

Problème pour Leclerc et sa Ferrari : trop d’essence embarquée… Verdict à 19h45. Le début d’un énorme scandale ?

Seb
Invité

Jamais ! C’est Ferrari , en F1 ils ont droit à tout ( sauf à la victoire évidement ^^ )

Ricciardo
Invité

50000$ 😂😂😂

Zak
Invité
Résumé des faits : la voiture de Leclerc ayant violé une directive technique, elle n’aurait même pas du être au départ. Mais la FiA manque de temps pour confirmer cette infraction et décide de juger après l’arrivée de la course. Ok. Curieusement, après la course, la Fia s’efface et les commissaires du GP jugent le cas comme étant une violation du code sportif pour mauvaise déclaration de la quantité d’essence. D’où la non-disqualification et l’amende. On peut s’étonner de la non-décision de la FiA lorsque l’on pense aux doutes concernant les moteurs Ferrari cette saison. Ce week-end, la Fia avait… Lire la suite >>
Zak
Invité

Lors du GP de Belgique, la FiA a disqualifié les deux Alfa-Roméo sans état d’âme alors que les pilotes n’ont tirés aucuns avantages de leur problème d’embrayage. La disqualification a été confirmée après appel parce qu’il s’agissait d’une violation d’une directive technique et que, selon la FiA à l’époque il n’y avait pas d’autre issue possible.

Ici, ce qui est choquant, c’est que la FiA en passant la patate chaude aux commissaires du GP donne l’impression de protéger une grande équipe en leur évitant une disqualification pour violation technique qui était parfaitement logique et justifiée.

Charlie Whiting We Miss You.

Béret vert
Invité

Mc Laren aurait mieux fait de ne pas insulter Honda. 🙂

Scal
Invité

Idem pour Red Bull vis à vis de Renault !

Béret vert
Invité

On peut continuer longtemps comme ça.

Scal
Invité

Chiche !

Yorgle
Invité

Course soporifique…
Hamilton intouchable, Bottas très impressionant dans sa remontée!
Et j’ai trouvé un surnom pour Verstappen: kleenex.
Max est pourtant un excellent pilote, très rapide, mais il a passé sa course à se plaindre à la radio…

Béret vert
Invité

Oui mais d’un autre côté, quand j’allume la radio je n’entends que des gens se plaindre.

wpDiscuz