Accueil Salon de Los Angeles Los Angeles 2019 : Toyota Rav4 PHEV

Los Angeles 2019 : Toyota Rav4 PHEV

701
6
PARTAGER
Toyota Rav4 PHEV (2019)

Fort de son expérience de longue durée sur les hybrides, Toyota va donc à présent décliner certains modèles de sa gamme en version rechargeable. Voici donc le Rav4 Hybride rechargeable, ou PHEV. Il culminera au sommet de la gamme Rav4 avec ses 306 ch lors de son arrivée en Europe au second semestre 2020.

  • 225 kW / 306 ch
  • Jusqu’à 60 km d’autonomie électrique

Jusqu’à présent, la seule Toyota hybride rechargeable était la Prius, dont cette version n’était guère mise en avant. Mais les évolutions du marché poussent le constructeur japonais à étendre son offre sur des modèles de plus grande diffusion. Et le Rav4 se pose donc en candidat privilégié. Présenté au salon de Los Angeles, il se nomme Rav4 Prime en Amérique du Nord (comme la Prius hybride rechargeable se nomme Prius Prime), et sera plus simplement nommé Rav4 Plug-in Hybrid en Europe où il sera commercialisé durant le second semestre.

Côté style, il reprend le même bouclier que sur le reste de la gamme, mais avec un changement de grille de calandre et de section inférieure. En Amérique du Nord, certaines versions disposent d’une barre de LED verticale à la place des anti-brouillard. A l’arrière, le PHEV affirme son positionnement en tant que Rav4 le plus puissant de la gamme avec un double échappement bien visible, quelque peu décalé avec un possible image plus vertueuse…

C’est qu’en matière de performances, ce Rav4 PHEV fait un bond par rapport au Rav4 hybride… Il passe ainsi de 222 à 306 ch (225 kW). En 4 roues motrices uniquement ici. Ce qui lui permet d’annonce un 0 à 100 km/h en 6,2 s. Sa batterie lui permet en contrepartie d’avancer des émissions de CO2 de 30 g/km en cycle WLTP. Et son autonomie en mode électrique est estimée à « plus de » 60 km, en cycle toujours. Des valeurs qui seront à confirmer lors du lancement.

L’avis de Leblogauto.com

3008, C5 Aircross, DS 7, Tiguan, Kodiaq, Grandland,Tarraco, GLB, X1, XC40… En quelques mois, l’offre de SUV compacts hybrides rechargables se multiplie. Expert de l’hybride, Toyota ne pouvait que se joindre à cette mêlée, dont l’issue la plus incertaine restera l’acceptation de cette technologie par les clients. Qui n’auront finalement peut être pas vraiment le choix.

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Los Angeles 2019 : Toyota Rav4 PHEV"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Les PHEV devront exploser leurs ventes en 2020 !
Au détriment des diesels 100 % thermiques.

kaiservinz
Invité

Je veux bien l’accepter cette technologie, mais le surcoût est très important. Autre point négatif, une partie du coffre est souvent condamnée

wizz
Membre

ce n’est pas systématique

-si tu te contentes d’une simple traction (sinon il faut accueillir le train arrière élect)
-et si tu te contentes d’une petite batterie, pouvant se loger sous les sièges
-et si tu acceptes que les sièges ne soient pas très modulables (parce que devant se trouver au-dessus des bossages accueillant les batteries)
-et si tu acceptes d’avoir une puissance électrique réduite (pour pouvoir opter pour des batteries à haute densité énergétique Wh/kg, mais de faible puissance spécifique W/kg)

alors dans ce cas là, tu peux avoir une PHEV avec un coffre inchangé

versdemain
Invité

.Tu prend une voiture thermique de 180 ch avec son prix et tu te fixes l’envie d’avoir 292 ch et une conduite en 4 roues motrices.
.Tu regardes ce que faisait la concurrence pour 300 ch full thermique 4 roues motrices.

Le phev finalement ne coûte pas plus chère !

Et en plus ils sera très écologique pour tous les trajets en ville en full électrique…

versdemain
Invité
«  » … l’issue la plus incertaine restera l’acceptation de cette technologie par les clients. » » Mais pour les citadins, une simple voiture hybride électrique c’est : – Le moteur thermique toujours éteint quand la voiture est arrêté a un stop. – Le moteur électrique qui démarre sans bruits sur plus de 100 mètre au démarrage d’un feu rouge (merci pour les piétons qui ne respireront plus les gaz d’échappements). – Et puis pour les fréquentes phases de freinage en ville, ne presque plus utiliser les plaquettes de freins qui représentent 40% des particules fines en suspension dans l’air (après les gaz… Lire la suite >>
Verslefutur
Invité

Des voitures de plus en plus lourdes, des puissances élevées inutiles (plus de 200 chevaux), la mise au placard de « l’iconique » Prius sûrement bientôt remplacée par un SUV…
Toyota s’éloigne vraiment de la vraie écologie: la sobriété

wpDiscuz