Accueil Mercedes Los Angeles 2019 : Mercedes-AMG GLE 63 et GLE 63 S

Los Angeles 2019 : Mercedes-AMG GLE 63 et GLE 63 S

466
3
PARTAGER
Mercedes AMG GLE 63 S exterior

Décidément, les SUV survitaminés font recette au Salon de Los Angeles 2019. Mercedes dévoile les AMG GLE 63 et 63 S. Faites le plein de picotin pour toute cette écurie !

Les Mercedes-AMG GLE 63 et GLE 63 S sont basés comme leur nom l’indique sur le Mercedes GLE (retrouvez l’essai du GLE 350d). Mais, la firme à l’étoile a décidé de les muscler un peu en leur mettant le V8 twin-turbo de 4 litres avec cette fois son alterno-démarreur pour rajouter un « boost » si nécessaire.

  • 4.0-litre V8 biturbo, alterno-démarreur EQ Boost
  • 571 ch pour le AMG GLE 63 + 22 ch d’EQ Boost
  • 612 ch pour le AMG GLE 63 S + 22 ch d’EQ Boost
  • 4MATIC+ et AMG ACTIVE RIDE CONTROL
  • Start/Stop et désactivation de cylindres
  • 0 à 100 km/h en 4 secondes ou moins

Esthétiquement, un vrai bon gros SUV

Au moins, pas de « break coupé 4 portes à abaissement surélevé » ou autre bêtise marketing du genre avec ce GLE. C’est plutôt carré, haut sur pattes, avec une ligne de toit qui ne plonge pas tel un sauteur de la baie d’Acapulco. Et c’est tant mieux. Le gabarit est celui du GLE (4,92 m de long pour 1,73 m de haut) mais le ramage est bien plus féroce.

Avec 571 chevaux en version GLE 63 et 612 chevaux en version GLE 63 S, ces deux nouveaux nés arrachent littéralement le bitume. Surtout que, pour la première fois, l’alterno-démarreur EQ Boost (système micro-hybride 48 V) rajoute ses petits 22 ch mais surtout 250 Nm de couple pour le décollage ou les relances (et gagner quelque grammes de CO2 sur l’homologation). La puissance est envoyée aux 4 roues via une transmission 4Matic+ et une boîte TCT 9G.

Mercedes met à la disposition de ces deux gros bébés joufflus tout son savoir-faire électronique. Résultat, le GLE 63 ou 63 S est capable de passer d’un mode « Confort » à un mode « Sport+ » ou même « Race » (de série pour le GLE 63 S) en passant par deux modes spécifiques « Trail » (tractage) et « Sand » (hors-piste, sable). Dans ce dernier mode, la caisse se surélève de 55 mm jusqu’à 70 km/h.

Mercedes AMG GLE 63 S V8 biturbo 4Matic+

Le moteur, un bijou d’orfèvrerie et d’électronique

Concernant le EQ Boost, Mercedes l’a également paramétré pour les vitesses stabilisées. Au lieu de solliciter le moteur pour maintenir la vitesse, la priorité est donnée à l’alterno-démarreur. Cela devient une « vraie usine à gaz » et la plupart des propriétaires s’en ficheront sans doute. Mais, cela fait bien sur la fiche d’homologation et de plus en plus de gros véhicules devront en passer par là pour faire survivre les fameuses « grosses cylindrées ».

On rajoutera les deux turbos « twin scroll » qui sont implantés au milieu du V formé par les 8 cylindres et non à l’extérieur. Réminiscence de la F1 ? Toujours est-il que cela raccourcit le temps de réponse. On rajoute l’injection contrôlée d’essence avec des injecteurs piezo-électriques, un ECO start/stop ainsi qu’une hauteur de caisse variable en fonction de la vitesse et on a un gros V8 de 600 chevaux « verdi ». Mercedes annonce 11,4 et 11,5 l/100 km soit 261 g/km ou 261 g de CO2/km pour le GLE 63 et le GLE 63 S. Pas si mal pour un véhicule de plus de 2,2 tonnes.

Bon, le poids et le gabarit haut perché font que Mercedes-AMG doit barder son engin d’électronique pour le rendre sportif. Suspensions pneumatiques « AMG Ride Control + », amortisseurs ajustable « Adaptive Damping System ADS+ », transmission 4Matic+, ajustement de la hauteur de caisse en fonction du programme choisi et de la vitesse (moins de traînée, centre de gravité plus bas, etc.). De quoi maîtriser les mouvements de caisse en virage, au freinage ou à l’accélération.

Chaussons les baskets

La transmission aux 4 roues avec contrôle électronique, permet de répartir le couple précisément et même de freiner une roue si elle commence à patiner. Moins efficace qu’un blocage de différentiel mécanique, cela permet tout de même de faire illusion. Le 0 à 100 km/h est fait en 4 secondes avec le AMG GLE 63 et 3,8 secondes pour le AMG GLE 63 S. A noter que les jantes sont en 20 pouces de série sur le GLE 63, 21 sur le GLE 63 S mais que l’on peut aller jusqu’à du 22 pouces.

Pour freiner l’hippopotame lancé à pleine allure, Mercedes a mis des étriers fixes à 6 pistons à l’avant qui mordent des disque de 400x38mm. A l’arrière, l’étrier est flottant, à 1 seul piston et le disque fait 370×32 mm. Les étriers sont rouges sur la variante S (gris sinon). Evidemment, on peut passer au système de freinage céramique en option. Là, les étriers sont couleur bronze. Cela économise un peu de poids non suspendu et donc améliore la conduite sportive. Pour la vie de tous les jours, à part vous la jouer à la réunion du lundi au travail, cela ne sert à rien.

Mais bon, à peu près rien dans ces Mercedes-AMG GLE 63 et GLE 63 S ne sert finalement. Et c’est bien ce que l’on apprécie dans ces propositions. C’est gros, c’est lourd, c’est sur-motorisé, bardé d’électronique pour faire un peu le kéké (sur circuit bien entendu) et ne pas avoir l’impression d’être aux commande d’un P4 militaire. Surtout, cela ne se la joue pas « GLE Coupe » ou autre SUV qui n’assument pas.

Mercedes AMG GLE 63 S interior

Plus confortable que sportif

Pour l’intérieur, c’est du grand Mercedes : cuir nappa (d’autres cuirs en option), réglages électriques pour les sièges avant, et en option pour les sièges individuels au second rang. AMG oblige, des touches « sportives » sont ajoutées comme le volant « performance ». Ce volant est de « base » revêtu de cuir nappa mais peut être aussi revêtu de microfibre Dinamica. Des boutons d’accès direct à certaines fonctions comme les 3 variations de l’ESP, ou les amortisseurs pilotés, les suspensions et même le système d’échappement « AMG Performance » (option).

On a beau être dans un véhicule sportif (« sportivé » ?), cela n’en reste pas moins du très confortable. Sièges « multi-contour » pour plus de confort sur longs trajets, les sièges avant sont aussi chauffants et climatisés, on peut même opter pour des packs fragrance, ionisation, purificateur d’air, etc. Côté électronique, c’est aussi du Mercedes avec tout un tas d’aides (béquilles) électroniques, de série ou en pack optionnel, dont la liste est très longue :

Assistant de régulation de distance DISTRONIC actif, Assistant de limitation de vitesse actif, Redémarrage automatique optimisé sur autoroutes, Adaptation de la vitesse basée sur un itinéraire avec fonction fin de bouchon, Assistant directionnel actif, Assistant de changement de voie actif, Assistant d’arrêt d’urgence actif avec fonction SOS, Fonction couloir de passage pour les secours, Freinage d’urgence assisté actif, Fonction d’assistance au changement de direction et carrefour, Fonction de freinage d’urgence en fin d’embouteillage, Assistant directionnel pour les manœuvres d’évitement, Assistant de franchissement de ligne actif, Assistant d’angle mort actif, Avertisseur de sortie, PRE-SAFE® PLUS et Assistant de signalisation routière. Ouf !

Pour le moment, le prix de vente n’est pas indiqué. Mais, le Mercedes-AMG GLE 53 EQBoost et son « pauvre » 6 cylindres en ligne de 435 chevaux est déjà à plus de 97 000 € prix de base…

Caractéristiques techniques

  Mercedes-AMG GLE 63 4MATIC+ Mercedes-AMG GLE 63 S 4MATIC+
Moteur V8 de 4,0 litres avec suralimentation par biturbocompresseur et alterno-démarreur EQ Boost intégré V8 de 4,0 litres avec suralimentation par biturbocompresseur et alterno-démarreur EQ Boost intégré
Cylindrée 3 982 cm3 3 982 cm3
Puissance 420 kW (571 ch) à 5 750-6 500 tr/min
+ 16 kW (22 ch) via l’alterno-démarreur EQ Boost
450 kW (612 ch) de 5 750 à 6 500 tr/min
+ 16 kW (22 ch) issus de l’alterno-démarreur EQ Boost
Couple maxi 750 Nm de 2 250 à 5 000 tr/min 850 Nm de 2 500 à 4 500 tr/min
Transmission Intégrale 4MATIC+ Performance AMG avec répartition du couple entièrement variable Intégrale 4MATIC+ Performance AMG avec répartition du couple entièrement variable
Boîte de vitesses TCT 9G SPEEDSHIFT AMG TCT 9G SPEEDSHIFT AMG
Consommation en cycle mixte 11,4 l/100 km* 11,5 l/100 km*
Emissions de CO2 en cycle mixte 261 g/km* 262 g/km*
Catégorie de consommation de carburant et d’émission de CO2 E E
Accélération de 0 à 100 km/h 4,0 s 3,8 s
Vitesse maximale 250 km/h** 280 km/h***

* Les données sur la consommation de carburant et les émissions de CO2 sont provisoires. Elles ont été déterminées par le Service Technique pour la procédure de certification conformément à la procédure WLTP et corrélées en valeurs NEDC. Une homologation du type CE et un certificat de conformité présentant les valeurs officielles ne sont pas encore disponibles. Des différences entre les données et les valeurs officielles sont possibles.
** Bridage électronique, avec Driver’s Package AMG 280 km/h en option
*** Bridage électronique

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Los Angeles 2019 : Mercedes-AMG GLE 63 et GLE 63 S"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Orel77
Invité

Super caisse familiale… un peu moins politiquement correct que le RS6 Avant !
Pour ceux qui ont les moyens c’est top !

Invité
Bon, c’est pour une certaine clientèle, et celle ci ne représente que peu (ou aucun) d’entre nous. Néanmoins, objectivement et comparé à la concurrence, je trouve ce GLE 63 S (car, à la lecture du dossier de press, il semblerait bien que le 63 ne sera proposé qu’en S, comme à chaque fois chez Mercedes France 😉 ) très réussi. Agressif mais n’en fait pas des patacaisses, super puissant, sonorité de folie (on le sait déjà sans l’avoir vérifié), ultra techno, et la vache cet EQ Boost!! +250nm! C’est autant qu’une citadine plutôt bien motorisée! EN PLUS du monstrueux V8… Lire la suite >>
Nico
Invité
Par curiosité, j ai essayé un X5 M juste pour me faire une idée. Il n y a aucune sportivité dans ces dragsters des temps modernes. À quoi bon avoir 600 ch et consommer 20l/100 pour se faire déposer par une Megane Rs ou Civic? Un 6 cyl. TD remplira les mêmes fonctions dans 99% des cas. Voir l option freins carbone/ céramique, roues directrices …. pour augmenter la sportivité d un tank de 2t5, c est le monde à l envers. Les constructeurs allemands pourraient être un peu plus vertueux ( et pas monter juste un système 48 v… Lire la suite >>
wpDiscuz