Accueil BMW La Chine autorise BMW et Great Wall à produire une Mini locale

La Chine autorise BMW et Great Wall à produire une Mini locale

637
3
PARTAGER

Le constructeur automobile chinois Great Wall a annoncé vendredi qu’il venait d’obtenir l’approbation réglementaire des autorités de l’Empire du Milieu pour la construction d’une usine en Chine avec BMW.

Ouvrant ainsi la voie au constructeur allemand au développement et à la fabrication d’une Mini électrique  adaptée à la clientèle chinoise. 

Depuis février 2018, BMW et le constructeur chinois de SUV, Great Wall, tentent de partager les coûts de production d’un véhicule électrique à faible coût sur une plate-forme commune, mais le dossier s’est heurté à des obstacles réglementaires.

Moteurs thermiques dans un premier temps

Dans un document déposé à la Bourse de Shanghai, Great Wall a indiqué que le projet, doté d’un investissement total de 5,1 milliards de yuans (724,4 millions de dollars), aura une capacité annuelle de 160 000 voitures à moteur à combustion destinée à l’exportation.
Le constructeur chinois a ajouté que les quotas de production des véhicules électriques n’avaient pas encore été approuvés par les autorités.

Le document indique par ailleurs que la construction de l’usine débutera l’année prochaine et s’achèvera en 2022.

Après des discussions  officialisées en décembre 2017, l’association BMW et Greatwall avait été actée en juillet 2018. L’accord prévoyait alors que la marque ne produise en Chine que des modèles électriques. Dans l’attente d’une approbation des quotas de production, les constructeurs auront ainsi changé leur fusil d’épaule.

Développement en commun d’une  Mini électrique produite en Chine

BMW a déclaré quant à lui que sa coopération avec le constructeur chinois Great Wall était axée sur la recherche et le développement en commun et la future production locale de Mini électriques.

Le constructeur allemand a ajouté qu’une nouvelle annonce concernant la coentreprise serait faite dans la ville de Zhangjiagang le 29 novembre prochain.

Projet d’un hub d’exportation en Chine gelé

Les deux constructeurs avaient envisagé de construire des véhicules électriques en Chine, mais un différend commercial entre la Chine et les États-Unis avait amené les dirigeants de BMW à geler les projets de création d’un hub d’exportation chinois.

«Nous n’avons aucune base pour prendre une décision pour le moment. Nous devons évalués si cela est financièrement viable et si cela a du sens », avait déclaré à ce sujet le directeur général de BMW lors du salon de l’automobile de Genève en mars dernier.

L’avis de Leblogauto.com

Bataille de longue haleine pour Great Wall et BMW mais le jeu en vaut la chandelle. Une Mini électrique pourrait remporter un formidable succès en Chine ! Reste à savoir à quelle date le gouvernement chinois offrira le précieux sésame.

Pas si sûr que Pékin soit pressé de voir BMW concurrencer les constructeurs chinois sur leur propre terrain.

Sources : Reuters, BMW, Great Wall

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "La Chine autorise BMW et Great Wall à produire une Mini locale"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zeboss
Invité

un formidable succès en Chine pour mini ???
merci de poser la base de la réflexion qui abouti à cette affirmation…
je n’en vois pas l’origine et ni la Mini ni la Fiat 500 ne reproduise leur succès en dehors de l’Europe… Elles sont toutes deux liés à notre histoire européenne (comme la deuch…). Même VW n’a pas tenté la Cox en Chine au tout début…

Navigator84
Invité

Même si elles ne cartonnent pas, on en croise pas mal de Mini dans les grandes villes chinoises.
Par contre la 500, elle est rare et n’est plus importée du Mexique.

wpDiscuz