Accueil Audi Audi SQ8 Abt Sportsline…Achtung Panzer* !

Audi SQ8 Abt Sportsline…Achtung Panzer* !

1452
21
PARTAGER

En attendant la RSQ8 essence, la version la plus puissante actuelle du vaisseau amiral des SUV Audi est le SQ8 TDI disposant de 435 chevaux. Le préparateur Abt Sportsine s’y est attelé pour le muscler encore davantage.

Certains croient aux univers parallèles. On peut affirmer sans nul doute que ces dimensions parallèles existent dans l’univers de l’automobile. La démesure était réservée à une époque aux supercars, mais les gros SUV incarnent aussi, à leur façon, cette « philosophie ». Pour l’instant, le SQ8 ne peut rivaliser avec le BMW X6 M de 625 chevaux ou ses cousins, le Cayenne Coupé Turbo S Hybrid (680 chevaux) et le Lamborghini Urus (650 chevaux), qui a déjà été « révisé » par Abt. Le fidèle et emblématique préparateur de la firme aux Anneaux s’est sans doute dit que les amateurs du SQ8 devaient être rassasiés en attendant le RSQ8.

Avec la mise à niveau des performances du programme ABT Power, dont la pièce maîtresse est l’unité de contrôle Abt Engine Control (AEC), le 4.0 TDI délivre désormais une puissance de 510 CV, soit une augmentation considérable de 75 CV. Le couple, déjà gargantuesque (900 Nm), grimpe encore à 970 Nm. Le travail de reprogrammation s’est focalisé notamment sur la réduction du lag du turbo à bas régime. Le 0 à 100 km/h est maintenant atteint en 4,5 secondes, soit finalement 0″3 seulement de mieux que le SQ8 de base. Le système ABT de contrôle d’assiette (ALC) donne la possibilité d’abaisser le SUV sur 3 niveaux, à savoir le mode confort (-25 mm), le mode dynamique ABT (-15mm) et le mode « Loading Level » qui est sur le réglage le plus bas, ramenant le véhicule au sol de 65 mm plus bas que dans le mode confort d’origine. Dans cette configuration, la vue de profil donne presque l’impression de regarder un break.

Abt propose évidemment toute une panoplie d’options sur mesure pour le kit carrosserie, les jantes et l’intérieur. Loin de verser dans l’extravagance d’un Mansory, les éléments les plus caractéristiques sont le spoiler arrière, la lame avant du spoiler qui renforce l’aspect massif et musculeux de la bête, les jupes latérales ainsi que la jupe arrière à laquelle sont intégrées les 4 sorties d’échappement, qui sera disponible début 2020. Les jantes ABT Sports sont disponibles en trois versions 22 pouces mais la version HR-F est proposée en 23 pouces. A l’intérieur, Abt propose une personnalisation et une finition spécifiques, avec notamment un habillage complet du tableau de bord en cuir ou alcantara avec un surpiquage rouge, ainsi qu’un volant avec des inserts carbone.

L’avis de leblogauto.com

Si on ne souhaite pas passer inaperçu, cet imposant char…euh, désolé, SUV peut flatter à la perfection l’ego. Mais sachez qu’il existe des préparateurs encore bien plus délurés au cas où. Toutefois, avec Abt Sportsline, nous avons toujours affaire à un travail de grande qualité et assez sobre au final. Un diesel de 510 chevaux, il fallait quand même y penser. Le RSQ8 redonnera un peu d’authenticité sportive avec un moteur essence.

* Attention au char !

Source et image : Abt

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "Audi SQ8 Abt Sportsline…Achtung Panzer* !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bizaro
Invité
J’ai vraiment du mal à apprécier ce genre de véhicule, sûrement mon age pas assez gériatrique. Une bagnole que l’on daigne considérer quand on commence à s’intéresser aux prothèses de hanche ou aux déambulateurs de luxe. Cette vidéo est sûrement à prendre en second degré pour que l’on saisisse le message: « ABT vous présente un SUV diesel de 2t noir-charbon dans un décors montagneux qui lui aurait du être blanc. » Heureusement il remplace forcément un véhicule moins propre, ça c’est prouvé… Mais si on prend la vidéo au premier degré on a : Gros plan sur une calandre à moitié… Lire la suite >>
panama
Invité
Désolé de vous contredire cher Bizaro, mais moi ce que je vois surtout au volant de ces énormes SUV ce sont… des mères de famille. Ah oui pas en version Abt mais très souvent en « sportline » puisque nous parlons d’Audi. Bien entendu, le niveau de revenu va avec, et ces trentenaires ne sont pas habillées chez Zara, bien entendu, mais la sobriété reste de mise – on ne suit pas la télé-réalité dans ce monde là. Perso je le trouve plutôt sympa ce SUV. De toute façon, en France le tuning a très mauvaise presse, même quand il est fait… Lire la suite >>
Bizaro
Invité
Et sinon la voiture? Et bien dans mon coin il semble que ce soit des personnes en age d’être parents d’enfants trentenaires. Je ne préciserais ni le sexe, ni la situation familiale, ni le niveau de revenu, ni la marque des vêtements, ni l’orientation télévisuelle. Mais on voit que ce véhicule est déjà intergénérationnel! Le tuning en France à effectivement mauvaise presse. Et je ne suis pas sûr que ce type de préparation très professionnelle mécanique, électronique et esthétique, évoque le « tuning » aux passants. Je ne crois pas que ce soit ce genre de préparation clef en main qui ait… Lire la suite >>
Will
Invité

C’est vrai qu’avec les roues et les boucliers énormes, on perd le sens des dimensions, et sans référence on dirait une compacte…

Ca doit être une des calandres coupe-fritte les plus fournies qu’on ait vu.

nouh
Invité

Quelle finesse du trait, quelle élégance!!!

greg
Invité

Achtung Panzer! c’est le titre d’un ouvrage de Heinz Guderian, le père de la Blitzkrieg, alertant sur les possibles tactiques blindées, mais aussi des dangers à attaquer l’URSS.

SGL
Invité

Un peu inspirer du livre de de Gaulle « Le Fil de l’épée » !?

greg
Invité
Aucune espèce de rapport : le livre que tu cites (et que tu n’as probablement jamais lu contrairement à moi) est une hybride : d’un côté mémoriel car il s’attache à nous raconter l’histoire de l’armée française, de l’autre c’est un programme politico-militaire, où il nous explique comment le « chef » doit gérer l’armée (au sens humain) et comment une politique civile et militaire doivent se conjuguer. On peut lire entre les lignes son futur programme politique d’après 1945. Tu confonds probablement avec le livre de 1934, « vers l’armée de métier », que le même Guderian cite dans son ouvrage un an… Lire la suite >>
SGL
Invité

OK et merci @greg, tu dois avoir raison bien que le « Le Fil de l’épée » ait été aussi lu et plus apprécié du côté des généraux allemands que de l’ État-major des armées française.

Otto carius
Invité

Panzer Voran

Gilles L.
Invité

Pourquoi faire une vidéo pour montrer un véhicule quasiment statique ?
Et puis quel intérêt de venir polluer la montagne ?

wpDiscuz