Accueil Citroën WRC – Wales 2019 ES1-ES13 : Tänak d’un souffle sur Ogier et...

WRC – Wales 2019 ES1-ES13 : Tänak d’un souffle sur Ogier et Neuville

527
0
PARTAGER

Très belle bataille entre les trois protagonistes pour le titre WRC 2019 au Pays de Galle. Tänak emmène le trio et Meeke n’est pas si loin.

Après avoir remporté la super spéciale d’ouverture, Kris Meeke s’est installé en tête du rallye en résistant à la pression des furieux derrière lui. On le sait, le terrain n’est pas le plus lisible sur le Wales Rally et il est facile de sortir ou de ne pas trouver le rythme. Meeke reste devant durant pratiquement toute la première journée. Il ne cède finalement que dans l’ES10, la dernière du vendredi, face à Tänak et Ogier.

Ce matin, Evans fait le show en signant encore des scratchs. Pour son retour après blessure, le Gallois a déjà 5 meilleurs temps en 13 spéciales contre 4 pour Tänak, 2 pour Ogier, 1 pour Neuville et Meeke. Dommage qu’Elfyn a dû concéder 43 secondes dans l’ES3, il n’est qu’à 38 secondes de Tänak après l’ES13.

Tout n’est pas rose au Wales, on notera les pépins pour le jeune Oliver Solberg (fils de Petter) qui a cassé une roue dès l’ES2. C’est l’abandon pour la première journée. Ce matin il était de retour et signe 2 scratchs dont un devant son père (en WRC2) avant de connaître une avarie technique avec sa voiture. Pour le moment le WRC2 est mené par Loubet devant la légende Petter Solberg. A noter, petite incongruité, Petter court pour la Norvège, Oliver pour la Suède (il a les deux nationalités).

Le Wales, fidèle à sa réputation

Il y a eu de petites sorties tout du long du rallye pour le moment. Pour Paddon (qui fait son retour avec M-Sport), c’est l’ES5 qui lui coûte un abandon. Rien de méchant mais une Fiesta plantée en partie dans un fossé et une spéciale interrompue. Dans l’ES6, c’est Lappi et sa Citroën C3 qui jettent l’éponge. Une sortie et une voiture impossible à remettre sur la route. Ce matin, de retour, mais ouvrant la route, Lappi va tenter de rallier l’arrivée pour les points constructeur.

L’image plutôt impressionnante c’est Latvala qui sort de la piste et plante sa Yaris contre un arbre, sur le côté. Pas de bobo pour l’équipage mais l’arceau est touché et c’est un abandon définitif. Craig Breen en Hyundai a connu des tonneaux. Avec Paul Nagle ils sont repartis mais la voiture est bien amochée. En WRC2-Pro ou WRC2, on ajoutera Ostberg, ou Greensmith.

POS#PILOTETEMPSDIFF PRÉC.DIFF 1ER
1.8O. TÄNAK1:57:09.7
2.1S. OGIER1:57:16.7+7.0+7.0
3.11T. NEUVILLE1:57:18.9+2.2+9.2
4.5K. MEEKE1:57:23.3+4.4+13.6
5.89A. MIKKELSEN1:57:43.1+19.8+33.4
6.33E. EVANS1:57:47.7+4.6+38.0
7.3T. SUNINEN1:59:16.9+1:29.2+2:07.2
8.7P. TIDEMAND2:00:51.1+1:34.2+3:41.4
9.42C. BREEN2:03:23.7+2:32.6+6:14.0
10.21K. ROVANPERÄ2:04:06.3+42.6+6:56.6

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz