Accueil Actualités Entreprise Version proto Renault Logan roulant au gaz présentée en Russie

Version proto Renault Logan roulant au gaz présentée en Russie

1304
8
PARTAGER

Renault vient de présenter en Russie un prototype de Logan fonctionnant au gaz. Un carburant qui a de l’avenir, compte-tenu de la hausse du prix de l’essence ?

Version prototype Logan CNG

Dans le cadre du Forum international de Saint-Pétersbourg consacré au gaz, Renault a présenté une version prototype de la Logan (CNG ou GNC pour Gaz Naturel Comprimé), permettant l’utilisation conjointe de deux types de carburants : gaz compressé et essence. Et ce, via un ballon à gaz.

La voiture est construite sur la base d’un véhicule de modèle « Life » avec un moteur de 1,6 litre associé à une transmission mécanique. Version la plus répandue dans le secteur des transports.

Transition progressive vers le gaz

Selon Renault, cette configuration constitue le moteur de la transition (dans tous les sens du terme ! ) vers le carburant moteur à gaz, le tout dans une optique de réduction des coûts. C’est donc en toute logique, qu’elle a été choisie pour la préparation du prototype.

La version CNG de Renault Logan permettra d’utiliser deux types de carburant : le gaz naturel comprimé (méthane) et l’essence. Le moteur démarre à l’essence, puis passe automatiquement au gaz. Lorsque ce dernier est épuisé, le moteur repasse automatiquement à l’essence.

Coûts réduits, autonomie accrue

Selon le constructeur, les principaux avantages de la version CNG résident en son efficacité énergétique et, par conséquent, en une réduction significative des coûts de carburant. Des dépenses qui peuvent être même divisées par trois via l’utilisation du gaz naturel comprimé.

Autre avantage notable : une augmentation de l’autonomie du véhicule. Un élément de poids pour contrer le véhicule électrique.

La demande encore incertaine

La Renault Logan équipée de CNG est le premier prototype issu de tels modèles à être fabriqué dans le pays. La participation de Renault Russie devrait aider l’entreprise à évaluer la demande de véhicules et les perspectives d’avenir du projet sur le marché russe.

Renault Logan CNG est un produit commun de Renault Russie et du groupe de sociétés ATS, partenaire clé d’Avtovaz sur les projets de véhicules Lada CNG.

L’avis de Leblogauto.com

A l’heure ou changement climatiques et normes environnementales tiennent – malheureusement –  le haut du pavé – c’est l’aspect économique de la solution qui est mis en avant par Renault. Une stratégie qui pourrait en étonner plus d’un. Sachant que le constructeur se montre discret sur l’impact de ce type de motorisation sur la pollution ambiante.

Sources : AUTOSTAT, Renault

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Version proto Renault Logan roulant au gaz présentée en Russie"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Motörhead
Invité

Ben oui le gaz, à la place des batteries

SGL
Invité

Du gaz, ils en ont, des usines de batteries… un peu moins !

SGL
Invité

Connaissant un peu les problèmes (ou plutôt les enjeux) géopolitiques, je doute fortement que la motivation soit l’environnement, mais bien, effectivement, 100 % économiques.
La Russie étant « blindée » de gaz dans son sous-sol.
Mais on va dire que c’est un moindre mal….

SAM
Invité

Ben la 1ère application sera sûrement la nouvelle Sandero dont la version camouflée surprise est diffusée pour la première fois ce jour ….

wizz
Membre

https://www.autoplus.fr/dacia/duster/actualite/Dacia-Duster-1.6-16v-105-GPL-4×2-Laureate-1473501.html

c’est le même moteur, juste légèrement modifié pour accepter le gaz
le plus difficile dans l’affaire, c’est le réservoir, qui doit supporter une pression beaucoup plus élevé que celui du GPL

lym
Invité
Et chez nous, toujours aucun qui se colle au flex-fuel malgré le succès des boîtiers additionnels (mais plutôt à réserver à un vieux clou, vu que niveau garantie c’est oualou, sans parler de la marge réalisée sur un truc qui doit avoir 10€ de BOM)? Pendant ce temps, on commence à voir pas mal de Cul-Bas (Kuga) en version flex après seulement quelques mois de commercialisation. Mais bon, SUV=No way. Puis je rechigne à ne pas acheter français. L’abattement de 40% sur les rejets CO2 est pourtant un moyen de pallier aux malus dont le surcoût en grande série est… Lire la suite >>
wpDiscuz