Accueil Mitsubishi Essai Mitsubishi L200 Di-D 150 ch. Club Cab

Essai Mitsubishi L200 Di-D 150 ch. Club Cab

1682
4
PARTAGER
Essai Mitsubishi L200 (2019)

Pour restyler son pick-up L200, Mitsubishi n’a pas fait dans la dentelle ! Le constructeur japonais en a transformé la face avant. Au passage il se met à jour en termes d’équipements. On a presque déjà tout dit ! Nous nous sommes rendus en Andalousie pour l’essayer sur routes et chemins.

Un look démonstratif

Mitsubushi a métamorphosé son discret pick-up L200 en un monstre qui passerait inaperçu dans un Transformers. On croit en fait faire face à un tout nouveau modèle, ce qui n’est en réalité pas le cas. Ce regard trouverait mieux sa place dans le flot de circulation d’une autoroute américaine.

Toutefois, il vient rafraichir et moderniser un marché où les concurrents affichent un visage au dessin plus mesuré. Il semble ainsi bien plus massif et imposant. Le bouclier s’habille de deux joncs chromés reliés par une calandre encadrant le logo de la marque. Il s’intègre ainsi mieux par son design dans le catalogue aux côtés des autres modèles.

Une benne supportant 1 tonne

La version double cabine s’allonge de quelques centimètres. La planche de bord ne fait pas dans l’excentricité. Des compteurs entourent un petit écran couleurs sur lequel s’affichent les différentes informations de conduite. Une dalle tactile avec Android Auto centralise toutes les technologies de confort et le retour de la caméra de recul. En ce qui concerne le bloc de climatisation, Mitsubishi se la joue classique.

La position de conduite typique d’un pick-up désoriente un peu, malgré nos heures passées aux volants des SUV le reste du temps. Surprise, la banquette apparaît un peu moins verticale que celle de certains concurrents. On a même droit au luxe d’un accoudoir avec porte-gobelets intégrés. La benne accueille jusqu’à une tonne de marchandise. Elle peut notamment se couvrir d’un volet ou d’un hard top.

Un peu juste sur route

Un petit détail rend sympathique ce Mitsubishi L200 : on démarre à gauche, comme dans une Porsche. On apprécie dominer la route dans les premiers kilomètres. Mais avec une longueur dépassant allégrement les 5 mètres, on fait attention de ne pas écraser quelque chose en ville ou de rectifier le mobilier urbain sans s’en rendre compte. Enfonçons donc une porte ouverte, son terrain de prédilection, ce n’est pas celui-ci.

Ni vraiment la route d’ailleurs. Son amortissement n’a rien de mixte, et cela se ressent dans son comportement. On trouve mieux sur le marché quand il s’agit de voyager sur l’asphalte. Les mouvements de caisse assez prononcés pénalisent ainsi le bien-être à bord. Rien de dramatique, mais il faut alors adapter sa conduite et sa vitesse pour ménager les estomacs des passagers. Son terrain de jeu préféré ? Les chemins bien sur !

Impressionnant en tout-terrain!

Là, on ne rechigne pas contre le Diesel de tout juste 150 chevaux, qu’il faut impérativement associer à la boite automatique. En effet la mécanique au levier trop haut et flou complique la vie, sans compter qu’avec cette transmission, la voiture perd de son peps. Sur le rocailleux, la très haute garde au sol et le réglage de la suspension nous permettent de rouler à des vitesses « routières » dans le confort. Pour le sport, on la bloque en deux roues motrices (propulsion) et débranche l’ESP pour s’amuser…

Il impressionne encore plus quand il s’agit d’escalader des marches lors d’une session de franchissement. Il suffit alors de choisir le mode 4X4 et la transmission courte pour grimper tranquillement sans stresser. En outre, une aide à la descente nous éloigne de toute panique… cet exercice n’étant pas forcément plus facile à appréhender que les montées. Il s’en sort vraiment bien hors des sentiers battus, néanmoins il pèche par une polyvalence de moins bon niveau que la concurrence.

Disponible dès 30 790 €

On ne choisit pas de rouler en pick-up par hasard. Seulement il s’agit aujourd’hui du choix le plus pertinent pour faire du franchissement, la race des 4X4 « classiques » disparaissant petit à petit du marché européen. Le Mitsubishi remplit bien sa mission, mais on regrette son comportement un poil approximatif sur route et sa boite mécanique à éviter. Les tarifs s’échelonnent de 30 790 à 42 990 € suivant les finitions et le choix de cabine.

+ ON AIME
  •  Look
  • Capacités 4X4
  • 1 tonne dans la benne
ON AIME MOINS
  •  Un seul moteur disponible
  • Comportement en retrait sur route
  • Boite mécanique

 

Mitsubishi L200
Prix (à partir de) 20 991 € HT
Prix du modèle essayé NC
Malus 2020   12 500 €
Moteur
Type et implantation 4 cylindres en ligne Turbo – Injection directe Diesel
Cylindrée (cm3) 2268
Puissance (kW/ch) 110 / 150
Couple (Nm) 400
Transmission
Roues motrices Intégrale
Boîte de vitesses Automatique 6 rapports
Châssis
Suspension avant Double triangle
Suspension arrière Essieu rigide
Freins
Jantes et pneus 18 pouces / 265/80 R18
Performances
Vitesse maximale (km/h) 171
0 à 100 km/h (s) 13,5
Consommation (WLTP)
Cycle mixte (l/100 km) WLTP 8,5 – 9,7
CO2 (g/km) NEDC 196 – 209
CO2 (g/km) WLTP 223 – 254
Dimensions
Longueur (mm) 5305
Largeur (mm) 1815
Hauteur (mm) 1775
Empattement (mm)
Volume de coffre (l)
Réservoir (l) 75
Masse à vide (kg) 1950 – 2035

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Essai Mitsubishi L200 Di-D 150 ch. Club Cab"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
panama
Invité

Un gros costaud c’est certain. A conduire comme une voiture normale c’est la bérézina. Et encore il n’a pas plu lors de l’essai. Le look est terrible.

SAM
Invité

Alors la publicité que lui fait l’armée syrienne en ce moment … est restée comme l’une des images emblématiques de cette semaine.
Bref! Passons.
Les pick-up double cabine devaient être exemptés de malus écologique jusqu’au 1er juillet 2019 du fait de leur statut de véhicules de société. Qu’en est-il maintenant? Quel impact sur cette auto?

Alphasyrius
Invité

Ca fait toujours drole de voir ces petits pickups qui paraissent gigantesque en europe. Mais a cote d’un full size, soit meme soyons fous d’un 3.5, semblent ridicules 🙂

AX Air France Madame
Invité

Le daily de Christophe…

wpDiscuz