Accueil F1 F1 : les deux Renault disqualifiées du GP de Suzuka 2019

F1 : les deux Renault disqualifiées du GP de Suzuka 2019

1876
11
PARTAGER

Racing Point avait déposé réclamation contre Renault F1 pour un système supposé de « pré-paramétrage » du freinage alors que ce doit être le pilote qui gère cela via les mollettes au volant.

En marge du grand prix de Mexico ce weekend, la décision de la FIA est tombée. Selon Racing Point, la Renault était équipée d’un freinage automatiquement paramétré en fonction de la distance dans le tour de piste. Toujours selon l’écurie, les valeurs de la balance de freinage étaient affichées sur l’écran du volant et changeaient sans que les pilotes n’interviennent.

De son côté, Renault a argué que la balance des freins affichée peut en effet changer en fonction d’un logiciel que l’écurie à dévoilé à la FIA mais pas à Racing Point (secret industriel oblige).

Le système ne viole aucune règle technique de la FIA, mais…

Bien que la FIA ne trouve aucun système de pré-paramétrage de la balance des freins contrairement à ce que Racing Point avançait, et indique que le système est conforme aux règles techniques, la fédération considère que le système est une aide au pilote et est par conséquent interdit. Par conséquent, les deux Renault sont disqualifiées du GP de Suzuka.

Plus intéressant que la FIA qui indique que cela ne contrevient pas aux règles mais est interdit, c’est : comment Racing Point a été au courant qu’un tel système pourrait exister ? On imagine mal l’écurie regarder les vidéos de toutes les voitures durant les weekend de course. En fait, Renault nous apporte la réponse.

« Racing Point n’a pas pu amener de preuves vidéo pour conclure. Racing Point a spéculé de l’usage par Renault d’un système interdit d’après les allégations d’un ancien employé qui n’avait pas tous les éléments pertinents sur le système de freinage Renault ».

Renault a jusqu’à demain 10 heures (heure de Mexico) pour interjeter appel ou non.

[Mise à jour : Renault a décidé de ne pas faire appel et de ne pas perdre plus de temps et de force dans un combat perdu d’avance.]

L’avis de Leblogauto.com

La Formule 1 ne change pas, d’anciens employés n’hésitent pas à trahir leurs anciens employeurs. Cette saison, c’est la deuxième écurie à être disqualifiée après Alfa Romeo à Hockenheim.

La FIA de son côté réussit encore à sortir une décision qui peut sembler alambiquée. Renault ne contrevient pas au règlement, mais est tout de même pénalisé. Si la FIA voulait rendre les règles plus lisibles pour les fans, c’est raté.

Illustration : 1-Renault F1, FIA

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "F1 : les deux Renault disqualifiées du GP de Suzuka 2019"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Donc c’est légal mais illégal? C’est comme le nuage de Rouen, toxique mais pas trop

Zak
Invité

Tempête dans un verre d’eau. Attention de ne pas lasser la Régie qui pourrait en profiter pour quitter le navire en 2021. Alfa Roméo est probablement déjà sur le départ car Hinwil s’active en coulisse pour trouver de nouveaux repreneurs.

Maintenant que le cas Renault est réglé, la Fia va t’elle s’attaquer à l’autre grand scandale qui pointe à l’horizon et le régler de la même manière ? À suivre.

Scal
Invité

La régie … quelle régie ?

wizz
Membre

En France, on est connu pour le « responsable mais pas coupable »

La FIA, c’est l’inverse « pas illégal mais coupable »

PEMS
Invité

Politique de la FIA et FOM désastreuse, vengeances et coups fourrés entre écuries, stratégies illégales mais non sanctionnées dans les top teams, l’inverse chez les autres.
On s’étonnera après que ça ne se bouscule pas au portillon pour venir courir en F1…

Béret vert
Invité

Haaa le feuilleton Renault. Ghosn qui accuse les procureurs, Ségolène qui enquête sur le logiciel truqué chez Renault dont on a jamais eu le fin mot de l’histoire, et maintenant Renault F1 qui aurait respecté les règles mais est puni.

wpDiscuz