Accueil Dyson Dyson abandonne son automobile électrique

Dyson abandonne son automobile électrique

1562
29
PARTAGER
James Dyson

Alors que le développement était visiblement très avancé, James Dyson jette l’éponge de son aventure automobile. La « voiture aspirateur » ne verra donc pas le jour.

Depuis 2016, James Dyson, fantasque inventeur connu mondialement pour ses aspirateurs, mais aussi ses ventilateurs, chauffages, sèche-cheveux, etc. « spéciaux », s’était lancé dans un nouveau pari industriel, la voiture électrique.

Après avoir investi beaucoup d’argent, créé un centre R&D à Singapour, débauché pas mal de personnes un peu partout en automobile ou ailleurs, déposé des brevets (on avait par exemple l’allure de la première voiture Dyson) et beaucoup communiqué, Dyson arrête tout.

Pourquoi ? Et bien comme l’explique le patron, ce n’est pas un échec du produit ou de l’équipe. Le projet est tout bonnement non viable. En effet, Dyson n’avait visiblement pas l’intention de produire lui-même sa voiture et cherchait donc un porteur pour le projet. En vain.

Tout n’est pas stoppé

Mais, l’entreprise ne jette pas tout. Le travail sur les batteries état-solide (l’électrolyte permettant le transfert des ions lithium entre l’anode et la cathode n’est pas liquide, un gel, un polymère, etc. mais solide) va continuer. En effet, ces batteries pourraient être utilisées pour la voiture électrique, mais aussi pour tout les objets sans fil développés par Dyson. En plus, cela pourrait permettre un retour sur investissement.

Les brevets pourraient intéresser certains professionnels. En outre, Dyson indique vouloir développer certains composants de l’automobile de demain : systèmes de vision, l’apprentissage automatique (machine learning), l’Intelligence Artificielle et la robotique. On n’a peut-être pas fini d’entendre parler de Dyson dans l’automobile, mais ce ne sera pas pour une voiture électrique complète. Qui a dit ouf ?

Dyson n’est pas la première entreprise à envisager le passage à l’automobile, électrique qui plus est. On pourra citer Google qui a franchi le pas avec la Google Car (la voiture de Oui-Oui sans volant NDLA), ou Apple. Si Google continue dans le secteur de la conduite autonome, Apple a mis son programme Titan en veille technologique, en attendant de meilleurs jours comme Dyson ?

Communiqué de Dyson

Dyson Automotive update 10th October 2019

« The Dyson Automotive team have developed a fantastic car; they have been ingenious in their approach while remaining faithful to our philosophies. However, though we have tried very hard throughout the development process, we simply cannot make it commercially viable. We have been through a serious process to find a buyer for the project which has, unfortunately, been unsuccessful so far. I wanted you to hear directly from me that the Dyson Board has therefore taken the very difficult decision to propose the closure of our automotive project.

This is not a product failure, or a failure of the team, for whom this news will be hard to hear and digest. Their achievements have been immense – given the enormity and complexity of the project. We are working to quickly find alternative roles within Dyson for as many of the team as possible and we have sufficient vacancies to absorb most of the people into our Home business. For those who cannot, or do not wish to, find alternative roles, we will support them fairly and with the respect deserved. This is a challenging time for our colleagues and I appreciate your understanding and sensitivity as we consult with those who are affected.

Dyson will continue its £2.5bn investment program into new technology and grow our wonderful new University. We will continue to expand at Malmesbury, Hullavington, Singapore and other global locations. We will also concentrate on the formidable task of manufacturing solid state batteries and other fundamental technologies which we have identified: sensing technologies, vision systems, robotics, machine learning, and AI offer us significant opportunities which we must grab with both hands. Our battery will benefit Dyson in a profound way and take us in exciting new directions. In summary, our investment appetite is undiminished and we will continue to deepen our roots in both the UK and Singapore.

Since day one we have taken risks and dared to challenge the status quo with new products and technologies. Such an approach drives progress, but has never been an easy journey – the route to success is never linear. This is not the first project which has changed direction and it will not be the last. I remain as excited about the future of Dyson as I have always been; our ambitions have never been higher, our ability to invest has never been greater, and the team has never been stronger.

I am looking forward to our future adventures together. »

Poster un Commentaire

29 Commentaires sur "Dyson abandonne son automobile électrique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Dommage, mais raisonnable.
Dommage pour l’intérêt général, à chaque fois que Dyson sort qquch… c’est mieux !
Raisonnable, c’est un coup à bouffer la baraque.

Membre

Dyson aspire sans doute à autre chose.

SGL
Invité

Ouaff ! 😀

SGL
Invité

Pourquoi ne pas s’adosser avec un grand constructeur qui cherche à développer son HdG en électrique.
… Renault !? Par exemple, le profil de son SUV électrique évoquait un peu celui de l’Espace 5.

seb
Invité

Tu as oublié de lire cette phrase: « En effet, Dyson n’avait visiblement pas l’intention de produire lui-même sa voiture et cherchait donc un porteur pour le projet. En vain. » ? 😉

wizz
Membre

qu’est ce que Dyson saurait et qu’un grand constructeur ne saurait pas faire?

greg
Invité

Bah, c’est pas une surprise.
Dyson nous fait le même coup que Apple et Google : d’abord prétendre travailler sur un véhicule, alors qu’en fait, il s’agissait d’un pur prétexte pour développer des technologies autour du véhicule en question, et ensuite entrer dans le marché de la sous-traitance automobile.

Alphasyrius
Invité

Exactement. Entre developper une voiture et la produire en serie, il y a une enorme marche a franchir. Il a du appeler Musk ce qui a du le decourager…

SGL
Invité

Bah, il faut avoir les finances suffisantes pour mettre à fonds perdu pendant 10-15 ans… Facile à le dire, pas facile à avoir les fonds pour le faire.

wizz
Membre
il faut avoir les finances suffisantes pour mettre à fonds perdu pendant 10-15 ans…et c’est valable aussi pour un grand constructeur, qui de son côté se demande s’il ne faudrait pas temporiser un peu, histoire de laisser les autres se casser les dents en premier et de ne perdre de l’argent que pendant les 5 dernières années, voire les 2 dernières années, voire arriver pile poil au moment où ça décolle…. bref, très difficile pour des simples particuliers que nous sommes de critiquer le choix que font les PDG des constructeurs, qui doivent ménager chèvre (thermique), chou (électrique ou hybride… Lire la suite >>
SGL
Invité
Bah, c’est un peu ce que je dis. Vous avez plusieurs cas. Le cas Tesla : financement à fonds perdu depuis plus de 15 ans sans faire de bénéfices pour le moment et ils sont toujours là. Le cas Renault, qui à d’autres chats a fouetter avec les VT, qui ont investi des grosses sommes (peut-être trop tôt ?) au début des années 2010 et qui ont été refroidi entre-temps par le modeste succès des VE durant la décennie 2010. Le cas FCA, qui frôle le zéro investissement dans la VE pour donner de l’argent à ses actionnaires. Le cas… Lire la suite >>
wizz
Membre

et toi, comment sais tu que ce serait le bon moment, ou pas, pour avoir tant critiqué leur immobilisme, ou ce que tu penses être immobilisme (parce que pour toi, si un constructeur ne vend pas, n’a pas plusieurs modèles élect dans les concessions, alors ça voudrait dire qu’ils ne font rien)

SGL
Invité

C’est tout l’art de commander !
Ne sont-ils pas un peu payer pour ça ?
S’ils y n’arrivent pas… Ils rejoindront l’ex PDG de BMW à la pêche.

sylver
Invité

C’est clair que pour l’instant les constructeurs établi font tout pour vendre des VE (l’image, …) mais pas trop (préserver les marges…). On voit cependant les choses qui bougent ces derniers mois, je pense notement au groupe VW qui mise la baraque…

SGL
Invité

Ben là « l’investissement dans l’électrique », c’est obligatoire maintenant !
Ils ne vont pas vendre des autos thermiques à perte avec la taxe carbone !?

pat d pau
Invité

c’est quoi le lien entre l’industrie du homeappliance/PEM et l’automobile ?

wizz
Membre
wpDiscuz