Accueil F1 F1: Yamamoto pilotera la Toro Rosso à Suzuka en EL1

F1: Yamamoto pilotera la Toro Rosso à Suzuka en EL1

437
0
PARTAGER
Yamamoto

Pressenti depuis plusieurs semaines, Naoki Yamamoto pilotera une Toro Rosso-Honda pour la première fois ce week-end à Suzuka lors de la première séance d’essais libres du Grand prix du Japon. Il prendra la place de Pierre Gasly, avec qui il avait d’ailleurs fait équipe en 2017 au sein du team Mugen en Super Formula.

« Mes parents m’ont emmené sur cette piste pour regarder le Grand Prix il y a 27 ans, et je suis excité à l’idée d’en faire partie désormais. » Honda voulait donner cette opportunité à ce pilote de 31 ans qui a remporté à la fois le championnat Super Formula avec l’équipe Mugen et le prestigieux Super GT pour l’équipe Kunimitsu l’an dernier. Yamamoto avait déjà conquis la Super Formula en 2013 pour les couleurs Honda. Naoki a toujours couru au Japon et n’a jamais participé à une course en dehors de ses propres frontières.

« Avoir cette chance à Suzuka, un circuit très important pour tous les pilotes japonais, devant un si grand nombre de fans, rendra l’expérience encore plus spéciale, indique Yamamoto. Je me suis préparé au mieux pour ce rendez-vous en passant du temps avec l’équipe Toro Rosso lors de plusieurs week-ends de Grand Prix et j’ai également travaillé dans le simulateur Red Bull. Mon objectif principal sera de faire du bon travail pour l’équipe en rassemblant des données et des informations qui leur seront utiles tout au long du week-end. Sur une note personnelle, je souhaite profiter autant que possible du pilotage d’une F1 et je ferai de mon mieux pour en tirer le maximum. »

Compte tenu de l’âge de Yamamoto, 31 ans, il semble assez peu probable que Toro Rosso le titularise en 2020. Mais il ne faut pas oublier la présence de jeunes pilotes japonais dans les championnats d’Europe, où ils obtiennent d’excellents résultats, comme Yuki Tsunoda en F3 et Noboharu Matsushita en F2. Katsuhide Moriyama, directeur de Honda Motor Company, souhaitait lancer un signal important : « Nous voulons que la présence de Naoki aux côtés de Toro Rosso à Suzuka serve d’inspiration à nos jeunes pilotes, afin que nous puissions bientôt avoir un Japonais dans le Championnat du Monde F1 ».

L’avis de leblogauto.com

En d’autres temps, avec davantage de volants disponibles, Yamamoto aurait sans doute pu participer à son grand prix national. Le Japon attend toujours la relève depuis Kamui Kobayashi.

Source : Toro Rosso

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz