Accueil WRC WRC 2020 : un calendrier sans la France ni l’Espagne ou l’Australie

WRC 2020 : un calendrier sans la France ni l’Espagne ou l’Australie

1522
9
PARTAGER

Le calendrier 2020 du rallye mondial FIA WRC a été dévoilé. Si le Kenya, le Japon ou la Nouvelle-Zélande font leur réapparition, c’est au détriment d’autres épreuves historiques dont la France.

Cette année, comme l’an prochain, 14 manches seront au programme du WRC. Les acteurs ne veulent pas plus de manches et il est donc difficile de contenter tout le monde. Ici, on perd 3 manches, mais au moins deux d’entre elles pourraient revenir par alternance.

Le Safari Rally du Kenya n’est plus une manche du WRC depuis 2002 et la victoire de Colin McRae et Nicky Grist sur Ford Focus. Spécifique, le Kenya a dû se réinventer pour coller au format WRC. On devrait tout de même retrouver un parcours plus long que sur les autres épreuves (sans atteindre les plus de 6 000 km des débuts…) et une météo capricieuse.

Côté Japon, fini l’île de Hokkaido. Direction l’île de Honshu près de Nagoya. Le rallye du Japon, créé en 2004 n’était plus au calendrier depuis 2010 (vainqueurs Ogier et Ingrassia sur Citroën C4 WRC). Quant à la Nouvelle Zélande, elle est sortie du calendrier WRC en dernier, en 2012. Il y a eu une édition hors WRC en 2017 pour « préparer le retour ». Les derniers vainqueurs sont Loeb et son compère Elena sur Citroën DS3 WRC.

Oliver Ciesla, directeur général de WRC Promoter, le détenteur des droits commerciaux de la discipline, ne cache pas les raisons de ces retours : « (…) nous voulions davantage internationaliser le championnat en incorporant plus d’épreuves en dehors de l’Europe. (…) L’Asie et l’Afrique sont apparues pour la dernière fois ensemble en 1999. Ces deux continents sont d’immenses marchés pour le WRC et je pense que toutes les personnes impliquées du côté des deux pays et de la FIA ont joué un rôle crucial dans le retour de ces rallyes au calendrier pour 2020″.

« D’immenses marchés »

« Marchés » le mot est lâché. Et tant pis pour le côté historique ou parcours mythique que peut par exemple être le rallye de Corse (théâtre du rallye WRC France). Après tout comme il se disait en Corse cette année où flottait déjà un parfum de nostalgie (ne se faisant guère de doute sur l’avenir de l’épreuve) : « Il y a déjà le Monte Carlo, alors pourquoi deux rallye en France ? ».

D’ailleurs, quand nous interrogions Pierre Budar (patron de Citroën Racing) sur son sentiment sur le possible retrait du Corse du championnat WRC, il ne cachait pas non plus que cela ne le dérangerait pas d’aller voir d’autres endroits, d’autres publics. Certains envisagent pour l’avenir des rallyes sur deux pays quitte à perdre en spécificités.

Gardons espoir, l’Espagne doit revenir en 2021 (2020 étant une année off pour préparer une mutation du Catalunya) et l’Australie pourrait revenir en alternance avec la Nouvelle-Zélande. Quant à la Corse, peut-on prévoir une alternance avec le Monte Carlo ? Pas sûr. Le rallye des 1000 virages ne mourra pas pour autant. Créé en 1956 et manche française du WRC de 1973 à 2008 puis 2015 à 2019, il devrait réintégrer le championnat européen ERC et conservera toujours l’amour de son public qui vient nombreux. Mais, ce n’est sans doute pas un assez bon marché pour les marques présentes en WRC.

Le premier rallye 100% asphalte en octobre

On notera dans ce calendrier WRC 2020 trois manches consécutives en Amérique centrale et du sud, avec Mexique-Chili-Argentine. Il y a aussi des aller-retours nombreux comme Kenya-Finlande-Nouvelle Zélande-Turquie, pas forcément propice à une maîtrise des coûts.

On pourra aussi signaler que l’Allemagne que l’on disait partante du calendrier est toujours là mais avec une date décalée à mi-octobre (en plein automne cela pourrait donner une météo incertaine). L’Allemagne sera d’ailleurs le 1er rallye de la saison 100% asphalte (le Monte Carlo étant considéré comme mixte avec neige ou glace). Seuls l’Allemagne et le Japon seront d’ailleurs asphaltés.

Le Safari Rally Kenya a toujours su offrir de superbes images avec une foule massée le long des routes. Mais, cela appartient au passé et les règles de sécurité sont bien plus drastiques maintenant. Reste à voir ce que donneront ces épreuves, de retour dans le giron mondial.

Calendrier WRC 2020

MancheRallyeDates
1.Monte-Carlo23-26 janvier
2.Suède13-16 février
3.Mexique12-15 mars
4.Chili16-19 avril
5.Argentine30 avril – 3 mai
6.Portugal21-24 mai
7.Italie4-7 juin
8.Kenya16-19 juillet
9.Finlande6-9 août
10.Nouvelle-Zélande3-6 septembre
11.Turquie24-27 septembre
12.Allemagne15-18 octobre
13.Grande-Bretagne29 octobre – 1er novembre
14.Japon19-22 novembre

Illustration : WRC

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "WRC 2020 : un calendrier sans la France ni l’Espagne ou l’Australie"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
lataupe2B
Invité

Triste de ne pas avoir de rallye en France, dégoûté même. Une des nations phare en champion du monde !!!

Thomas
Invité

Pour Citroën ça ne change pas grand chose, la marque étant bien implantée au niveau national 😀

Bizaro
Invité

Effectivement, Un Pays dont les pilotes sont ni plus ni moins que des multiples champions du monde de la discipline. Les ingénieurs permettent d’avoir une écurie dans le coup elle aussi multiple championne du monde.

Décidément on n’aime pas la France qui gagne.

salociN
Invité

Le président de la FFSA dit que c’est « lui » qui a demandé à ce que le rallye de France ne soit pas inscrit au calendrier en 2020 (> « Nous n’avions pas les garanties financières des collectivités et pas de lisibilité sur le calendrier.« )

Il assure en revanche qu’il le sera pour 2021 et 2022, « en Corse ou ailleurs« …

wizz
Membre

tout comme la F1, ça voyage sans cesse d’un bout à l’autre du monde, et/ou suffisamment espacé pour que les gens reviennent à leur bases entre 2 courses. La FIA, sponsorisée par l’union des transporteurs aériens…

Mais que fait Todt à la tête de la FIA? Quelques regroupements de courses, et/ou resserrement des dates….

wpDiscuz