Accueil Constructeurs Standard & Poor’s : sombre prévision pour les immatriculations

Standard & Poor’s : sombre prévision pour les immatriculations

729
16
PARTAGER

Selon une étude de Standard & Poor’s, les immatriculations mondiales de véhicules légers devraient afficher une baisse comprise entre 2 et 3 % en 2020. Elles ne devraient pas croîitre à nouveau avant 2021 dans le meilleur des cas, affirme par ailleurs l’agence de notation.

Recul notable dès 2019

Pour 2019, l’étude de Standard & Poor’s, intitulée “Global Auto Sales Will Stay In The Slow Lane For At Least The Next Two Years”, table sur un recul de 7 à 9 % des immatriculations de véhicules légers en Chine, de 3 % aux Etats-Unis et de 2 % en Europe.

Selon S & P, la détérioration de la conjoncture économique mondiale, la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine et l’augmentation des coûts d’innovation des constructeurs continueront à faire chuter le volume des ventes.

L’agence de notation souligne également que les faibles taux d’intérêt ne seront pas suffisants pour améliorer l’accès des clients au financement, de sorte que les ventes de voitures ne devraient pas augmenter en 2020, conformément à la trajectoire négative qui sera également enregistrée cette année.

Erosion des marges et hausse des prix

Le document publié par l’agence de notation, indique que les constructeurs connaîtront une érosion de leurs marges, principalement celles pratiquées sur le segment de marché de masse. Ils sont en effet confrontés à une hausse des coûts de production liés à la connectivité, à l’électrification et à la conduite autonome.

Or, anticipe le rapport, cette augmentation des coûts devrait entraînera une augmentation du prix de ventes des voitures, diminuant ainsi la possibilité qu’ont les consommateurs d’acquérir un véhicule.

Pas de rebond avant 2021 … au minimum

À l’horizon 2020 et 2021, l’agence de notation estime que les immatriculations mondiales de voitures resteront stables ou augmenteront d’un maximum de 1%. « Nous prévoyons que toutes les régions connaîtront une faiblesse de leurs volumes, à l’exception de la Chine, qui pourrait connaître un léger rebond, mais pas avant 2021 », note le document.

L’avis de Leblogauto.com

Si le mot de crise n’est pas prononcé …. reste que cela y ressemble. Les constructeurs vont devoir avoir les reins solides pour résister à la tempête qui s’annonce : baisse de la demande et des capacités d’achat,alors même que leurs marges sont diminuées et qu’ils doivent investir massivement pour intégrer les nouvelles technologies.

Sources : El Mundo, Standard & Poor’s

 

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Standard & Poor’s : sombre prévision pour les immatriculations"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Alex
Invité

Est-ce que 2-3% de baisse c’est une crise ? Ou on nous dit que c’est une crise pour justigier des augmentations de prix ?

Invité

D’un autre côté, comme le disait Einstein :
« Celui qui croit en une croissance infinie dans un monde fini, est soit un fou… soit un économiste. »

Luc
Invité

Perso, je mettrai pas 20 ou 30 keur dans une auto thermique qui a des chances d’être interdite dans 10 ans (et je l’espère pour le climat). J’ai profité de belles auto sportives, mais je me fais une raison. Les constructeurs doivent revoir leur copie sur la mobilité individuelle. Inspirez vous des twizy et Minimo, et véhicules ultra bas pour 4/5 places. Il faut casser tous les codes.

Karuk
Invité

Si il y avait une demande pour la Twizy ou ce genre de véhicule ça se serait et les constructeurs en vendraient des masses

Luc
Invité

Je parlais d’un twizy sans défauts (avec des feux design, batteries amovibles facilement, et prix honnête sur les batteries après-vente car 6500 eur hors main d’oeuvre pour 7 kwh…
ça pique). Une bonne chose est qu’on peut être proprio de la batterie maintenant. Pour ces raisons je ne l’ai pas acheté. Et aussi pour les vitres en accessoires pas top…

SGL
Invité

Juste ! @Luc
Je vous comprends.

wizz
Membre

les véhicules bas, ça existe et/ou a existé. Mais les gens préfèrent les SUV haut perché, forçant les constructeurs à s’y adapter…

Ce ne sont pas les constructeurs qu’il faut taper, mais ceux d’en face (les automobilistes)

SGL
Invité

@wizz, la Twizy était formidable… Mais les prix, sont un repoussoir !
On a l’impression de payer un malus énorme.
Comment veux-tu gagner des clients avec des prix massues ?

wizz
Membre

Quand on pense qu’il suffirait que les gens ne les achètent plus pour que ça se vende pas, disait Coluche. Les SUV pullulent à tous les coins de rue. A qui la faute? Quand on pense qu’il suffirait…

SGL
Invité
@Wizz , c’est une question du prix du pétrole Que dit Wiki sur le prix du pétrole d’avant 1973 « Avant le choc pétrolier de 1973 le prix du pétrole est si bas que certains États (dont la France) favorisent le « tout pétrole » et la voiture en délaissant les transports en commun et les véhicules électriques » J’invente rien ! Que dit Wiki sur la genèse de la Citroën AX 1986 « né en janvier 1981 dans le cadre d’un plan national d’économie impulsé par le gouvernement français en réponse à la seconde crise pétrolière de 1979. »… Lire la suite >>
lym
Invité

Et si le client ne veut pas être sage, taxer poids et SCx, en effet, suffirait à ce que tout le monde rachète des voitures au lieu de camionnettes.

Thibaut Emme
Admin

@lym : le poids c’est aussi dépendant du nombre de places. On fait comment pour les familles ?
A moins que l’on interdise certains types de voitures en fonction du foyer ? Célibataire ou en couple ? Une citadine.
Un enfant ? Une compacte grand maximum…et comme on limite la puissance à 75 chevaux en dessous de 4 personnes (+10 ch par personnes au-delà) les constructeurs vont devoir limiter le poids (et les équipements).
😉

Will
Invité

C’est à cause du prix du mètre carré. Parce qu’acheter des voitures, c’est bien, mais encore faut-il pouvoir les garer. Perso’ j’essaie d’en acheter une de plus par an depuis que j’ai mon permis justement pour solidarité avec la croissance infinite (ça fait 19 ans, calculez combien ça m’en fait) mais là c’est l’espace qu’il me manque désormais. Surtout avec des caisses du genre 6×6 Brabus qui prennent 2 places. Et je ne vais quand même pas déménager en Haute-Saône ou dans la Creuse. Quoique pour le 6×6 c’est peut-être un bon terrain de jeu.

seb
Invité

« les immatriculations mondiales de véhicules légers devraient afficher une baisse comprise entre 2 et 3 % en 2020. »
En même temps, avec les voitures électriques et surtout les batteries, c’est logique qu’elles seront de moins en moins légère…
Bon OK, je sort 😀

Salva
Invité

Les constructeurs européens de véhicules sont dans la M…Ouise. En effet, les véhicules électriques sont très chers. Et rares. Une tempête parfaite pour eux.

AXSPORT
Invité

Une évidence

wpDiscuz