Accueil F1 F1 2019-Russie-GP: Hamilton enfume une Scuderia ridicule

F1 2019-Russie-GP: Hamilton enfume une Scuderia ridicule

3177
20
PARTAGER
Hamilton

Après la passe de 4 de Charles Leclerc en qualifications, Ferrari pouvait poursuivre sur sa lancée mais c’était sans compter sur les vieux démons tactiques des rouges et l’opportunisme de Mercedes qui en profite pour rester invaincu en Russie grâce à Lewis Hamilton.

Départ

Bon départ de Leclerc, mais Vettel prend l’aspiration et se positionne en tête au 1er freinage, devant son équipier et Hamilton. Derrière, Giovinazzi fait un strike en percutant Grosjean et Ricciardo. Le français abandonne roue arrière droite arrachée en terminant dans le mur, l’australien est bon pour repasser aux stands avec un pneu crevé et un fond plat relooké. Safety-car !

Tour 3

La course est relancée. Mention spéciale à Sergio Perez qui a gagné 4 places et pointe 7e, tandis que Carlos Sainz s’est placé devant Bottas

Tour 6

Consigne d’équipe chez Ferrari ! On demande à Vettel de laisser passer Leclerc, mais l’allemand refuse et veut poursuivre son effort pour creuser l’écart sur les Mercedes. Au tour suivant, on réitère à Vettel l’ordre de laisser passer Leclerc, mais Vettel répond par un meilleur tour et creuse l’écart en tête. ça recommence chez les rouges !

Tour 9

Vettel enchaîne les meilleurs tours et l’équipe change de fusil d’épaule, en l’incitant finalement à poursuivre son effort. Encore une cacophonie tactique chez les rouges…« Vous m’avez mis derrière… on en parlera plus tard ! » tance Leclerc à la radio. C’est le Plan C qui va s’appliquer, sans doute par un stratégie stands décalée. Ambiance !

Tour 10/11

Vettel mène avec 2″5 de marge sur Leclerc, 3″7 sur Hamilton et plus de 6″5 sur Bottas. Sainz et Norris suivent, talonnés par Verstappen.

Tour 15

Alors que Vettel a encore creusé l’écart sur Leclerc (plus de 3″), Hamilton passe à l’attaque et réalise le meilleur tour. Il commence à grignoter son retard sur le monégasque.

Tours 17/19

Il y a de l’action derrière, avec Verstappen qui poursuit sa remontée en attaquant les Mclaren, alors que Albon de son côté se bat avec Gasly.

Tour 22

Leclerc rentre aux stands et chausse des mediums. Mercedes décide de prolonger Hamilton en tête.

Tour 25

Abandon de Ricciardo

Tour 26

Vettel s’arrête enfin, mais Leclerc lui a repris pas mal de temps avec son train de pneus neufs. Quand il repart, l’allemand  compte 2″5 de retard sur Leclerc, 3e. Hamilton et Bottas sont en tête. Faute de l’avoir fait en piste, Ferrari applique l’inversion des positions par une stratégie d’arrêts décalée.

Tour 28/29

Vettel s’arrête brutalement ! C’est l’abandon. La safety-car virtuelle est déployée, c’est la double peine pour Ferrari. Hamilton en profite en effet pour s’arrêter aux stands sans trop perdre de temps, et il ressort en tête ! Catastrophe pour la Scuderia qui perd gros.

Tour 30

Suite à la sortie de piste de Russell, la véritable safety-car est déployée. Ferrari arrête Leclerc une 2e fois pour lui passer les tendres, afin qu’il attaque. mais le voici désormais 3e, avec Bottas entre lui et Hamilton.

Tours 34/38

Leclerc essaie de s’approcher de Bottas à la faveur des zones DRS mais ça coince, d’autant plus que ses pneus vont rapidement être bouffés à ce rythme. Derrière, Albon passe Perez et Kyvat fait de même contre son équipier Gasly. Pour sa part, Lewis Hamilton signe plusieurs meilleurs tours et enfonce le clou devant.

Tour 43

Albon passe Magnussen.  Lando Norris est menacé par Nico Hülkenberg et Lance Stroll.

Tour 48

Albon se défait désormais de Sainz pour la gain de la 5e. Kevin Magnussen va devoir cravacher, car il reçoit une pénalité de 5 secondes pour avoir court-circuité une chicane au moment où Sergio Perez l’a doublé. Malgré une puissance déployée maximale, Charles Leclerc ne parvient pas à être menaçant pour Bottas, qui joue parfaitement son rôle de couverture.

Dernier tour

Lewis Hamilton gagne son 1er grand prix depuis la reprise du championnat. Il devance un Bottas désormais clairement mis sous l’éteignoir et un Leclerc encore frustré qui doit se contenter de la dernière marche du podium. Les Red Bull de Verstappen et Albon sont bien remontées pour décrocher les 4e et 5e places.Sainz, Perez, Norris, Magnussen et Hulkenberg complètent le top 10.

Plus que le succès d’Hamilton, ce grand prix marque un nouvel épisode à rebondissements dans le feuilleton des consignes Ferrari. La Scuderia s’est tirée une balle dans le pied avec ces bisbilles à répétition entre Vettel et Leclerc, qui ont une nouvelle fois fait le jeu de Mercedes…Vettel a été bridé alors qu’il semblait sur une meilleur rythme que son équipier, qui s’est encore distingué par des plaintes à la radio…et la VSC a surgi telle une punition ! Est-ce le clash de trop ?

Classements

Avec 322 points contre 249 à Bottas, c’est quasiment fait pour Lewis Hamilton qui file vers un 6e titre royal. Son équipier se donne un peu d’air face à Leclerc, qui devance de 3 points Max Verstappen. Gasly est encore 6e du championnat (69 points) mais Sainz (66 points) et dans une moindre mesure Albon (55 points) se rapprochent vite. A noter que Hulkenberg égalise au championnat avec Ricciardo…

571 points pour Mercedes, 409 pour Ferrari. Le titre constructeur est jouable pour l’étoile dès le prochain grand prix au Japon. Mclaren a quasiment assuré sa 4e place (101 points), loin devant Renault (68 pts).

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "F1 2019-Russie-GP: Hamilton enfume une Scuderia ridicule"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thomas
Invité

C’est rageant pour Vettel 🙁

Invité

Magnussen n’a pas une pénalité de 5s?

Multi 21
Invité

Vettel et les consignes . 🤣🤣

Rowhider
Invité

Ferrari se sont couverts de ridicule avec ce plan foireux qui se retourne complètement contre eux…

fred
Invité

ce qui a offert la victoire a Mecedez c’est clairement La VSC !! Un arrêt qui n’a rien couté en temps ! rien a voir avec la tactique de Ferrari ! Leclerc a tenté un deuxième arrêt pour remonté sur Hamilton ! le terme de Ridicule est a mon avis fort surtout pour une équipe qui a deux furieux a gérer ! titre vraiment Stupide

Castor
Invité
Pas que ! La Ferrari gère mieux ses pneus que la Mercedes, et les faire partir en soft alors les mercedes partaient en médium était déjà une connerie en soit. Ferrari avait la pôle et même en médium auraient pu maintenir les mercos derrière jusqu’à l’arrêt au stand, et repartir en soft pour, à la faveur d’un arrêt légèrement anticipé par rapport aux mercedes, repartir devant et batailler pour la victoire jusqu’au bout. A partir du moment ou les mercedes, en médium, ne perdaient que peu de terrain sur les ferrari en soft, la messe était pratiquement dite. Ferrari devait… Lire la suite >>
Seb
Invité

Ferrari et sa nouvelle série de victoire : https://www.youtube.com/watch?v=347ir6LW-2s

wpDiscuz