Accueil F1 F1 2019-Monza-Qualifs : Leclerc en pole d’un final ubuesque

F1 2019-Monza-Qualifs : Leclerc en pole d’un final ubuesque

1230
28
PARTAGER
leclerc monza

Ferrari a dominé les essais libres avec Charles Leclerc le vendredi et Sebastian Vettel en EL3, mais la concurrence est très proche, car tous les motoristes ont bien progressé.

Les « boudins » à la sortie de la Parabolique ont été retirés après l’effroyable crash de la course de F3, qui a vu Peroni, sorti trop large, littéralement décoller dessus et partir en loopings avant de se fracasser contre les grillages et le mur de pneus. Un miracle, car le pilote en est sorti indemne, mais aussi un accident qui a glacé le sang une semaine à peine après la tragédie de Spa. Sagement, la direction de la F1 a décidé dans la foulée de retirer ces « boudins » qui peuvent se transformer en catapultes.

Q1 – Les Renault en forme

37° au sol. Dès l’ouverture de la séance, les pilotes se suivent de près et essayent de rester dans l’aspi de celui qui les précède, mais pour éviter les embouteillages et les abus, avec des pilotes se marquant comme des cyclistes sur piste,  la direction a imposé un temps maximum de tour de sortie.

Sur la première salve, surprise avec Hulkenberg meilleur temps pour 1 millième devant Bottas et Ricciardo ! Lewis Hamilton s’est un peu loupé dans la sortie de la Parabolique et ne fait pas mieux que son équipier. Leclerc améliore en 1’20″126 et Vettel, qui n’a pas bénéficié d’aspi, ressort rapidement pour se mettre à l’abri car les écarts sont faibles et les temps tombent rapidement. Les 7 premiers se tiennent en 256 millièmes et 13 voitures sont dans la même seconde. Vettel essaie de bénéficier de l’aspi de son équipier monégasque mais la séance est interrompue par un drapeau rouge causé par l’immobilisation de Sergio Perez.

La séance est relancée pour 4’30 et c’est la ruée hors des stands. Verstappen part en premier, histoire de signer un chrono dans les 107% mais sans enjeu pour lui puisqu’il partira en queue de peloton. Parmi les 7 premiers, seul Vettel ressort.

Problème moteur pour Verstappen ! Perte de puissance visiblement…Gasly améliore et remonte 9e. Grosjean est le 1er éliminé, avec Perez, les Williams et évidemment Verstappen qui n’est crédité d’aucun temps. Vettel est rentré pour ne pas user inutilement un train de pneus.

Q2 – Très serré entre Ferrari et Mercedes

Tiens, Hamilton se réveille et signe le meilleur temps devant Leclerc. Les Mercedes vont-elles créer la surprise ? Gasly a été chargé de faire le lièvre pour permettre à son équipier Kyvat d’améliorer son temps mais il y avait trop d’écart entre les deux Toro Rosso, la stratégie n’a pas fonctionné. Gioviazzi est sorti de la Q3 par son équipier Raikkonen. Lando Norris et Kevin Magnussen font également partie des recalés.

Q3- Leclerc en pole, dernier tour gag

C’est parti. Leclerc établit le meilleur temps, devant Hamilton à 39 millièmes et Bottas à 47 millièmes ! Vettel est 4e à 0″150 mais il a franchi d’un rien les limites de la piste dans la Parabolique, risque-t-il un chrono annulé ? Ricciardo 5e est relégué à une demi-seconde. Patatras ! Kimi Raikkonen se crashe dans la Parabolique, comme vendredi ! Il tape de l’arrière avec de gros dégâts sur l’Alfa Romeo. Drapeau rouge, qui interrompt les tentatives de Albon et Stroll. Le finlandais s’est encastré dans une barrière où est déployé un slogan « Quand vous conduisez ne buvez jamais ». Ironique !

La séance est relancée avec plus de 6 minutes de temps imparti mais tout le monde s’observe pour sortir dans le bon wagon. On s’épie, on s’observe ! Finalement, les pilotes s’élancent avec à peine 1’40 pour faire le tour de sortie des stands, mais ça bouchonne en piste ! Incroyable, 9 voitures roulent au ralenti dans la curva grande, personne ne veut servir de lièvre et offrir l’aspi aux autres. Sainz décide de faire sauter le bouchon des Ferrari mais quand les pilotes arrivent sur la ligne, c’est trop tard ! Hormis Sainz et Leclerc, passés juste à temps, le drapeau à damier est levé pour tous les autres et personne ne pourra battre le monégasque. C’est certain, la FIA va se pencher sur la question et légiférer pour mettre un terme à ces mascarades.

Images : F1

Poster un Commentaire

28 Commentaires sur "F1 2019-Monza-Qualifs : Leclerc en pole d’un final ubuesque"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Meilleurs qualifs de l’histoire, les stratégies calculées précisément agneugneu qui s’écroulent sous leurs propre poids, magnifique

Thibaut Emme
Admin

Monza est tellement spécial, qu’il faudrait des qualifs spéciales (1 voiture tous les km, 2 tours lancés, etc.).

Là, forcément certains vont accuser Ferrari (Leclerc) de ne pas avoir chercher à accéder au 2nd tour pour garder sa pole (un peu ce qu’a sous-entendu Hamilton du reste).
D’autres (dont je fais partie) qu’après tout ils avaient qu’à partir plus tôt et en premiers.

Bravo à Charles pour cette nouvelle pole. En course, je mets quand même une pièce sur Hamilton, sauf si la pluie arrive (il est possible qu’il y ait des averses).

Yorgle
Invité

Hamilton la pleureuse a encore frappé… et la même ensuite en course.
Il n’avait qu’à être plus rapide et prendre la pôle dès le début, ou en effet sortir plus tôt.

Yorgle
Invité

D’ailleurs, plutôt que de pleurer, Mercedes aurait pu demander à ses pilotes de s’entraider.
Un tour Bottas devant pour qu’Hamilton profite de l’aspi, un tour avec Hamilton devant…

JC juncker
Invité

Quel est l inconvénient a être premier en bout de pitlane . Hulk n a pas voulu y aller et vettel avait les boules

Lolo
Invité

Parce qu’à Monza tu as intérêt à suivre qq’un Pour profiter de son aspiration.
Impossible de faire un bon chrono en étant tout seul devant

MINI_Stig
Invité
Cette fin de qualifs était très drôle ! En effet, à force de jouer à des stratégies toujours plus complexes, on en oublie l’essentiel : Se qualifier ! Ridicule mais je suis vraiment content que ce soit arrivé, en plus comme je disais, ça ne manquait pas d’humour ! 😀 Sinon dans l’article, il est écrit que Leclerc était passé avec Sainz, mais il ne me semble pas justement que ce soit le cas. En tout cas belle pôle de Charles Leclerc, j’espère qu’il va transformer celle-ci en victoire. Belle prestation des Renault, mais qui met tout de même en… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
Si, à priori Sainz et Leclerc sont passés mais Leclerc n’avait aucun intérêt à refaire un tour. Le plus ridicule là-dedans, ce sont les pilotes qui se plaignent de ne pas avoir pu retenter un tour…ils n’avaient qu’à passer ou sortir plus tôt. Wolff accuse Hülkenberg…c’est vrai qu’il tire tout droit à la chicane…au ralenti et force les autres à ralentir. La F1 est ridicule ce soir (encore une fois). Entre les ralentisseurs qui envoient les F3 en l’air (ralentisseurs enlevés en urgence…), Vettel qui déborde de la piste mais ne semble pas pénalisé ( https://pbs.twimg.com/media/ED3g8qEWsAAOM4R?format=jpg ), Bottas qui semble-t-il… Lire la suite >>
Zak
Invité
Quelle envolée en F3 ! Heureusement sans trop de conséquences. La F1, elle, reste au ras du sol mais frise le ridicule. Un spectacle qui me rappelle une arrivée du GP de Monaco en 1982 avec un fin de la course riche en rebondissements. En tête depuis 59 tours, Alain Prost abandonne sur sortie de piste au 74e tour et Riccardo Patrese prend le commandement ; il fait un tête-à-queue au tour suivant et laisse la tête de l’épreuve à Didier Pironi qui tombe en panne. Andrea de Cesaris qui récupère la première place doit la laisser à Derek Daly… Lire la suite >>
gigi4lm
Membre

L’accident en DE a démontré l’efficacité du halo tant décrié.

Thibaut Emme
Admin

Visiblement Petroni a une vertèbre fracturée et par précaution ne fera pas la course.
Les commissaires ont eu aussi très très chaud.

Perso cela me rappelle le fiasco d’Indianapolis 2005 avec le truc au niveau du banking et les écuries en Michelin qui jettent l’éponge.

On n’en a pas fini avec le ridicule puisque la FIA enquête sur tous les pilotes ou presque……pour rien…

Yorgle
Invité

C’est le FIA Comedy club!

Moi.
Invité

Qualifications ridicules, que la FIA remette la pôle en 1 tour pour la Q3 un point c’est tout.

Thibaut Emme
Admin

Il n’y a qu’à Monza que cela pose souci. Ailleurs on a des dernières minutes à suspense.

gigi4lm
Membre

Monza est un circuit rapide qui favorise le phénomène d’aspiration, mais c’est pas nouveau. Alors pourquoi ce simulacre de Q3 ne c’est pas produit les années précédentes ?

Thibaut Emme
Admin

C’était déjà plus ou moins le cas les années précédentes.
Mais les voitures créent beaucoup de traînée et donc, même loin on a de l’aspi. Avant c’est moins important.

L’an dernier ils avaient déjà joué avec l’aspi (comme à Spa). Cette année, ils (les écuries) ont voulu jouer au plus fins pour ne pas entraîner un adversaire.

wizz
Membre

Nouveau format de qualification

-pas d’élimination
-3 séances de 30 minutes avec les pneus durs, 20′ en medium et 15′ en tendre
-dans chaque séance, on applique la règle de « 107% ». On retiendra le meilleur chrono pour les pilotes, sauf si un chrono est en dessous de cette limite, qui fera décaler d’autant le temps retenu
-à la fin, les pilotes choisiront l’un des 3 chronos et partiront avec les pneus associés à ce chrono.

Thibaut Emme
Admin

Explication de Honda sur le moteur de Verstappen……le pilote serait passé sur un vibreur ce qui a fait patiner la voiture, faisant monter le moteur dans les tours. Il s’est mis en sécurité ainsi qu’un composant FIA……..

RI-DI-CULE !!!!

wpDiscuz