Accueil Dépêches Escroquerie à l’épave roulante: une trentaine de personnes jugées depuis hier…

Escroquerie à l’épave roulante: une trentaine de personnes jugées depuis hier…

4429
18
PARTAGER

Ils sont soupçonnés d’avoir appartenu à un réseau ayant mis en circulation des centaines d’épaves roulantes: une trentaine de professionnels de l’automobile, dont un expert, seront jugés à partir de lundi devant le tribunal correctionnel d’Evry (Essonne).

Ces hommes âgés de 29 à 65 ans, tous inconnus de la justice, sont¨poursuivis pour mise en danger de la vie d’autrui, association de malfaiteurs, escroquerie en bande organisée et blanchiment d’argent.

Ils encourent des peines de prison ferme ainsi que d’importantes amendes.

Tout commence en juin 2016 avec la plainte d’un automobiliste qui soupçonne son garagiste de remettre en circulation des véhicules endommagés. Les premiers éléments de l’enquête démontrent que les véhicules provenant de ce garage ont bien été réparés de façon sommaire avec des pièces de sécurité non changées, d’occasion ou volées.

Rapidement, les enquêteurs se tournent vers l’expert qui a autorisé la mise en circulation de ces véhicules. En garde à vue, cet homme de 34 ans admet « fonctionner à la confiance » et ne pas avoir de justificatifs, factures, concernant les véhicules qu’il a mis en circulation.

Une enquête est alors ouverte par le parquet d’Evry pour faux et usage de faux, escroquerie et mise en danger de la vie d’autrui.

Au total, entre 2014 et 2016, plus de 1.000 véhicules ont été remis en circulation. Rien que dans les six premiers mois de 2016, l’expert a écrit plus de 500 rapports quand le taux moyen annuel d’un expert automobile tourne autour des 200, selon les enquêteurs.

Le système reposait également sur des « garagistes véreux » qui étaient chargés de rafistoler des véhicules endommagés pour ensuite les revendre. L’expert est poursuivi pour être intervenu dans un second temps, en validant les réparations.

Du côté des victimes, 107 d’entre elles ont déposé plainte, pour un préjudice estimé à près d’un million d’euros selon l’enquête.

Le procès doit durer jusqu’au 9 septembre.

Plusieurs affaires similaires d’escroquerie à l’épave roulante ont secoué la filière ces dernières années en région parisienne, mettant en lumière les failles du marché de l’occasion.

En décembre 2016, un expert de la région parisienne avait été condamné pour homicide involontaire à quatre ans de prison dont deux ferme. Une Clio qu’il avait remise en circulation avait causé la mort d’un jeune homme de 22 ans en Essonne.

Source AFP

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Escroquerie à l’épave roulante: une trentaine de personnes jugées depuis hier…"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Yop
Invité

Justement je voyais ce weekend en passant brièvement sur TF1 un reportage dans lequel un garagiste expliquait qu’il allait rafistoler une Twingo défoncée (avant en vrac, porte conducteur arrachée et airbags déployés) à partir d’une autre Twingo moins abimée car les pièces neuves coûtent trop cher.

A la question « Les futurs clients seront-ils mis au courant de cette réparation? », le garagiste (ou plutôt le criminel dans ce cas) répond : « S’il ne demande pas, je ne dis rien ». Même s’ils demandent, ça m’étonnerait qu’il dise l’entière vérité…

J’espère qu’ils prendront cher et iront en prison !

Stabak
Invité
J’ai aussi vu le dit reportage. C’est affligeant! J’avais déjà pas confiance dans les petits vendeurs de voitures d’occasion, mais après avoir vu le reportage, c’est sûr je n’y mettrai jamais les pieds. Mieux vaut viser un particulier ou une concession pour acheter un VO. Surtout pas les revendeurs de voitures d’occasion qui fleurissent par milliers sur LBC par exemple. Très souvent des structures qui ferment et re-ouvrent tous les 6 mois ou un an pour bénéficier d’un nouveau SIREN/SIRET, ce qui leur permet de s’affranchir par la suite des obligations de reprises ou remboursement en cas de litige avec… Lire la suite >>
John_MG
Invité
En même temps, je vois pas où est le problème si c’est réparé correctement avec des pièces d’occasion. Réparer une Twingo de 10 ans avec d’autres pièces de 10 ans en état je trouve ça moins débile que d’acheter du neuf à 10 fois le « prix série ». Vu le prix astronomique des pièces détachée after market, c’est normal de retaper les voitures avec de la pièce d’occasion, sinon je vois pas qui peut acheter les voitures d’occasions. Le problème c’est quand l’assureur revend les épaves qui ne devraient pas être revendues à prix d’or à d’autres professionnels que des casseurs… Lire la suite >>
Yop
Invité
Le problème n’est pas spécialement d’utiliser des pièces usagées à vrai dire. Mais plutôt réparer à l’économie une Twingo dont le châssis est défoncé. Que se passe-t-il si le futur acheteur a le même type d’accident avec la voiture ? Ça va se déformer plus facilement vu que l’acier aura déjà travaillé… On parle quand même de risquer la vie des passagers ! Parce que s’il est prêt à camoufler une épave, je ne suis pas sûr qu’il va mettre le châssis sur un marbre et le réparer dans les règles de l’art. Va-t-il seulement remettre les airbags ? Même… Lire la suite >>
labradaauto
Invité

c’est là, le rôle de l’expert qui ordonne les types de réparations à effectuer ( réparation demande des fois des remplacements de longerons sur marbre, et pas que du redressage ) et les surveille, s’il le fait correctement.

labradaauto
Invité
Si on visite le milieu professionnel de la réparation, on sait que l’assureur exige de la pièce de réparation issue du marché de l’occasion pour certains véhicules choqués, au titre du coût de la valeur vénale à ne pas dépasser dans les frais . Donc ce que vous dites est correct et la réparation peut très bien être honnête , effectuée correctement et l’expert valide . ça c’est bien . Rien que le tarif d’un feux arrière d’auto actuelle remet les pendules à l’heure sur les choix . Si des gens de l’Est viennent acheter des épaves. il faut savoir… Lire la suite >>
John_MG
Invité
D’accord. Mais les Experts et les Assureurs eux-même vont au plus simple bien souvent : mon MR-S de 2003 n’a pas été pris en charge par l’expert, trop exotique pour son poil dans la main, il n’a pas demandé à mettre l’auto sur un pont pour dire « VEI ». J’ai passé 4 heures au téléphone avec lui pour tomber d’accord sur la valeur réelle de mon véhicule et obtenir de sa part qu’il me vende « à moi et sans procédure de suivi » le véhicule qu’il n’avait pas envie de traiter. on parle de 1 triangle, 1 porte fusée, 1 roulement, 1… Lire la suite >>
labradaauto
Invité
…on est d’accord ! la victime est souvent le consommateur qui n’avait pas prévu d’être obligé de remplacer entièrement son véhicule. …il aime son véhicule, il a envie de le réparer, le faire réparer. « ON » l’en empêche ! ça ! je ne supporte pas !!! parce que je dis bien que tout est réparable. c’est question de volonté !!! Dans le monde de la voiture de luxe, voiture de compétition, voiture historique…on a plus parfois que la carte grise de valable: l’auto roule pourtant. Elle a pu être totalement reconstruite, caisse remplacée. pour certaines autos prestigieuses, il n’y a même… Lire la suite >>
labradaauto
Invité
..vu aussi le reportage télévisé . entendu les accusations ciblées de PLUSIEURS PARTIES. il est réel que des épaves ont été remises en circulation sans l’aval d’un expert qui devait faire le suivi des travaux et que ces travaux n’ont pas tous été suivis, et certains travaux de caches misères simplement ont gravement entaché la sécurité des véhicules (épaves) qui continuent à rouler. Dans le reportage , il est dénoncé des pressions des compagnies d’assurances qui font « du jus » dans la revente des épaves. Par analyse , à mon avis , il n’y a pas qu’une corporation dans la découverte… Lire la suite >>
beniot9888
Invité

J’espère que la justice sera extrêmement sévère avec le sois disant expert. C’est justement lui qui est garant de la bonne réparation.

Il ternit l’image de toute la profession et sans sa complicité, rien n’aurait été possible. Il fonctionnait « à la confiance » ? Il est soit vraiment crédule, soit vraiment culotté de sortir une énormité pareille.

Et j’espère au minimum qu’il ne pourra plus exercer la profession d’expert ? Le contraire serait scandaleux.

seb
Invité
Je ne vois pas comment il peut être crédule à ce point, à 500 rapports en 6 mois, en bossant 7j/7, ça fait presque 3 rapports par jour. Il n’y a donc personne qui vérifie ça, genre la pref? Il avait de sacré stat le bonhomme quand même, d’après l’article il faisait le double des autres expert en 2 fois moins de temps. Concernant son interdiction d’être expert il ne faut pas rêver. Il n’y a pas longtemps j’ai vu passer des articles d’une chirurgien pédiatrique qui a eu des problèmes de pédophilie mais qui continuait à exercer, et quand… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

concernant nos politiques, il faut reconnaitre qu’il y a eu un beau coup de balais suite à l’affaire Cahuzac

seb
Invité

@amiral_sub
ça aura au moins servit à ça, mais 5 ans d’inéligibilité pour Cahuzac (d’après wikipedia) ça lui aurait presque permis de se présenter aux prochaines présidentielles, à 1 an près c’est pas de bol. Il pourra se rabattre sur l’assemblée nationale un peu après. ^^
Le plus surprenant ce n’est même pas qu’ils se présentent mais qu’ils se fassent élire. Combien d’affaire pour combien de condamnation pour combien de mandat pour Balkany? C’est fou ce que les gens peuvent avoir la mémoire courte une fois dans un isoloir.

De Rugy
Invité

Je me marre l amiral. 🤣🤣

labradaauto
Invité

…c’est communicatif hi !

lelillois
Invité

Mon pote le « gitan ».

koko
Invité

Il est trop tentant de corrompre un expert.
À mettre au rebut des véhicules dont le coût de réparation depasse la valeur réelle ou à remettre en circulation une épave !
En plus, le business des pièces de réparation qui doivent être uniquement des pieces d’origine constructeur trop juteux.
Si il y a autant d’arnaque, c’est que la réglementation sont trop complexe.

wpDiscuz