Accueil Citroën WRC – Allemagne 2019 : Tänak imbattable, triplé Toyota

WRC – Allemagne 2019 : Tänak imbattable, triplé Toyota

991
9
PARTAGER

Sur le bitume sale et irrégulier du rallye d’Allemagne 2019, Ott Tänak et Toyota frappent un grand coup. Si mathématiquement rien n’est joué, c’est un grand pas vers le titre pilote pour l’Estonien.

On attendait avec impatience le rallye d’Allemagne. En effet, Ogier et Neuville sont en difficulté au championnat en arrivant dans les vignes entre Trèves et Saint-Wendel, à la frontière entre la Rhénanie-Palatinat et la Sarre, tandis que Tänak mène le championnat et est le double tenant du titre de l’épreuve. A noter que Evans se ressent toujours de sa blessure et laisse la place à Greensmith sur la Fiesta M-Sport.

D’entrée de jeu, Tänak, Neuville et Ogier se montrent à la hauteur de leur position de favoris. Ogier semble tout de même un cran en dessous et compte 22 secondes de retard le vendredi soir. Devant Tänak n’a que 2,8 secondes sur Neuville. Derrière tout n’est pas simple. Sunninen doit s’arrêter dès l’ES2 avec des soucis techniques sur sa Fiesta. Pour Sordo, c’est dans la dernière spéciale, l’ES7 que sa boîte à vitesses décide de le trahir. Il rentre en 1e et lâche 50 secondes.

Le deuxième jour, ce sont les gros morceaux avec les deux passages dans Panzerplatte. Outre les 41,17 km de cette spéciale, la dangerosité vient des plaques à tanks (de gros blocs de béton). Sortie au large interdite. Lors de ce samedi, Ogier se fait décrocher peu à peu par Tänak et Neuville. Il ne sera pas en mesure de jouer la gagne à la régulière. Il trouve la Citroën instable et doit « se battre avec, tout le temps ».

Il ne peut en rester qu’un

Les ennuis pour M-Sport continuent avec Greensmith qui se retrouve avec une roue hors d’usage. Plus de 3 minutes de perdues. En WRC2, Rovanpera sort la Skoda et se retrouve dans un fossé. Plus de 4 minutes pour lui. Il recommencera peu après avec encore plus de temps de perdu. Stéphane Lefebvre, qui menait le WRC sur VW doit abandonner dans la 10e spéciale. Il laisse la tête à Nicolas Ciamin qui doit la lâcher 1 spéciale après. Les deux Français sont out.

Pour la bataille de tête, Neuville connait une crevaison dans le premier passage de Panzerplatte ! 1 minute 26 de perdues sur Tänak. Résultat, derrière l’Etonien, il y a désormais Meeke et Latvala sur Toyota. Dans le deuxième passage de Panzerplatte, c’est Ogier qui connait une crevaison. Là encore 1 minute 33 de perdue et le podium s’éloigne. Il repasse même derrière Neuville.

Ce matin, Tänak gère son avance. Il a clairement levé le pied, quitte à abandonner 14 secondes sur une section nouvelle. Pas de risque. Chez Toyota, on sent le bon coup et visiblement Meeke comme Latvala suivent les consignes de Mäkinen. On ne pousse pas. Résultat, Tänak, Meeke, Latvala abordent la power stage qui clôt le rallye avec un suffisamment d’avance pour ne pas trop prendre de risque. Latvala a tout de même Sordo à 10 secondes.

Mais, cela suffira. Neuville remporte cette spéciale et les 5 poins de bonus de la 1e place. Sunninen compense son weekend sans avec les 4 points de la seconde place devant Latvala, Meeke et Ogier qui ne grappille qu’un point. Tänak temine 8e de cette dernière spéciale.

Au final, Ott Tänak enlève sa 9e victoire en carrière et la 5e de cette saison. Il se pose en favoris pour le titre. Il réalise la passe de 3 victoires consécutives. Le dernier à l’avoir réalisé est un certain Sébastien Loeb (qui a fait bien plus avec 8 victoires consécutives…). Il devance Meeke qui n’avait été à pareille fête depuis le Mexique en mars 2018 (3e), et Latvala qui signe son premier podium de l’année. Derrière les trois Toyota, on trouve deux Hyundai, celle de Sordo puis celle de Neuville. Lappi sur Citroën est 6e devant Mikkelsen sur la 3e Hyundai. Ogier est 8e devant Greensmith pour M-Sport et Takamoto Katsuta qui courait cette épreuve sur une Toyota Yaris privée du boss via le Tommi Mäkinen Racing Oy. Habituellement, il court sur une Fiesta R5 (WRC2) avec l’ancien copilote de Evans, Daniel Barritt.

[Mise à jour : Sordo a pris 30 secondes de pénalité pour avoir pointé 3 minutes en retard au dernier parc d’assistance. Manipulation qui permet à Neuville de passer devant l’Espagnol.
Hyundai n’est pas la seule équipe à faire cela puisque Lappi a pointé 2 minutes en retard et prend 20 secondes de pénalité permettant à Ogier (et Mikkelsen) de le passer. Ces pénalités tactiques sont ridicules et nuisent à la crédibilité du WRC.]

Classement du rallye d’Allemagne 2019
1 – Tänak
2 – Meeke +20.8
3 – Latvala +36.0
4 – Neuville +58.5
5 – Sordo +1:16.6
6 – Mikkelsen +1:46.2
7 – Ogier +1:56.3
8 – Lappi +2:02.2
9 – Greensmith +6:22.2
10 – Katsuta +8:19.2

Classement pilotes

Tänak compte désormais 35 33 points d’avance alors qu’il reste 4 rallyes et 25+5 points à distribuer à chaque fois. Mathématiquement, rien n’est joué donc. Mais Tänak affiche cette sérénité des champions du monde sûrs de leur domination. Et on l’a même vu sourire (si si).

A contrario, on sait chez Hyundai ou Citroën que ce sera difficile. Surtout que la Toyota Yaris semble un cran au-dessus. La Hyundai n’a pas autant progressé et la Citroën a toujours des soucis de stabilité. Derrière, l’absence d’Evans et une belle 2nde place permet à Meeke de passer « meilleur des autres ». De quoi sauver son baquet l’an prochain ?

Pos Variation Pilotes Total
1 = Ott TÄNAK 205
2 +1 Thierry NEUVILLE 172
3 -1 Sébastien OGIER 165
4 +3 Kris MEEKE 80
5 = Andreas MIKKELSEN 79
6 -2 Elfyn EVANS 78
7 +2 Jari-Matti LATVALA 74
8 = Teemu SUNINEN 70
9 +1 Dani SORDO 62
10 -2 Esapekka LAPPI 62

Classement équipes

Très beau rapproché de Toyota sur Hyundai. De 24 points de retard, il n’en reste plus que 8. De quoi envisager de conserver le titre pour l’écurie nippone. Citroën est décrochée à 73 points, M-Sport à 121 points.

Pos Equipes Total
1. HYUNDAI SHELL MOBIS WORLD RALLY TEAM Hyundai 289
2. TOYOTA GAZOO RACING WRT Toyota 281
3. CITROEN TOTAL WRT Citroen 216
4. M-SPORT FORD WORLD RALLY TEAM Ford 168

Prochain rendez-vous en Turquie du 12 au 15 septembre. A noter que nous serons au cœur de l’écurie Toyota qui cherchera à confirmer la bonne période. Tänak voudra enfoncer le clou et sa main mise sur le championnat. Mais, la Turquie est compliquée avec des pistes rocailleuses et une météo à la température souvent écrasante. Tänak va devoir ouvrir la piste et cela peut profiter à Ogier et Neuville.

Illustration : Toyota

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "WRC – Allemagne 2019 : Tänak imbattable, triplé Toyota"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Neutre
Invité

Classement pas définitif, car Hyundai et Citroen ont annoncé des pénalités pour permettre a Neuville et Ogier de grapiller des place sur leurs collegues. C’est pas trop sportif, mais c’est une faille du reglement

lataupe2B
Invité
Mme Jackson, M. Tavares juste quelques questions. Voulez vous la mort de Citroën Racing ? quand allez-vous donner les moyens à cette équipe pour qu’elle retrouve sa place en haut du tableau ? Quant on a la chance d’avoir un sextuple champion du monde de rallye vous avez le devoir de mettre tout en œuvre pour lui donner les moyens de se battre devant et pas de subir. Pensez-vous qu’avoir une image de perdant est une bonne chose pour l’image de Citroën ? Cette voiture est capable de gagner (un nonuple champion du monde, que vous n’avez pas été capable… Lire la suite >>
lataupe2B
Invité

Désolé : quand et pas quant et aussi une page va se tourner… dur avec moi l’iPhone

labradaauto
Invité
le rallye, c’est avant tout une affaire de pilotes, pilotages, stratégie de courses, équipement obligatoire, ça va de soi – Depuis qu’on a vu avec Latvala que Toyota arrivée dans la catégorie avait façonné un bolide à comparer avec les meilleurs d’emblée, mieux peut-être , on a observé Toyota . A ce moment là Neuville l’an passé était sur un nuage de performances soulignées….Ogier confirmait son talent , mais surtout, on avait tous compris que le jeune Pilote Estonien était ultra rapide partout et exploitait au mieux sa monture. Cette année conforte le niveau de vélocité de Tänak. à suivre…pour… Lire la suite >>
Rsa02
Invité
J’ai bien l’impression que Tanak est bien parti pour une série…tant qu’il aura la meilleure ou quasi meilleure voiture. Il a un moral solide, plus qu’Ogier ou Neuville. Il ne se plaint pas d’ouvrir la route, lui. Même si j’aimerai croire en Neuville, pas qu’il soit faible moralement mais un cran en dessous d’Ogier et Tanak. Pourtant, il a un aussi bon coup de volant que Tanak, et j’ose le dire meilleur qu’Ogier. Pour moi, il a raté le vrai coche l’année dernière, cela aurait changé beaucoup de chose. La faute à une équipe Huyndai faible, on le voit encore… Lire la suite >>
Rsa02
Invité
2017 était une très bonne occasion aussi. Mais il manquait d’expérience à ce niveau à Neuville, tout comme à Tanak l’année dernière. Maintenant, il y a le facteur chance, deux fautes de Neuville sur l’année et deux rallyes perdus bêtement. Ogier fait autant de fautes mais sans conséquences. La Ford était bien soutenue par l’usine. Mais c’est pour cela que j’écris qu’il manque un petit quelque chose à Neuville. Il n’a jamais eu confiance une année entière à son team, à sa voiture, en 2017, il avait aussi la peur d’être lâché par Huyndai comme il l’a été menacé en… Lire la suite >>
wpDiscuz