Accueil Renault Fusion Renault/FCA : part moindre de Renault dans l’Alliance en prérequis ?

Fusion Renault/FCA : part moindre de Renault dans l’Alliance en prérequis ?

3542
133
PARTAGER

Nissan et Renault tentent tentent de conclure un accord pour réorganiser leur alliance. Objectif final affiché : relancer les pourparlers de fusion de Renault avec FCA. C’est en tout cas ce qu’affirme le Wall Street Journal vendredi, citant des mails et des personnes informées des discussions.

Nissan souhaiterait que Renault réduise sa participation

Selon des mails examinés par WSJ, Nissan souhaiterait que Renault réduise sa participation dans le constructeur automobile japonais, actuellement de 43,4% .

Les négociations pourraient déboucher sur un premier mémorandum d’accord sur la restructuration dès septembre, selon les courriers évoqués par le journal anglo-saxon.

Nissan, Renault, FCA et Bercy : circulez, il n’y a rien à voir

Nissan et FCA ont indiqué qu’ils n’avaient aucun commentaire à faire sur les allégations du WSJ. Nissan déclarant ne pas souhaiter « commenter sur des spéculations », tandis que Renault comme Bercy indiquant « ne pas faire de commentaire sur des rumeurs ».

A l’occasion de la publication des résultats de Renault fin juillet, son patron, Thierry Bolloré avait assuré que le projet de fusion avec FCA n’était plus d’actualité. Affirmant même ne pas mener de discussions avec son homologue sur le sujet.

Des discussions liées au projet de fusion Renault / FCA

Le journal affirme par ailleurs que les discussions, qui n’en sont encore qu’à leurs débuts, ont débuté peu après l’échec de l’accord entre Renault et FCA, en vue d’une fusion. Selon le WSJ, les négociations pourraient durer jusqu’à la fin de l’année.

En juin dernier, FCA a déclaré avoir renoncé à son offre de fusion de 35 milliards de dollars pour Renault, accusant les politiques français de l’avoir saboté. Pour rappel, le gouvernement français détient une participation de 15% dans Renault.

L’agence de presse Reuters avait également annoncé en juin qu’une reprise des projets de fusion entre FCA et de Renault pourrait dépendre de la décision du constructeur français de réduire sa participation dans Nissan.

FCA / Renault : je t’aime, moi non plus ?

FCA relance quant à lui le débat sur une éventuelle fusion. Ses fiançailles avec Renault ayant échoué à se concrétiser en mariage, son patron Mike Manley est revenu sur le dossier cette semaine. Affirmant être ouvert aux opportunités mais pouvant survivre sans.

Selon lui, un mariage avec Renault ne constituait pas « un passage obligé ». Ajoutant toutefois que ce projet représentait « une grande opportunité » pour FCA et pour Renault, grâce aux « synergies très importantes » qu’il aurait générées.

Au final, FCA pourrait avoir cruellement besoin d’un partenaire pour pouvoir partager les dépenses. Les propos de Mike Manley pourraient ainsi être vus comme un appel du pied ….

L’avis de Leblogauto.com

Un rééquilibrage financier entre Nissan et Renault pourrait – nous laisse-ton ainsi entendre – permettre d’apaiser les tensions entre les deux partenaires. Apaisement qui permettrait d’obtenir que Nissan soit plus conciliant sur le projet de fusion entre Renault et FCA.

Pas sûr que dans le climat actuel extrêmement tendu, Nissan et Renault arrivent à s’entendre. A moins que le constructeur français profite de la très mauvaise passe de Nissan – confronté à des résultats catastrophiques – pour l’inciter à mettre de l’eau dans son saké. Reste que les négociations risquent d’être difficiles …. quant à la deuxième étape – une fusion avec FCA – un éventuel accord nécessitera un maximum d’énergie de part et d’autre. Bref : c’est pas gagné !

Sources : Reuters, Challenges, WSJ, AFP

Poster un Commentaire

133 Commentaires sur "Fusion Renault/FCA : part moindre de Renault dans l’Alliance en prérequis ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Scott
Invité

Pourquoi Fca ne discuterait avec PSA au lieu de Renault???

Invité

parce que ça aboutira au même résultat : FCA cherche t-il vraiment à s’allier, ou fait-il juste de la com ?

AVENUE
Invité

En ce moment il n’y a aucune discussion entre constructeurs. C’est l’été.
Les seules discussions sont les nôtres en réaction à un article qui ne cite pas ses sources.
On en est la ! Donc c’est pas la peine de s’affoler

Miké
Invité

C’est bien connu, le monde arrete de tourner l’été…

zafira500
Invité

@AVENUE
Le Wall Street Journal, c’est écrit dans l’article.

SGL
Invité

Certes, on n’est pas dans le secret des dieux, mais je pense que si … Ils cherchent à s’allier !
Leur situation est intenable, ils ne peuvent pas aborder la décennie 2020 avec les 3/4 des modèles à remplacer au pied levé donc ils cherchent rapidement des plateformes et GMP rapidement disponible.
Après, ils pourront se concentrer à moderniser et développer Alfa et Maserati.
Autant qu’ils recarrossent des Clio, Mégane, Zoe, Talisman, Captur, etc.

AVENUE
Invité

@ SGL

Tu fais des raccourcis improbables en ce moment c’est plutôt l’incertitude chez les constructeurs tu vois bien que le marché mondial est en train de se retourner.
Le premier qui investira des sommes folles sera coulé.
Or qui a des réserves en abondance en ce moment?
Renault ? l’Etat actionnaire ? Nissan?
FCA n’investit pas sur un marché atone c’est tout a fait compréhensible.

Daishin
Invité

Tu parles de Renault j imagine ?? Tu devais etre premier de ta classe en stratégie et en marketing toi .. et pourquoi pas un retour de Renault aux USA et la prochaine alfieri sur base talisman.. Tu fais le chèque en premier je te suis ..
Une pensée aux actionnaires du losange qui doivent se les bouffer …

Thomas
Invité

Malheureusement ça va arriver avec leur vaisseau amiral des utilitaires, le Ducato: la prochaine génération(après 2023)sera un Master rebadgé 🙄

Steeven
Invité
Car PSA ne veut pas d’une fusion avec les Agnelli à la tête de la nouvelle entité, pour PSA c’est soit un rachat de FCA via les milliards qu’ils ont dans leur caisse et une partie de leur capital (sans dépassé les 12,2% pour la famille Agnelli), soit rien. Financièrement, PSA est en excellente santé, c’est juste ses potentiels de croissances qui sont à néant, d’où la nécessité de trouver de nouveaux relais de croissance. FCA était l’idéal, des marques prestigieuses mais manquant cruellement de moyen pour se relancer (PSA à l’argent et les technologies nécessaire) tel que Chrysler, Alfa… Lire la suite >>
Bzep
Invité

PSA semble être un acteur plus local actuellement. Donc moins armé que l’alliance, mais le problème est que l’alliance vacille actuellement du côté japonais.

greg
Invité

Parce que PSA n´est pas fou!

AVENUE
Invité
 » Nissan et Renault arrivent à s’entendre. A moins que le constructeur français profite de la très mauvaise passe de Nissan – confronté à des résultats catastrophiques – pour l’inciter à mettre de l’eau dans son saké ». On peut tout aussi bien tirer la conclusion inverse. Tant que Renault ne diminue pas sa participation dans Nissan, Nissan fera tout pour avoir des résultats catastrophiques. C’est la politique du Kamikaze ! Nissan veut faire sortir Renault de son capital coûte que coûte et cela n’a rien à voir avec FCA. FCA n’est qu’un protagoniste de façade qui est utilisé par Renault… Lire la suite >>
Max Lavache
Invité

Bien vu. C’est clair que depuis l’affaire Ghosn les japonais cherchent à briser l’Alliance ou en tout cas à récupérer des participations. C’est égoïste et cynique de leur part car au début Renault aurait très bien pu les filialiser à 100%. « L’Alliance » c’était juste pour ne pas les froisser. Après s’il veulent réduire la part de Renault ils n’ont qu’à mettre les sous sur la table, ce qu’ils ne veulent pas. En somme Nissan veut le beurre et l’argent du beurre. L’éviction de Carlos Ghosn était bien un complot sournois…

Bernardo
Invité

oui , pourquoi Renault ne rachèterait pas les 7% dans le capital de Nissan pour devenir actionnaire majoritaire, et « filialiser » Nissan comme tu dis, vu qu’ils mettent la plus mauvaise volonté du monde à discuter …

Jeff
Invité
Les nouvelles du Wall Street Journal ne sont pas tellement objectives et pour cause. Derrière se cache M. John Elkann, propriétaire de FCA. Depuis 3 ans il siège dans la société éditrice News Corp propriétaire du WSJ. Elkann a tapé la porte à la sortie de la discussion avec Renault mais pas quitté son dessin de sauver FCA en la mariant à Renault. Il revient donc masqué par la fenêtre du journal. Voici ses procédés qui en disent long sur les dangers pour l’alliance Renault et Nissan. Ce qui est incroyable dans l’histoire c’est l’entêtement de la dirigeance de la… Lire la suite >>
AVENUE
Invité

@ Jeff
Ton interprétation frise la paranoia … Macron a bien dit NON une fois pour toute.
Elkann a jeté l’éponge depuis longtemps !
Après que les journalistes alimente une polémique qui n’a pas lieu d »être c’est le jeu. Ca fait vendre du papier et c’est la saga de l’été.
En revanche le coeur du problème c’est bien l’affaire Renault Nissan.
Et franchement ça sent le brûlé pour Renault en ce moment chez Nissan.

Louis
Invité

« citant des mails et des personnes informées des discussions »
Ils sortent d’où les mails ? de Renault ? de FCA ? de Nissan ?
C’est quoi les intérêts des personnes qui communiques ces informations au WSJ ?
Influencer Renault ? Nissan ? FCA ? le gouvernement ? autres ?

AVENUE
Invité

@ Louis
C’est du pipi de chat pour vendre du papier !
Article classique d’une rédaction en mal de scoop en plein été

Louis
Invité

cac -2.17
rno +0.15

Louis
Invité

Nissan -2.15
FCA -0.49
Le marché est pour rno ?

AVENUE
Invité

@ Louis
Et demain après demain?
Je ne miserai pas 1€ sur aucun des titres en cette période

Kaizer Sauzée
Invité

T’es balèze toi !
C’est justement dans ces moments qui paraissent difficiles qu’il faut investir. Acheter au plus bas et vendre quand le cours aura remonté.
Pour cela il faut regarder l’évolution produits et les modèles qui arrivent qui vont remonter les ventes de la marque : Clio et Captur, les 2 plus grosses ventes.
Mais vas-y, investi dans Nissan ou FCA comme tu as l’air de t’y connaitre.

AVENUE
Invité

@ Kaizer Sauzée
Dans ce cas qu’est ce que tu attends pour acheter puisque tu es si malin?
C’est bien de donner ce genre de conseil aux autres mais moi je t’en donne un seul applique toi les à toi-même pour ce qui me concerne je me débrouillerai tout seul sans ton aide.

Kaizer Sauzée
Invité

Oupssss…
Vexé ???
lol !

Bernardo
Invité

et bien que Renault rachète les 7% pour devenir actionnaire majoritaire … et après ils pourront « discuter » avec les pontes de Nissan !

greg
Invité

Jeff, en fait il a quitté son siège voici 3 ans..Tu confonds quitter et venir je crois.
https://www.zonebourse.com/barons-bourse/John-Elkann-198/actualites/NEWS-CORP-John-Elkann-quitte-le-conseil-d-administration–23152345/
Elkann n´a plus aucun lien avec News Corp, qui appartient à Robert Murdoch.

SGL
Invité

Vu de l’état de santé de FCA, il faudrait plutôt parler de rachat de FCA que de fusion !?

AVENUE
Invité

@ SGL tu es myope ou quoi?
Il n’a jamais été question ni de rachat ni de fusion. L’enjeu c’est la participation de Renault dans Nissan.
Renault s’est servi de FCA maladroitement pour tordre le bras à Nissan.
Ca n’a pas marché si Renault persiste à maintenir une participation trop élevée chez Nissan les plus graves problèmes vont surgir rapidement.
Renault est coincé dans cette affaire depuis que Macron s’en est mêlé du temps ou il était ministre de l’économie.
On en est qu’au début de l’histoire et il ne faut accorder aucun crédit à ceux qui spéculent sur Renault/FCA.

SGL
Invité
Renault est une société saine, légèrement en perte de vitesse pour cause de période de remplacement de ses modèles phares, mais sa gamme est pléthorique, aucun modèle n’est vraiment ancien et les perspectives pour les années 2020 sont plutôt bonne voire remarquablement bonnes si l’on compare avec FCA !!! Nissan mange la poussière depuis 1 an, le rapport de forces en Renault et Nissan, c’est nettement améliorer pour le constructeur français. FCA est aux abois, pour le début des années 2020, ils frôleront l’effondrement total, leurs nouveautés arrivent trop tard et trop peu pour vraiment changer la donne, seul un… Lire la suite >>
AVENUE
Invité

@ SGL

Mais le rapport de force politique n’est plus en faveur de Renault.
Nissan est d’ailleurs bien aidé par B. Le Maire et E. Macron dans cette mascarade

Bzep
Invité

Ce n’etait pas malzdroit car le dirigeant japonais a commençé à être pdirigé vers la touche. La deuxième salve fut la publication des mauvais résultats de Nissan, maintenant la pression se poursuit… Et on se rendra compte que renault veut evoluer mais pas Nissan !

greg
Invité

Sauf que FCA va vouloir plus que sa Valeur boursière pour être racheté. Personne n´a envie de mettre plusieurs dizaines de milliards sur la table juste pour le rachat, sachant les investissements en souffrance.

Daishin
Invité

Il est temps que Nissan reprenne son indépendance.
Renault est en grande difficulté, le cours de l action c effondré en un an , belle position en Europe mais inexistant amnord Chine inde .. vous avez dit champion du marketing??
Attention si baisse de cours venait à se poursuivre les prédateurs finiront par se montrer .. merci Carlos ???

Klogul
Invité

le plus en difficulte est Nissan… et il ne faut pas oublier que c est grace a renault que nissan existe.

Apres c est sur pour les japonais la pilule est dur a avaler au vu de leur pseudo fierte.

AVENUE
Invité

@ Klogul
Si Nissan est en difficulté cela va inévitablement aggraver la situation de Renault.
N’oublions pas que Renault est aussi très mal géré depuis l’arrestation de Carlos Ghosn grâce aux pitreries de Lemaire et Macron les deux pieds nickelés la risée du monde

Kaiser Sauzée
Invité

Ah bon ?
C’est Macron et Lemaire qui dirigent Renault ?

AVENUE
Invité

@ Kaiser Sauzée
Oui depuis que C.G est inculpé et aux arrêts domiciliaires au Japon.
Mais bon tu peux toujours prier pour D. Senard mais ce n’est qu’un pion. Il est régulièrement désavoué par son actionnaire de référence.

Kaizer Sauzée
Invité

Vu ce qu’a réalisé D. Senard chez Michelin, m’étonnerait qu’il ne soit qu’un pion…

AVENUE
Invité
@ Kaizer Sauzée il a tenté une fusion et son chef lui a dit NON au moment de signer Et Senard à la niche en bon toutou de ses maîtres MACRON Le MAIRE les clowns de l’économie et de la finance. Senard s’est fait humilier il n’a plus aucune crédibilité et en plus on l’empêche de démissionner. Quand il va voir un collègue dans le cadre des réunion entre constructeurs ( GM Toyota VAG…) tu crois qu’on lui accorde du crédit ou bien ou bien lui tend en strapontin en bout de table derrière les Chinois? Je te souhaite de… Lire la suite >>
Kaiser Sauzée
Invité

Ouah !
T’es PDG de quelle société pour savoir ça ?
T’es un expert en management et direction d’entreprise ?

AVENUE
Invité

@ Kaiser Sauzée
En tout cas c’est pas la lumière qui t’éclaire toi avec tes conseils bidons et ta vision a courte vue !
Informe toi bien et apporte des arguments solides dans tes posts.

Klogul
Invité

je pense que les dernieres annee de monsieur ghosn n ont pas arrange Renault non plus.

Mais il est sur que d avoir une alliance n etait pas un choix judicieux…

Seb
Invité

Pourtant il n’a pas tort , même si Nissan traverse une période difficile , faut pas oublier que Nissan est présent partout dans le monde et qu’il est bien plus facile de perdre des parts sur des marchés qui s’effondrent partout dans le monde qu’en restant cantonner à quelques pays ….

AVENUE
Invité

@ Seb
Lorsque Nissan sera complètement débarrassé de Renault tu verras que comme par enchantement Nissan n’aura plus de problème.
En revanche tant que l’état restera présent au capital de Renault tout est à craindre hélas

Seb
Invité

Je pense aussi que Nissan a complètement les capacités de s’autogerer seul .. Par contre il faudra réduire la cadence , fermer des usines et virer du monde … Honda et Mazda arrivent très bien à tenir le coup seuls , sans personnes , ils sont probablement bien moins ambitieux mais ils ont l’admiration d’un sacré paquet de monde pourtant

Kaizer Sauzée
Invité

Nissan avait déjà de très gros problèmes quand Renault est venu à son secours, non ?

wpDiscuz