Accueil Ecologie Francfort 2019 : l’intérieur de la Porsche Taycan au complet

Francfort 2019 : l’intérieur de la Porsche Taycan au complet

1366
26
PARTAGER
Porsche Taycan interior

Après un petit aperçu il y a quelques jours, c’est l’intérieur de sa Taycan tout entier que nous propose Porsche. Dans quelques jours nous aurons la présentation de la première Porsche électrique.

« Moins, c’est plus s’applique aussi ici », explique Ivo van Hulten, directeur du style intérieur chez Porsche AG. « L’intérieur de la Taycan associe des éléments de design typiques de la marque à un nouveau type d’expérience utilisateur et impressionne par son élégance simple ».

Voilà pour le discours officiel. Concrètement, cet intérieur est plutôt sobre. On est chez Porsche après tout. Cet intérieur regarde clairement du côté de la 911 pour ne pas dérouter les aficionados de la marque. Très horizontal, il offre une multitude d’écrans. Outre le central habituel, il y a les instruments entièrement affichés via un écran, mais aussi, et c’est une petite surprise, un écran pour le passager. En partie basse, un 4e écran permet d’ajuster la température.

L’écran des instruments est au format 16:8 mais surtout est incurvé et possède la forme des combinés d’instruments classiques chez Porsche. Pas de rebord, cet écran « flotte » devant le tableau de bord. Plutôt réussi à première vue. 4 modes d’affichage sont prévus :

  • Classique : ce dernier affiche la puissance dans un compteur circulaire façon compte-tour, bien au centre.
  • Carte : affichage de la carte des environs et du trajet, au centre des instruments
  • Carte plein écran : rien que la carte et le trajet éventuel
  • Pur : n’affiche que les éléments essentiels à la conduite comme la vitesse, la navigation en mode minimaliste, les panneaux de signalisation, etc.

Il y a de la 911 là-dedans

A noter que des boutons tactiles se trouvent sur les bords de cet écran. Du tactile, il y en a partout comme sur l’écran en partie basse de la console centrale. Bonne nouvelle, le volant reçoit peu de boutons et reste plutôt clair. Pas mal en ces temps d’acné des volants. Deux volants sont disponibles. Sur les images proposées par Porsche, c’est le modèle GT avec vis apparentes et un bouton pour changer les modes de conduite en bas à droite.

L’écran central fait 10,9 pouces de diagonale et l’écran passager est optionnel. Tout est assemblé derrière une unique vitre. Cela a l’air très « sympathique » et réussi. A voir en vrai lors de la présentation officielle. Toute l’ergonomie a été revue selon Porsche et la commande vocale « Hey Porsche » est disponible. Sinon on peut toucher directement les écrans pour plus de simplicité. La partie climatisation/chauffage se fait via l’écran du bas. Mais, l’accès est direct et non caché dans un menu.

 

Les plus observateurs auront remarqué qu’il n’y a pas de levier de sélection de mode. En effet, il est réduit à sa plus simple expression, un gros bouton, un peu comme dans la Porsche 918. On regrettera peut-être qu’avec tout ce minimalisme dans le dessin, Porsche a créé une console centrale très présente. C’est voulu pour augmenter l’impression d’être assis bas dans cette Porsche Taycan.

Des matériaux recyclés pour verdir le tableau

 

Bon, on est dans un véhicule électrique, donc Porsche y va de son petit greenwashing. Le cuir peut être en option du « OLEA » qui utilise des feuilles d’olivier durant le tannage. En option toujours, on peut virer entièrement le cuir pour le remplacer par du « Race-Tex« . C’est un matériaux micro-fibres qui utilise pour partie du polyester recyclé. Porsche est fier d’annoncer que cela représente 80% de CO2 émis en moins que le cuir… Tout comme la moquette qui est en « Econyl® », fabriqué à partir de filets de pêche recyclés. Pas sûr que cela compense la pollution engendrée par la création des grosses batteries.

 

Bon, on a beau être dans un véhicule électrique, on est dans une Porsche. Donc, pour démarrer ce nouveau missile sol-sol électrique, il vous faudra chercher le bouton du côté gauche du volant. Du classique chez Porsche. Tout ne change pas…ouf !

Poster un Commentaire

26 Commentaires sur "Francfort 2019 : l’intérieur de la Porsche Taycan au complet"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bernardo
Invité

sûr qu’il y a de la 911 là-dedans !
l’horloge numérique : 9:11
le total kilométrique : 1963
simple coïncidence ? . . .

Max
Invité

Le nombre de boutons a été drastiquement réduit, mais le nombre d’icônes à pendant ce temps explosé!
C’est sympa les écrans qui donnent des infos bien visibles, mais il faut à chaque fois quitter la route des yeux pour trouver la bonne icône de menu, puis la bonne icône de commande pour interagir avec la fonctionnalité voulue.

Moi.
Invité

T’as pas l’air con si les écrans tombent en rade.
Ça en devient grotesque cette mode des écrans.

Le summum sera atteint par la Honda e.

SAM
Invité

@Moi. Ben si un ingénieur d’Apple n’avait pas regardé Tom Cruise switcher avec ses mains dans Minority Report nous n’en serions pas là!
On peut au contraire se poser la question de la pertinence d’une planche de bord dans ce type d’auto … bientôt votre Iphone sera le volant!

Moi.
Invité

Un constructeur chinois dont j’ai oublié le nom a bien intégrer un écran dans le volant…

Bernardo
Invité

et il a pensé à mettre une « appli airbag » ? 😉

wizz
Membre
ce n’est pas une mode, ces écrans c’est une nécessité c’est parce que le consommateur en veut toujours plus https://previews.123rf.com/images/ensup/ensup1107/ensup110700303/10033960-vieux-autoradio-isol%C3%A9-sur-fond-blanc.jpg ancien autoradio, très simple, très minimaliste -pas de bouton lecture cassette: elle est automatique en insérant la cassette -même pas de bouton rembobinage arrière: on ne peut pas réécouter tout de suite la même chanson. Il faudrait retourner la cassette pour la rembobiner dans l’autre sens, avant de la retourner de nouveau -un bouton pour arreter/éjecter la cassette -un bouton sélecteur pour choisir d’écouter une station FM ou une station grande onde -une molette pour changer la fréquence -une molette… Lire la suite >>
Lee O Neil
Invité
@Moi : c’est sûr que si un écran tombe en panne, beaucoup de fonction ne seront plus pilotables. Mais il faut relativiser : les écrans installés dans les voitures ne sont pas identiques à ceux d’un ordi, d’un smartphone ou d’une tablette. Leur niveau de fiabilité est bien plus important et les constructeurs automobiles vont demander aux fabricants d’écran un niveau d’ASIL (Automotive Safety Integrity Level de la norme ISO 26262) en rapport avec l’usage de ces écrans. Les pannes existent évidemment mais je pense qu’elles restent rares comparativement au nombre de véhicules vendus chaque année. Moi, ce qui me… Lire la suite >>
Bizaro
Invité
Effectivement les composants pour l’automobile sont plus durcis que ce que l’on a pour le petit électroménager. C’est d’ailleurs pour cela que l’on a pas le même degrés de nouveauté dans les voiture que dans les tablette etc. Malgré cela des afficheurs digitaux sur des voitures de 10ans avec des pixels morts sont légions. Souvent rien d’important : horloge, odb… En revanche des afficheurs analogiques cassés sur des voitures de plus de 20ans : jamais vu. Ça existe, mais je n’en ai jamais vu. Il est urgent d’attendre les retours sur 20ans. J’ai un écran dans ma voiture j’aime bien… Lire la suite >>
Invité
Je suis moi-même un défenseur de l’analogique. Mais il se trouve que les écrans sont nettement plus fiables que toutes les techno analogiques de l’époque. Un tachymètre à aiguille tombera en panne bien avant un écran, car l’un a des pièces en mouvement qui s’usent et se déserrent, l’autre, non. Ce fut une vraie question chez les constructeurs aux débuts de l’arrivée des écrans dans nos voitures. Et parmi les batteries de tests et autres rapports, on s’est rendu compte que le point faible des premiers écrans centraux étaient…leurs boutons. En revanche, ce qui arrive, et relativement souvent, ce sont… Lire la suite >>
Bizaro
Invité

Effectivement, l’électronique en plus amène son lot de bugs.
Mais l’électronique en plus de buguer casse aussi. Et les écrans s’usent comme les batteries.

Heureusement l’électronique amène aussi beaucoup de solutions, se fiabilise et se durcie au fur et à mesure des efforts que les constructeurs veulent bien lui consacrer.

Mais éteindre sa voiture, en sortir la fermer, attendre 1 minute, puis tenter de la redémarrer, aussi simple que cela soit, n’a jamais était nécessaire pour faire fasse à un compteur de vitesse analogique récalcitrant. Un compteur de vitesse à aiguille récalcitrant est extrêmement rare, surtout neuf.

Bizaro
Invité

Après le « un bouton = une fonction » qui était le summum de l’ergonomie , uniquement chez Porsche parce que les autres c’était caca !

On a maintenant « une fonction = un écran ».

Malgré ces écrans je ne me retrouve pas dans une auto de 2020 mais plus dans Kitt de k2000 les années 80.

Will
Invité

C’est moi où on dirait l’intérieur d’un bus urbain ?

wpDiscuz