Accueil BMW BMW : la Mini transférée aux Pays-Bas en cas de hard Brexit

BMW : la Mini transférée aux Pays-Bas en cas de hard Brexit

2043
58
PARTAGER

BMW pourrait faire un pas de plus en dehors du Royaume-Uni en cas de hard Brexit. En l’absence d’accord sur les modalités de sortie du pays de l’Union européenne, le constructeur allemand pourrait transférer un nouveau pan de sa production de son usine d’Oxford, où il assemble à l’heure actuelle des Mini. Leur assemblage pourrait désormais être réalisé aux Pays-Bas.

Le président du directoire de BMW, Harald Krüger a ainsi déclaré en fin de semaine dernière que des transferts de production de l’usine d’Oxford vers d’autres unités de production, notamment au Pays-Bas étaient envisagés. Affirmant que le constructeur était très « flexible », le dirigeant a déclaré que BMW pourrait « ajuster les volumes à Oxford et à Nedcar, aux Pays-Bas. »

Une déclaration faite d’une conférence téléphonique avec des analystes, après la publication des résultats trimestriels du groupe.

L’hypothèse Pays-Bas envisagée depuis plusieurs mois pour la Mini

En octobre 2018, en marge du Paris Auto Show, Harald Krüger, alors PDG du groupe BMW, avait déclaré qu’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne sans accord obligerait le groupe allemand à accroître la production dans l’usine néerlandaise de VDL Nedcar.

« J’ai dit à la Première ministre britannique Theresa May et à l’Union européenne que s’il y avait un Brexit sans accord, les deux côtés seraient perdants. Nous ne respecterons plus les accords commerciaux et nous serons obligés de construire la Mini aux Pays-Bas », avait alors affirmé Harald Krüger.

Si BMW produit actuellement la plupart de ses véhicules Mini dans l’usine de Cowley, près d’Oxford, une grande partie des composants sont en revanche importés des usines allemandes de BMW. Une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne sans accord aurait un impact sérieux.

BMW a également pris depuis quelques mois d’autres mesures moins médiatisées. Le constructeur allemand a ainsi commencé à faire de VDL Nedcar, sa base d’exportation pour les Mini. L’usine néerlandaise produit les Mini 3 portes et décapotables ainsi que le Countryman. La production de Mini croît régulièrement et les effectifs avec. Ceux-ci sont passés de 4 500 en 2017 à 7 200 en 2018. Tandis que les effectifs de l’usine de Cowley restaient stables.
À la question de savoir si un hard Brexit  ferait des Pays-Bas le principal centre de production de Mini pour les marchés de l’Union européenne, M. Krüger avait répondu par l’affirmative.

L’emploi britannique impacté

L’emploi britannique pourrait être sérieusement menacé, alors que BMW emploie un peu plus de 4.500 personnes à Oxford, site où 234.501 Mini ont été assemblées l’an dernier.

Rappelons également qu’en raison des incertitudes liées à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, BMW a annoncé début juillet avoir déplacé hors du territoire britannique une partie de sa production de moteurs.

L’usine britannique BMW de Hams Hall ne produit plus désormais de moteurs destinés à l’Afrique du Sud, ce qui constitue évidemment une mauvaise nouvelle pour le Royaume-Uni, avait alors reconnu lui-même le directeur de la production de BMW.

Johnson seul à être confiant

Lundi, le nouveau Premier ministre britannique Boris Johnson a toutefois estimé qu’il y avait toutes les chances de voir le Royaume-Uni et l’Union européenne conclure un nouvel accord sur le Brexit, ainsi qu’un large accord commercial.

Reste que la principale intéressée – l’Union européenne – exclut pour le moment de renégocier l’accord conclu avec Theresa May, l’ancienne Première ministre britannique.

Sources : BMW, Reuters

Poster un Commentaire

58 Commentaires sur "BMW : la Mini transférée aux Pays-Bas en cas de hard Brexit"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

C’est Top le Brexit ! 😀

versdemain
Invité

Ce que reproche les constructeurs, je pense que c’est surtout le manque de visibilité sur les futurs droits de douanes, le reste il s’en moque.

Quand Renault ou Psa construisent des usines en Afrique du Nord (ou en Turquie), personne ne va dire que ce n’est pas dans l’Europe et que c’est le mal.

zafira500
Invité

Sauf que l’Afrique du Nord et la Turquie ont des accords commerciaux et douaniers avec l’UE.

Max Lavache
Invité
Les pro-anglais font pitié… Ça te fait quoi qu’on retire nos billes du Royaume-Uni? Les anglais, chauvins, hypocrites et imbus d’eux-mêmes n’ont pas arrêté de cracher sur l’UE et sur la France en particulier. La droite bourgeoise anglaise a reproché hypocritement et mensongèrement à l’UE les conséquences de leur propre politique Thatchérienne ultra-libérale et agressive envers les travailleurs, déprimant l’économie avec leur « austérité » mortifère. Et au lieu de le reconnaître ils fuient en avant dans leurs mensonges, jusqu’à arriver au Brexit… Leurs mensonges leur reviennent à la figure comme un boomerang. Bienfait pour eux et bon débarras… C’est pas les… Lire la suite >>
Alezan
Invité

ce genre de paroles agressives envers les britanniques sont stériles.
N’oubliez pas que le UK est notre meilleure balance commerciale en Europe. Nous avons intérêt à trouver des accords avec eux.
Pour vos états d’âme…
Toutefois, il est intéressant de relever qu’ils subissent les mauvais fruits de leur ancienne austérité. Nous devrions en effet mesurer ce qu’il y a de regrettable aujourd’hui, notamment les privatisations catastrophes et renationalisations à l’étude. Ce devrait être notre laboratoire. Mais nous sommes dirigés par des traîtres actifs dans leur trahison. Rien de décent n’en sortira.

zafira500
Invité
« Ben ciao et ne revenez plus, a moins d’accepter l’euro, l’espace Schengen et d’arrêter l’UE-Bashing et le France-Bashing dans leurs tabloïds infâmes qui feraient rougir de timidité les nazis et qui ont grandement contribué au Brexit, à l’élection de Trump et à la montée des extrêmes-droite partout en Europe et dans le monde! Il faut qu’ils arrêtent d’être aussi hypocrites et xénophobes car ils nuisent à tout le monde, y compris eux-mêmes! » Mouais, reprocher à la presse anglaise d’être responsable de la montée de Trump et surtout, de l’extrême-droite en Europe, il faut pas abuser, hein. Les charlots de Bruxelles… Lire la suite >>
je commente
Invité

« chauvins, hypocrites et imbus d’eux-mêmes « … De la part d’un français… Le monde à l’envers MDR

Gilles L.
Invité

Cela me paraît logique. Faire traverser la Manche à des pièces détachées afin de monter des voitures en Angleterre pour les réexpédier en majorité sur le continent est a priori une aberration.
Les Pays-Bas me paraissent être un meilleur choix en cas de hard Brexit, surtout que le Groupe BMW y possède déjà une unité de production.

Navigator84
Invité

BMW ne possède pas d’usine aux Pays Bas. Il soutraite la production à Nedcar. L’usine en question a appartenu à DAF puis Volvo puis Mitsubishi avant que le groupe néerlandais la rachète au japonais.

Les Mitsubishi Colt, Space Star, Carisma, Volvo S40/V40 ou encore Smart Forfour y ont été produites.

zafira500
Invité
labradaauto
Invité

pour cette histoire, on parle, on menace, et on finit par un accord. C’est de la négociation dit-on. Pour l’heure on met la pression…et je pense qu’au final le ministre Anglais aura le dernier mot. Une usine à déménager: ce n’est pas un carton , si mini soit-il.

Kaizer Sauzée
Invité

Johnson se la joue à la Trump (qui est entrain de se faire ridiculiser par les coréens du nord qui recommencent à tirer leurs missiles), sauf que l’UK a plus besoin de l’Europe que le contraire.
D’ailleurs, depuis sa nomination, on ne l’entend plus le fort en gueule.

labradaauto
Invité

vrai que dans la surprise du geste,du verbe, les 2 jaunes ont un profil que l’intelligence apparente.

amiral_sub
Invité

Johnson est soumis au parlement Britannique qui n’est pas du tout d’accord avec le résultat du referendum. C’est ça la démocratie (et les referendums stupides)

zafira500
Invité

@Kaizer Sauzée
BoJo c’est pris un revers électoral et sa majorité ne tient plus qu’a un fil, il peut d’ailleurs sauter à tout moment.

georges
Invité

Bien sur, certains disaient déjà que le Brexit avait aucun impact sur l’économie anglaise et que l’UE se couchait devant toutes les exigences anglaises.
Bien, c’est presque vrai mais dans l’autre sens. Ce sont les anglais qui se sont couchés devant les exigences européennes, et pour le moment l’Europe reste inflexible, donc …. .

wizz
Membre
labradaauto Renault fabrique sa Clio en Turquie et à Flins. Transférer un volume de l’une à l’autre, ça n’avait pas posé de problème pour le constructeur. C’est vrai que la Clio à Flins est identique à celle turque. Cela facilite le transfert de production. Ce n’est pas le cas pour BMW entre les usines, anglaise et néerlandaise, qui produisent des versions différentes. Mais ce n’est pas très insurmontable… On cite souvent la production ultra flexible (et performante) du monoflux de PSA, capable d’assembler plusieurs véhicules et avec des plateformes différentes. Mais ceci n’est pas un savoir faire uniquement à PSA,… Lire la suite >>
koko
Invité

Harold Krueger qui menace de fermer une usine en cas de hard brexit…c’est le roi des guignols.
Carlos Tavares qui fait la même chose, c’est un génie !

#girouette
😉

AVENUE
Invité

@ koko
il y a quelques semaine je me suis fait incendier ici lorsque que je disais que Tavares risque de fermer un site de production après le Brexit.

SGL
Invité

Quel rapport avec la choucroute ? 😯
C’est juste ton petit message haineux du midi ?
PS : c’est « Harald  » pas  » Harold » pauvre…

koko
Invité

Le rapport, c’est que Krueger n’est peut être pas aussi « guignol » que tu l’as écrit.
Tu postes des bêtises, alors on est là pour te le rappeler sympathiquement.
Tu peux compter sur nous !

SGL
Invité

Ce n’est pas parce qu’un type baisse son pantalon pour faire caca comme un génie, pour qu’il ne soit plus un guignol sur un tout autre sujet !?
C’est quoi cette logique à deux balles ?
Il faut arrêter de tout mélanger !

Yorgle
Invité

Qui a traité Harold Krueger de guignol (pour le transfer de la production de la Mini en Hollande)?

Perso je pense que ce n’est pas la dernière annonce de ce type et d’autres constructeurs vont communiquer la même chose.

AVENUE
Invité

@ Yorgle
Le problème dans ce blog c’est qu’on a faire en des gens qui pensent que leur marque favorite est la meilleure.
Alors il ne faut pas toucher à leur Totem sinon c’est une pluie de – 1 !
C’est pourquoi il vaut mieux en rire.

SGL
Invité

Oui, je l’ai appris à mes dépens sur la marque Toyota … et pourtant j’étais loin d’être globalement négatif ! 😀

Miké
Invité

Pas étonnant que vous vous entendiez, vous creuser au même niveau.

Miké
Invité

Notre Ami la girouette bolloss à 3 lettres. Mais il a prêtre oublié.

AVENUE
Invité

@ Miké
Tes deux neurones du cerveau se sont télescopé ou quoi?

amiral_sub
Invité

koko, l’expert en short en économie de la fabrication des voitures. Meilleur que les PDG!

SGL
Invité

C’est surtout qui mélange le bien-fondé de faire ou pas des voitures en GB avec celui de faire des VE globalement.
Mais où est le rapport ? 😯 😯
Impressionnant le gars !!!

koko
Invité

Et bien je te retournes le compliment mon cher SGL.
Krueger est une personne entière.
Donc quand tu le traites de guignol sur un seul sujet, tu devrais réfléchir un peu à la « globalité » de ton jugement.
😉

SGL
Invité

Bon OK… et bien il va falloir me donner beaucoup d’autres « bonnes décisions » de sa part pour que je change d’avis sur son sujet.
Tous les jours, on a des nouvelles raisons pour fuir la GB au niveau industriel.
Tous les jours, on a des nouvelles raisons pour miser sur la VE.
Les deux sujets (totalement différent) me semblent d’une logique implacable en 2019. (ce serait en 2009-2014 ?)
Maintenant, j’avoue que tu marques un point sur le thème de juger quelqu’un sur la « globalité »

Miké
Invité

C’est pourtant ce que tout le monde, Thibault compris, ont essayé de t’expliquer l’autre jour. Mais toi et les remises en questions…

SGL
Invité

J’y travaillerais à l’avenir, mais l’actualité s’acharne sur lui !
Je vous rappelle en tant que « capitaine d’industrie » il était censé prendre des décisions « éclairées ».
Sa phrase assassine était ni une bonne prévision ni un service à sa société (BMW), ça fait beaucoup pour un seul homme.
Maintenant qu’il ait pris des bonnes décisions avant sa bourde impardonnable ne m’étonne en rien, il devait avoir quelque qualité pour en arriver là, à la base, BMW n’embauche pas que des pistonnés !?

wizz
Membre
koko pas tout à fait ça BMW fabrique ses Mini en UK et importe l’essentiel de la production en UE. En cas de hard brexit, les taxes d’importation représentent une somme colossale. BMW menace de fermer son usine anglaise et transfèrera la production ailleurs Actuellement, l’Opel Astra est produite en UK et en UE. L’essentiel de la production de Ellesmeres Port est exporté en UE, tout comme Mini. Et aussi, en cas de hard brexit, ça leur coutera très cher en taxe d’importation en UE. La future Astra, sur base EMP2, a été confiée à une usine allemande. Il reste… Lire la suite >>
panama
Invité

Je vous le dit que BoJo va reprendre l’accord de Theresa May à son compte !

Navigator84
Invité

C’est un politique…

amiral_sub
Invité

l’accord de Theresa May semble être le seul possible mais il a été refusé plusieurs fois par la chambre des lords. C’est mal barré…

wizz
Membre

pas forcement, amiral

la date limite était encore loin, alors les Lords pouvaient se permettre de rejeter le plan de compromis de Theresa May, en espérant qu’une nouvelle négociation leur serait plus favorable…

maintenant, si la date limite est dans quelques jours, est ce qu’ils seront toujours aussi intransigeants??? Pas sûr…

Bcbg
Invité

Et alors?

zafira500
Invité

@panama
Il en serait capable. BoJo est un spécialiste du « retournement de veste ».

wpDiscuz