Accueil F1 F1 2019-Hongrie-Qualifs : il est vite, Max !

F1 2019-Hongrie-Qualifs : il est vite, Max !

984
15
PARTAGER
Verstappen

Max Verstappen et Red Bull-Honda sont sur une sacrée pente ascendante ! La première pole est enfin arrivée pour le prodige néerlandais, devant Bottas qui bat Hamilton pour la première ligne.

Q1 – Ricciardo piégé

Pas de pluie finalement au Hungaroring, avec une piste à 43°. Les Mercedes et les Ferrari signent des chronos dans les 1’16″5 mais Verstappen claque d’entrée 1″15″8 ! Hamilton améliore en 1’16 tandis que Leclerc part encore à la faute, percutant par l’arrière le mur de pneus du dernier virage. Dans sa dernière tentative, Ricciardo se gêne avec Perez et passe à la trappe, 19e temps ! Kubica et les Racing Point font partie des éliminés, tout comme George Russell qui réalise néanmoins un beau 16e temps, pas loin de la Q2 !

Q2 : Verstappen talonne Hamilton

Leclerc s’en sort pas si mal que ça, avec un aileron arrière à changer mais pas d’élimination. La première salve voit tous les gros bras partir ne mediums. Hamilton est le plus rapide en 1’15″548, 25 millièmes devant Verstappen. Le reste du plateau roule en tendres, avec Romain Grosjean qui se positionne pour la Q3. Verstappen et les Mercedes effectuent un 2e run en tendres, sauf les Ferrari et Gasly qui restent en mediums. Le français passe de justesse en Q3 avec la 9e place.

Dans le dernier rush, Raikkonen sauve sa place en Q3, en battant Hülkenberg de 47 millièmes. Les Toro Rosso de Albon et Kyvat, Giovinazzi et Magnussen sont les autres recalés.

Q3 : grande première pour Max

Sur la première tentative, Bottas, avec 1’15″136, devance Hamilton de 10 millièmes mais Verstappen fait mieux avec 1’14″958 ! Les Ferrari sont repoussées à 0″388 pour Vettel et 0″479 pour Leclerc, Gasly à une demi-seconde.

La piste s’améliore, les chronos aussi mais Verstappen a le dernier mot ! En signant 1’14″572, 18 millièmes seulement devant Bottas et quasiment deux dixièmes devant Hamilton, le néerlandais décroche enfin sa première pole position ! Les Ferrari sont presque à une demi-seconde, les rouges souffrant dans les secteurs 2 et 3. Gasly est 6e, loin de son leader à huit dixièmes. Encore une claque qui ne joue pas en sa faveur… Les McLaren suivent avec un tir groupé en 7e et 8e positions, devant Grosjean et Raikkonen.

100e poleman différent de l’histoire, Verstappen est clairement le grand favori pour demain, sur un circuit convenant parfaitement aux qualités de la Red Bull-Honda. Comme dirait le motoriste nippon qui a chambré Alonso après Allemagne, le « GP2 engine » semble bien loin. A condition que le départ se passe mieux, même si cela ne l’empêche pas de vaincre ! Et si le championnat était finalement relancé ?

Images : F1

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "F1 2019-Hongrie-Qualifs : il est vite, Max !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Invité

j’aime pas le bonhomme mais quel pilote !

Gebe
Invité

Pareil, mais je n’aime pas vraiment Hamilton non plus… Quoi qu’il en soit, il semble que ce soit de bons pilotes, et un peu de compétition ne fait pas de mal ! J’espère que Verstappen gagnera cette fois et d’autres encore cette saison histoire de relancer le championnat.

Béret vert
Invité

 » il semble que ce soit de bons pilotes »
Ha, vous êtes sûr ?

Elie Zay
Invité

Il paraît même que l’un d’eux a déjà été champion du monde, et même à plusieurs reprises. Pas trop mauvais, le gars !

Thomas
Invité

Comme Daniel Ricciardo doit regretter d’avoir quitté RedBull 🙁

Twin Spark
Invité

Pas sûr, car aux côtés de max il aurait aucune chance.
Par contre il avait sans doute pas prévu le si piètre niveau de la Renault

wizz
Membre

je ne sais pas trop, concernant Riccardo vs Verstapen

à ses débuts et jusqu’à maintenant, on compte sur les doigts le nombre de fois où Riccardo est passé en mode forceps, en entrant dans la voiture de son adversaire, une conduite « virile ». En respectant son adversaire, Verstapen serait resté derrière Leclerc dernièrement, et peut-être aussi derrière Riccardo s’il était resté. Riccardo a toujours respecté la priorité pour l’équipe (ne pas prendre de risque en interne, contre son coéquipier). Verstapen aurait été « heureux » avec Vettel: aucun des deux ne respectent le one-two…

Franck Boizard
Invité

Auriez vous une explication sur Honda, sur ce passage presque miraculeux de l’ombre (avec Mac Laren) à la lumière (avec Red Bull) ?

J’ai toujours pensé que Honda n’était pas seul en faute dans ses déboires, que Mac Laren et peut-être Alonso avaient une part de responsabilité, mais je ne suis pas capable de de l’expliquer.

Thibaut Emme
Admin

Il y a grosso modo deux explications.

La première, Honda a accepté d’augmenter drastiquement le budget et de prendre conseil auprès d’ingés extérieurs.

Ensuite, le châssis RB a progressé. Il génère plus d’appui ce qui pénalise la vmax mais permet sur des tourniquets de s’en sortir très bien.
Comme l’an dernier, la voiture mange moins les pneus que d’autres.

On rajoute Max qui s’est un peu calmé…
Et cela fait ca.

Néanmoins…92 gp pour la première pole, et pas chez Toro Rosso…n’est pas Vettel qui veut 😉

wizz
Membre
-Honda a eu cette année de « préparation » avec Toro Rosso. Les impératifs de résultats pendant la course est moins élevées avec TR qu’avec RB, la voiture n’était pas autant extrême (taille de guêpe), n’étouffait pas le moteur, permettait de finir les courses et de mieux comprendre les points faibles du moteur. 20 courses, ce sont des milliers de km parcourus et autant de données récoltées pour la compréhension. McLaren était avec Honda ce que Redbull était avec Renault: d’emblée l’aéro avait été poussée à l’extrême, au détriment du refroidissement du moteur. Lors du début du V6 hybride, la Redbull dans… Lire la suite >>
Twin Spark
Invité

Honda est un excellent motoriste et on voit maintenant le résultat.
Avec McLaren la collaboration n’était pas bonne : McLaren voulait des résultats immédiats, alors que c’est impossible avec le règlement actuel qui limite les essais et les coûts de développement. À cela s’ajoute un état d’esprit non constructif où McLaren et Alonso ont très vite cherché des coupables au lieu de chercher des solutions.
Par ailleurs, il faut ajouter que le châssis Red Bull est très supérieur au McLaren, sans doute un cran au-dessus de tous les concurrents.

BLANQUART jacques
Invité

Renault au fond du trou, Abiteboul nous annonçait comme d’habitude à présent que le circuit de Hongrie était particilièrement adapté aux Renault ! Si un tel niveau d’incompétence n’est pas sanctionné c’est que toute la chaine décisionnelle au dessus de lui est au même niveau, a l’instar de Prost nommé directeur de Renault Sport, mais qu’est ce qu’il connait du management diune écurie de F1 ?????

Franck Boizard
Invité

J’ai compris que la position de Prost ne serait pas opérationnelle. Ca répond à votre critique, me semble-t-il.

MINI_Stig
Invité

Bah… ça vaut ce que ça vaut, mais Prost a dirigé… Prost GP !
Le budget n’était pas le même qu’avec Renault, je pense que ce sera plus simple ici.
En tout cas je suis presque content que Renault se prenne de sacrées claques comme là, si ça peut leur faire prendre conscience qu’il faut franchement se bouger à Enstone et ne pas y aller à l’économie… (le coup de garder le châssis de la RS17….).

MINI_Stig
Invité

Y aurait-il un jeu de mots dans le titre ? 😀

Ce pilote a son caractère parfois, mais quel pilote !! Il devient vraiment exceptionnel, il s’est non seulement calmé dans ses manœuvres, mais il a également augmenté son rythme.

Hamilton est curieux de voir ce que Verstappen pourrait donner dans une Merco, mais je pense qu’il serait actuellement à un niveau supérieur au britannique.

Enfin si RB perdait Verstappen, ça serait une sacrée perte et on ne les verrait pas à ce niveau « faussé ».

wpDiscuz