Accueil Droit routier 360 millions d’euros dus aux dégradations des radars

360 millions d’euros dus aux dégradations des radars

834
43
PARTAGER
Mesta Fusion - Idemia

Depuis le début du mouvement dit « des gilets jaunes » en novembre 2018, la Sécurité Routière chiffre à 60 millions d’euros la facture des dégradations. A cela, il faut ajouter 300 millions d’euros de contraventions non réalisées.

Selon le Ministre de l’Intérieur, « au plus fort de la crise, 75 % du parc a été endommagé. » Ces dégradations (terme qui inclue à la fois la peinture, le bâchage, mais aussi le feu ou autre destruction) ont été très importantes et ont amené à la destruction physique de près de 1000 radars automatiques (soit pas loin de 25% du parc).

Pour les réparations, l’Etat a dépensé 60 millions d’euros. A noter que certains des « radars tourelles », soit disant plus résistants et difficiles à détruire, n’ont pas tenus une semaine. Nombre des poteaux sur lesquels ils sont installés ont été sciés, abattus avec un engin de chantier ou simplement incendiés jusqu’à tomber.

Mais, selon la Sécurité Routière, aux 60 millions d’euros des dégradations doivent être rajouté le manque à gagner des contraventions non réalisées, faute de radars. Sur ce point, c’est plus discutable. En effet, la SR n’indique pas si ce sont par exemple des infractions mesurées par le radar mais sans photo (radar bâché, tagué, etc.) ou si c’est une extrapolation par rapport aux chiffres de l’année passée. 300 millions d’euros tout de même.

Les nouveaux radars tourelles « invincibles » aussi touchés

Quoi qu’il en soit, la SR parle de manque à gagner. Une présentation financière qui ne manquera pas de relancer le débat entre outils de sécurité routière et « machines à cash » pour l’Etat. Selon le Progrès de l’Ain, les radars auraient rapporté 20% de plus en 2018 qu’en 2017. Le passage aux 80 km/h étant sans doute pour quelque chose dans cette hausse.

400 radars tourelles doivent être installés d’ici la fin de l’année 2019. Sur ces 400 installations, certaines seront des cabines vides (ou radars leurres). Il est prévu environ 1 radar actif sur 6. Les radars actifs devraient « tourner » entre différentes cabines pour toujours maintenir l’incertitude sur la présence ou non (et donc la verbalisation ou non).

Les peines encourues pour une dégradation de radar ont 3 niveaux. La « simple » dégradation (peinture, sac poubelle, carton, etc.) peut valoir aux auteurs jusqu’à 3 750 euros d’amende et d’une peine de travail d’intérêt général. C’est le « tarif » prévu par le code pénal (article 322-1) sur la destruction, la dégradation ou la détérioration d’un bien appartenant à autrui (radar ou bien privé).

Si les dégradations sont considérées comme graves, la sanction peut grimper à 30 000 euros d’amende et 2 ans d’emprisonnement. Si les dégradations ont été commises à plusieurs l’addition passe au maximum à 75 000 euros d’amende (en plus des frais de réparation évidemment) et jusqu’à 5 ans de prison.

Illustration : Idemia

Poster un Commentaire

43 Commentaires sur "360 millions d’euros dus aux dégradations des radars"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
nouh
Invité

A force de jouer avec la loi, la boite « noir » obligatoire sur toutes les voitures va arrivée plus vite qu’on le pense.
Facile à gérer, à contrôler et en plus, très difficilement falsifiable…..
Bilan, contrôles plus rigoureux pour l’automobiliste, moindre coût pour l’état et les assurances très intéressées par cette petite boite!!!
Avec les économies sur les radars, quelques centaines de drones pour surveiller les autoroutes et autres grandes nationales.
Cela nous pend au nez!!! Mais, réfléchir, n’est plus le propre de certains énergumènes….

nouh
Invité

Elle arrivera mieux avec « er » à arriver….

Bizaro
Invité
« Bilan, contrôles plus rigoureux pour l’automobiliste, moindre coût pour l’état » C’est déjà le bilan du radar automatique fixe par rapport aux radar mobiles servit par des gendarmes. Si on attend le même résultat de la part de la boite noire, alors elle n’est que du « encore mieux  » pour les pro-radars actuels. Mais étrangement cela sonne plus comme une menace, ou une punition collective voire une vengeance ici. « A force de jouer avec la loi, la boite « noir » obligatoire sur toutes les voitures va arrivée plus vite qu’on le pense. » Et dire que l’argument de base est simplement… Lire la suite >>
seb
Invité

Regarde ce qu’on peut savoir sur une voiture via la prise OBD et tu découvriras que ta voiture a déjà sa boite noire.

labradaauto
Invité

..ON VA RETENIR LE 1ER chiffre de 60 millions pour les radars cassés.
On nous raconte à la TV des chaines publiques largement visualisées dans ce Pays que pour la fin de l’année 400 radars nouvelle génération, soit plus efficaces serons installés.
les 300 millions sont de l’hypothétique budget prévisionnel, donc le juste manque à gagner pour l’Etat.

et aussi de nouveaux actes des gilets jaunes obligatoires
On a déjà signalé que les nouvelles tourelles ont déjà été abîmées
Ce n’est pas terminé. A un moment , ça coûte plus cher que ça ne rapporte.
Voici une politique à réviser

sylvain
Invité

et de nouveau, comme pour le reportage hier soir sur France2, aucune mention du nombre de personnes ou prises sur le fait ou suite à une enquête. Aucune condamnation à se mettre sous la dent par la Sécurité routière? C’est stupéfiant !

Luc
Invité

Ce n’est que 360 millions en plus sur la dette de la france de 2300 Milliards de dette d’état: une broutille… Ca fera tout drôle aux gilets jaunes (et nous tous) quand l’état ponctionnera les assurances-vies, et Livret A. A moins que l’état (et les banques) fassent banqueroute et que nos Euros ou futurs francs deviennent des monnaies de singe. Bref, continuons comme ça, on ira loin…

Bizaro
Invité
Effectivement l’argent collectées par le système automatique de contravention va aussi au désendettement. Mais dire que l’argent des amendes non perçu, endette la France montre à quel point ce pays est mal géré. On ne parle pas de fraude fiscale ici. On ne peut pas mettre au même niveau l’impôt et les amendes, c’est à dire la participation et la punition, c’est une gestion complètement bancale. Il faudrait donc plus de mauvais conducteurs pour que la France soit assainit financièrement. Les bons conducteurs ( ceux qui peuvent griller les priorités, rouler à contre sens etc…) qui jamais ne dépassent d’un… Lire la suite >>
Hello
Invité

Passons sur le titre de l’article límite.
Dégradatuin et manque a gagner sont 2 choses differente.

wpDiscuz