Accueil Endurance WEC 2019-2020 : l’écart entre Toyota et Rebellion/Ginetta resserré

WEC 2019-2020 : l’écart entre Toyota et Rebellion/Ginetta resserré

661
15
PARTAGER

En jouant une nouvelle fois sur l’Equivalence of Technology (EoT), le FIA WEC veut resserrer l’écart entre les LMP1 hybrides de Toyota et ses concurrents privés, Rebellion et Ginetta.

Et si SMP Racing avait eu tort de jeter l’éponge trop tôt ? L’écurie Russe n’est pas de la partie, estimant avoir atteint la place la plus haute possible à la régulière (3e aux 24 heures du Mans derrière Toyota). Mais ne serait-ce pas une erreur ?

En effet, l’équivalence de technologie a été revue en concertation avec les participants. Toyota reçoit 14 kg de lest de plus qu’aux 6h de Spa Francorchamps 2019. Ils sont à 40 kg au-dessus du poids minimum. Les capacités des réservoirs seront ajustées pour que les prototypes parcourent le même nombre de tours à chaque plein. L’ajustement se fera à chaque épreuve, même aux 24 heures du Mans.

Toyota sera aussi pénalisé de 1 seconde à chaque ravitaillement. La TS050 redémarrant en électrique, elle « décolle » plus vite que les protos non hybrides.

Un handicap pour les meilleurs

Mais surtout, le WEC introduit la notion de handicap de performance ! En fonction des épreuves passées et des résultats au championnat, les voitures recevront du lest, une bride plus drastique sur le débit de carburant, sur la vitesse minimale pour déployer le système hybride, les brides d’air, etc. A noter que pour les 24 heures du Mans, une EoT spécifique sera mise en place.

Le Prologue a eu lieu les 23 et 24 juillet 2019 sur le circuit de Barcelone. L’occasion de voir les nouveaux prototypes évoluer. Et pour les écuries de tester différents pilotes. Mais, également de découvrir certaines nouveautés comme United Autosport en Oreca (et non plus Ligier). Les écarts ne sont pas significatifs, les écuries cherchant avant tout la fiabilité et pour certains à valider les pistes de développement.

L’avis de Leblogauto.com

La FIA et le WEC font tout pour ménager un semblant de suspense. Pour la dernière année des LMP1, on pourrait avoir enfin une vraie bagarre entre les hybrides et les non hybrides. Le sans-faute sera obligatoire pour gagner. Surtout que certaines épreuves sont réduites à 4 heures (au lieu de 6) comme les 4h de Silverstone, première épreuve le 30 août prochain. SMP va peut être regretter de ne pas être resté.

En tant que spectateur, c’est sans doute plus intéressant d’avoir du suspense jusqu’au bout comme on en a eu en GTE-Pro la saison dernière. Mais quel dommage de devoir brider ces bolides et d’introduire un handicap de performance.

Illustration : Toyota

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "WEC 2019-2020 : l’écart entre Toyota et Rebellion/Ginetta resserré"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
mko
Invité

Ridicule on sait que les hybrides sont plus performantes mais pourquoi les pénaliser ? ok pour le spectacle ?
Et quand Toyota va se barrer tous les autres n’auront que leur yeux pour pleurer…
autant interdire la technologie…. (mais là aussi Toyota ne restera pas)

Invité

Depuis leurs retrait je me pose une question, est ce que c’est vraiment impossible que SMP soit présent au mans?

akouel
Invité
Les victoires en carton, on les oublie vite. Qui, hors des fans d’endurance se souvient que la majorité des victoires se sont faites de la même manière ? Les années les plus marquantes Audi sont pour moi 1999 (coucou on vient découvrir le mans, mais on prend un podium !) et 2011 (là, la bataille fut belle, et mal embarquée pour Audi). les duels avec Peugeot donne plus de crédibilité, mais avant ? Quelqu’un se souvient du dernier tour en 2000 transforé en parade avec un chrono qui instaurera une nouvelle règle tellement il était indécent ? On pourrait aussi… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

@ akouel : « On pourrait aussi parler de Porsche, avec la 917, mais je suis trop jeune pour en parler de manière précise ^^ »
Oui, trop jeune sinon vous vous souviendriez qu’en face il y avait Ferrari (usine et privés) avec la 512S puis M.

akouel
Invité

Il me semblait que plusieurs des victoires porsche avaient été acquises sans reelle concurence, je me trompe peut être d’époque, ou tout court ?

akouel
Invité

En effet, merci Thibaut !

wpDiscuz