Accueil Politique Taxes douanières US : oeil pour œil, dent pour dent réitère l’UE

Taxes douanières US : oeil pour œil, dent pour dent réitère l’UE

1746
16
PARTAGER

Jeu de ping-pong entre Etats-Unis et Europe sur fond de guerre des taxes. Sabine Weyand, nouvelle patronne de la direction du commerce à la Commission européenne a tenu d’entrée à rappeler les règles du jeu. Souhaitant bien faire comprendre à Donald Trump, dès sa prise de fonctions, que l’UE n’allait pas se laisser faire. Œil pour œil, dent pour dent … Enfin, en tenant tout de même compte de l’effet boomerang …

Lors de son premier déplacement officiel aux Etats-Unis depuis sa nomination début juin, Sabine Weyand, a ainsi déclaré que l’Union européenne répliquerait à coup de tarifs douaniers si l’administration Trump décidait de taxer les importations automobiles européennes.

« L’UE ne se laissera pas intimider par la menace de mesures qui violeraient selon elle les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) », a même insisté la nouvelle directrice générale du commerce de la Commission européenne.

Ajoutant tout de même qu’il n’était pas dans l’intérêt de Bruxelles de se laisser entraîner dans une surenchère. Selon elle, l’imposition de droits de douane mutuels serait dommageable pour les deux blocs.

« Il est naturel que des amis soient parfois en désaccord, mais là il s’agit d’autre chose. Il y a de réelles menaces ailleurs et nous nous retrouvons pris dans une série d’escarmouches qui pèsent sur le moral et ralentissent la croissance. Nous devons dépasser tout cela », a déclaré Sabine Weyand. Ajoutant que l’UE ne négocierait pas « sous la menace d’une action illégale dans le cadre de l’OMC. « Nous n’emprunterons pas non plus la voie du commerce administré », a-t-elle poursuivi.

Invitée au Centre d’études stratégiques et internationales de Washington, Sabine Weyand a par ailleurs indiqué que les discussions entre les Etats-Unis et la Commission sur les échanges de produits industriels avaient peu avancé jusqu’à présent.
Elle considère par ailleurs qu’il était important de renforcer la confiance en progressant dans les domaines dans lesquels les deux blocs économiques étaient d’accord, plutôt que de se concentrer uniquement sur des questions litigieuses.

La bataille des taxes … et des chiffres

Les Etats-Unis estiment qu’ils devraient être autorisés à imposer des droits de douane sur 11,2 milliards de dollars de produits européens.

L’Union européenne se dit quant à elle prête à faire appliquer 20 milliards d’euros (22,5 milliards de dollars) de droits de douane sur des marchandises US si Trump concrétisait ses menaces de cibler les voitures et pièces automobiles européennes.

L’avis de Leblogauto.com

L’UE est comme pris au piège dans un dangereux jeu de surenchères …. où l’on ne sait plus très bien qui est le perdant ni le gagnant dans l’histoire  …. A moins qu’au final, les deux parties soient impactées par le ralentissement de la croissance générée par leurs tensions ?

Sources : Reuters, Automotive News

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Taxes douanières US : oeil pour œil, dent pour dent réitère l’UE"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Francois
Invité

D’un côté nous avons « je taxe les bagnoles européennes », de l’autre côté nous avons « je taxe le bourbon et le Beurre de cacahuètes ». Qui sortira vainqueur ? Vous avez quatre heur…Secondes. 😀

beniot9888
Invité

On doit bien importer d’autres choses ? On ne va pas mettre 20 milliards d’euros de taxes supplémentaires juste sur le beurre de cacahuète et les Oreo !

beniot9888
Invité

Une rapide recherche google me dit ça :
« La France importe surtout des Etats-Unis des produits pharmaceutiques, des produits chimiques, parfums et cosmétiques, et des produits informatiques, électroniques et optiques. Et elle exporte là-bas essentiellement des produits industriels, des matériels de transport et des équipements mécaniques, matériel électrique, électronique et informatique »

http://www.economiematin.fr/news-premier-client-france-exportations-etats-unis-allemagne

Mais c’est un article de 2013.

polo
Invité

Tu sais en taxant les Iphone même si ils ne viennent pas directement des USA ça le fera réfléchir. Au passage le 1er exportateur d’Automobiles US est en fait un constructeur Allemand (BMW je crois) qui y produit ses SUV donc rien qu’en répliquant l’UE a une bonne marge de manœuvre. Ce qui est un peu dommage c’est que l’Allemagne est directement visée et finalement tous les pays Européens vont subir les conséquences!

greg
Invité

Je ne saisi pas en quoi ce serait « dommage ».
C´est un peu le principe de l´UE, quand la France a été directement visée par Bush pour différents produits en « punition » de son opposition à la guerre en Irak, c´était la même chose hein…. Des produits francais ont été taxés, du coup l´UE a lancé des mesures de rétorsion.

Max Lavache
Invité

C’est surtout les GAFA qui vont prendre cher dans l’Histoire… Et c’est pas juste 2 francs 6 sous… L’UE pourrait ruiner tout leur business model à base de « double irish », tu saisis? Et pour l’automobile c’est surtout l’Allemagne qui serait pénalisée, et l’Euro avec… Nous les Français nous sommes tacitement déjà bannis du marché auto US depuis longtemps. Pas une seule voiture française aux US.

Xavier
Invité

Il y a parfois des déclarations à l’encontre des menaces de Trump mais dans les faits pas beaucoup de sanctions.
Nono Lemaire va sans doute s’exprimer aussi et là, ça va barder !
Faut il répondre à Trump ou développer le commerce avec des pays moins hystériques ?
De mon côté je ne suis pas hostile à une taxe sur les Chrysler 😉

labradaauto
Invité

*en matière commerciale, je la jouerais telle en matière militaire. C’est à dire que la diplomatie doit non stop être présente. Si le dialogue est rompu, c’est la guerre !
Et la guerre, les classes petites et moyennes en subissent les étapes progressives :
https://leblogalupus.com/2017/05/23/mondialisme-les-manigances
…/..

pat d pau
Invité

les bangoles europeennes aux USA?? c’est que des voitures allemandes et princiapament des tIers2 allemand (boite auto ZF, Bosch.. continental…)
Ici, c’est le pb entre Merckel et Trump.. entre l’allemagne et les USA.. Trump veut que VAG fusionne avec FORD, que ZF et les autres supportent les Tiers1 americain.. tant que VAG/Merkel ne le fait pas.. on aura ces blbabla sur les taxes.. et les coups de pression sur la deutchbank. ecoutons ce que va dire&faire l’allemagne

beniot9888
Invité

Trump veut que VAG fusionne avec Ford ?

Ça sort d’où, ça ?

beniot9888
Invité

Je vois bien le tweet de Trump qui se félicite, mais je doute quand même qu’il ait quoi que ce soit à voir avec ça. :/

pat d pau
Invité

t’es pas au courant des rapprochements FORD / VAG demandé par les USA ?? t’étais ou depuis tous ces mois ? Après tu peux douter… j’m’en tape

beniot9888
Invité

J’étais dans une grotte avec un mauvais WiFi. Du coup, j’ai entendu parler des rapprochements du groupe VW et du groupe Ford, mais jamais entendu parler que c’était Trump qui le demandait.

Max Lavache
Invité

Pareil pour cette folie de vouloir fusionner Renault avec Fiat… et Chrysler du coup. Vous l’aviez pas vue venir celle là? Et c’est clair que c’est pas du tout dans notre intérêt et pas bienveillant du tout. Le patron de Renault a intérêt à ne pas donner suite à cette arnaque en bonne et due forme des amerlocs, à moins qu’il ne soit déjà « acheté », ce qui expliquerait le complot contre Carlos Ghosn. Plus ça va plus on se rend compte que l’ultra-libéralisme ne mène nulle part…

amiral_sub
Invité

FCA est dirigé par des Italiens, c’est donc une entreprise plus Italienne qu’Américaine

wpDiscuz