Accueil Mercedes Mercedes Classe X sacrifié sur l’autel des réductions de coûts ?

Mercedes Classe X sacrifié sur l’autel des réductions de coûts ?

1759
9
PARTAGER

Fin programmée du Mercedes Classe X ? Selon des sources internes au constructeur, la commercialisation du pick-up devrait être abandonnée.

Une décision qui serait consécutive à la volonté de la maison mère de Mercedes, Daimler, de mener une politique de réduction de coûts pour le moins drastique après deux avertissements sur résultats.

Si tel est le cas, le Classe X  n’aura fait qu’une courte apparition sur les routes … puisque Mercedes a lancé ce modèle en 2017 dans le but de donner à sa division de véhicules utilitaires légers une empreinte de vente plus diversifiée en l’introduisant dans le segment mondial en plein essor des camionnettes intermédiaires et pick-ups de taille moyenne.

Des résultats et un prix … non conformes aux attentes

Mais les résultats sont loin d’être ceux espérés. Seulement 16 700 unités de la Classe X ont été vendues l’année dernière en Europe, en Australie et en Afrique du Sud. Les États-Unis, où la demande concerne principalement les pick-ups full size, ont été exclus du marché.

Dès le début, la classe X n’a ​​pas su répondre aux attentes. Son prix – à partir de 37 294 euros en Allemagne – étant d’entrée jugé trop élevé. Il faut dire que la concurrence est féroce sur ce segment, au sein duquel VW Amarok et Ford Ranger sont également présents. Plusieurs rappels ont également affecté les résultats commerciaux.

L’usine Nissan de Barcelone impactée

Dans le cadre de la coopération industrielle entre Daimler et Renault-Nissan, le Classe X utilise la même plate-forme que les Nissan Navara et Renault Alaskan. Il est construit dans l’usine Nissan de Barcelone, en Espagne.

En février déjà, Daimler avait annoncé qu’il renonçait à son projet de construire le pick-up pour les marchés sud-américains dans une usine Renault-Nissan en Argentine.

Avertissements sur résultats

Au début du mois de juillet, Daimler a abaissé ses prévisions de bénéfices pour la quatrième fois en 13 mois, opérant davantage de provisions pour couvrir le paiement d’amendes réglementaires dans le cadre de dossiers liés aux émissions polluantes et des rappels de véhicules liés aux airbags Takata.

Sources : Automotive News , Automobilwoche

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Mercedes Classe X sacrifié sur l’autel des réductions de coûts ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Fabi35
Invité

j’en croise quelques un (surtout en blanc) qui ne serviront jamais de vrais véhicule utilitaire ! du coup ceux qu’il l’on acheter pour frimer en seront vraiment pour leur argent car il va surement très vite décôté vu le nombre de concurrents (Isuzu Ford VW Mitsubishi Mazda Toyota Nissan et un chouia Renaud).

Thomas
Invité

Effectivement, un Nissan(devenu aussi Renault Alaskan)au prix d’un Mercedes… 😮

xpech
Invité

C’est surtout le changement réglementaire, la niche fiscale disparaissant, qui sonne le glas de ce marché (redevenir un micro marché).

greg
Invité

Ouais enfin ce changement règlementaire que concerne qu’un seul pays en Europe, la France, faut arrêter le nombrilisme….D’autant que les volumes concernés étaient assez faibles.

Alan Each
Invité

Le Malus englobe désormais les pick-up double-cabine en France. Ça n’aide pas.

Miles Perhour
Invité

Des jantes de 20 pouces, une peinture blanc nacré et hop ! un petit placement produit dans un clip de rap : l’affaire est jouée !

Bcbg
Invité

Bah apparemment c est pas si simple…

wpDiscuz