Accueil Droit routier Italie : la législation clarifie les fameuses « ZTL »

Italie : la législation clarifie les fameuses « ZTL »

694
9
PARTAGER

ZTL ou « Zone à trafic limité », vous connaissez ? Derrière ce sigle qui fait penser à un raccourci de clavier se cachent des périmètres de restriction de la circulation, mis en place dans de nombreuses municipalités italiennes. Des zones qui ont été souvent critiquées pour leur piètre signalisation, ce que de nombreux automobilistes européens ont expérimenté ! Une circulaire du ministère italien des transports vise à améliorer la situation.

Quand c’est flou…

Instaurées pour protéger les centres historiques de la saturation du trafic et résorber la pollution, les ZTL ont souvent réservé de mauvaises expériences. Combien d’automobilistes, touristes étrangers en vadrouille principalement, ont eu la surprise de recevoir, souvent 1 an après (!), un PV à domicile pour infraction à la circulation dans une ZTL ? Quand il ne s’agissait pas carrément de plusieurs PV d’affilée, pour peu que vous ayez franchi le périmètre maudit plusieurs fois par jour…

Très mal indiquées (parfois un simple petit panneau à moitié caché par une branche d’arbre), ces zones ne sont pas facilement identifiables pour les usagers et les amendes sont souvent salées. Pouvant dépasser la centaine d’euros, ces sommes sont réclamées par des sociétés de recouvrement mandatées par les polices municipales. Les mauvaises langues diront que cette mauvaise signalisation n’était pas totalement involontaire, permettant à coup sûr de remplir les caisses…Une difficulté accentuée par l’absence d’harmonisation à l’échelle du pays, chaque ville mettant en place son propre système (horaires, restrictions, exceptions), son propre panneautage…et ses propres tarifs pour les contrevenants ! (ce qui peut se comprendre aussi par le fonctionnement institutionnel transalpin, différent du centralisme français).

Les mots ont un sens

Le ministère des Transports vient de légiférer, à travers une circulaire qui vise à « faciliter les procédures d’autorisation pour l’installation de systèmes de contrôle automatique et, plus généralement, à créer des systèmes de signalisation homogènes , cohérents et plus facilement reconnaissables par les usagers de la route ».

En effet, outre l’indication et la lisibilité des panneaux, une autre faille venait de l’affichage sur les écrans digitaux, à proximité des zones à contrôle électronique, de la la formulation « passage actif » (Varco Attivo). L’expression prêtait à confusion, puisqu’elle était comprise dans le sens de « passage ouvert », donc à priori libre, alors qu’elle indiquait en fait un contrôle (et donc les restrictions d’usage) actif ! Mais avouez que passage et contrôle ne sont pas des synonymes…

L’ambiguïté sera bientôt levée puisque la circulaire ministérielle exige de remplacer la formulation « porte active » sur les panneaux électroniques par des termes plus explicites : « ZTL actif » lorsqu’il est interdit de transiter, et « ZTL non actif » dans le cas contraire, avec un code couleur clairement compréhensible (vert et rouge donc). Les directives indiquent en détail la signalisation à introduire, indiquant les jours, les heures, les limitations ou les éventuelles exceptions. Dans les zones touristiques , la traduction en anglais doit également apparaître sur un panneau supplémentaire.

Nuance toutefois : la directive s’applique aux zones nouvellement construites ou à celles déjà existantes qui seront modifiées pour adopter un système de contrôle automatique. Donc, les autres ?

L’avis de leblogauto.com

La démarche consistant à vouloir limiter le trafic dans les centre-villes est tout à fait légitime, mais elle doit s’accompagner d’une information claire et uniforme pour lever le moindre doute (et être efficace). A quand la même chose pour les paquebots à Venise ? (humour)

Source : clubalfa

 

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Italie : la législation clarifie les fameuses « ZTL »"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Il faudrait peut-être faire un bilan des restrictions de circulation des véhicules dans les grandes capitales ou principales villes d’Europe.
Cela peut être un élément supplémentaire à la diffusion des VE dans un proche avenir !?

Hello
Invité

Pas terrible l’avis du blog auto qui sert de conclusión….
On sens la figure imposé, le remplissage, on ne sait Pas quoi dire alors on paraphrase l’article de forme un peu niaise.
Et l’humour sur venise plutôt vaseux… Sans jeu de mot.

labradaauto
Invité

…à cette heure :
« Dans les zones touristiques , la traduction en anglais doit également apparaître sur un panneau supplémentaire. »
…et on lit, on rédige tout anglais. N’importe quoi ! et pourquoi pas un système de recouvrement des amendes en GBP ?
je préfère l’Allemand en Allemagne, l’Italien en Italie, le Français en France .
Mais si Bruxelles décide, alors….

beniot9888
Invité

En l’occurrence, c’est l’italien en Italie, par défaut. Et en plus, dans les zones touristiques, l’anglais.

Ce que je trouve bien, personnellement.

Et puis bon, le ministre italien des transports n’est pas nommé par Bruxelles, que je sache.

Rowen
Invité

J’ai déjà eu une contravention par ce genre de système en Italie en voyage d’affaire, et c’est clairement du racket à touriste. Les panneaux sont incompréhensibles, et visibles au dernier moment.

Dans des villes Italiennes où se déplacer dans le trafic avec la conduite « musclée » des Italiens a de quoi faire palir la conduite Parisienne, il est juste impossible de passer au travers !

Hello
Invité

Comme Beniot nous a expliqué dans un autre articles, tu dois te renseigner Avant de Voyager, donc c’est de ta faute Rowen. (Humour)
Chaque pays a ces aberation, les locaux font avec par habitude, ils finissent par accepter des situations hallucinantes et le touriste peut être parfois surpris

beniot9888
Invité

Mais je confirme que se renseigner aide ! Je suis allé plein de fois en Italie car mon ex habitait à Mirano, juste à coté de Venise. Je ne me suis jamais fait avoir par les ZTL.

Pourquoi ? Parce que j’étais averti. Sauf que si tu ne connais pas « un local » ou que tu ne t’es pas renseigné, tu n’es pas averti. Mais si tu n’es pas averti, c’est de la faute à qui ?

Hello
Invité

Beniot, tu as raison, ça n’empèche Pas que c mal fait.

RBC
Invité

Les forums regorgent d’automobilistes étrangers courroucés d’avoir reçu plus de six mois après (parfois même un an!) une contravention souvent salée pour être rentrés dans une ZTL.
La circulaire est un petit pas vers du mieux mais ça reste malgré tout très modeste et ça n’enlèvera pas de l’idée de nombreux touristes ‘poinçonnés’ d’avoir été indûment sanctionnés.

wpDiscuz