Accueil Ecologie Ford Mustang 4 cylindres ecoboost : Malus m’a tuer !

Ford Mustang 4 cylindres ecoboost : Malus m’a tuer !

4522
77
PARTAGER

Cela peut paraître paradoxal à première vue. Mais, la Ford Mustang perd son 4 cylindres Ecoboost en France à cause du malus « écologique ». Le V8, lui, reste de la partie.

La version Ecoboost vient pourtant de recevoir un léger restylage. Frappée par un malus de 10 500 €, cela rajoute 25% à son prix de vente. Trop pour ceux qui veulent s’offrir un petit bout du mythe américain sans tomber dans le V8 un peu trop pataud.

Pourtant, elle en a des qualités cette Mustang Ecoboost. La légèreté du 4 cylindres turbo rend l’avant plus agile et « incisif » (relatif) que celui du V8 qui a une tendance à vous emmener tout droit. Côté son, c’est plutôt honnête et surtout, la consommation n’explose pas comme avec le V8 (9 l/100 km contre plus de 12 en condition mixte).

Acheter en occasion ou passer par l’étranger…

Mais, à 50 000 euros, c’est niet, pour la France ! Rassurez-vous, cette version sera toujours en vente ailleurs en Europe. Il « suffit » de l’immatriculer – légalement évidemment – dans un pays tiers qui ne pratique pas la chasse fiscale au CO2, puis d’attendre 10 ans (le malus baisse de 10% par année) ou un peu moins si on est prêt à payer quelques centaines d’euros de malus CO2, avant de l’immatriculer en France…

Vous pouvez aussi l’acheter d’occasion, ou bien, il faut vous rabattre sur la version GT avec son V8 glougloutant mais son prix débutant 8 000 euros plus haut que l’ecoboost, à 48 400 € hors option et hors malus de 10 500 €.

Comme souvent, le malus CO2 (pas écolo pour un sou) montre ses limites. Le fait déjà qu’il soit du même montant quelque soit le prix de la voiture pénalise les sportives abordable et devient « indolore » à mesure que le prix du véhicule flambe. 10 500 € quand on met 200 000 euros dans une voiture ce n’est pas la même chose qu’une Mustang qui passe de 40 400 à 50 900 €, ou une Toyota GT86 qui prend 8 173 € de malus pour un prix de départ de 28 490 € (soit +28,7% !).

Moins sportif, Lada a dû fermer ses portes en France avec l’ex-Niva (4×4 désormais de son petit nom) frappé d’un malus de 10 500 € lui aussi soit quasiment le prix du véhicule ! D’ailleurs le Lada est disponible en Allemagne par exemple (en 3 ou 5 portes à partir de 11 990 €) avec un moteur moderne Euro 6 ! Mais 216 g de CO2/km lui valent 10 500 € de malus chez nous.

Illustration : Ford

Poster un Commentaire

77 Commentaires sur "Ford Mustang 4 cylindres ecoboost : Malus m’a tuer !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
greg
Invité

@ Thibaut Emme: Comme je l´ai déjà expliqué par le passé, la disparition de Lada n´est pas (seulement) dû aux taxes, mais à une décision stratégique de Renault: en effet, pour éviter une cannibalisation mortifère, il a été décidé que seule une seule marque low-cost serait présente sur chaque marché.
Pour l´Europe, Renault a logiquement tranché en faveur de Dacia et a révoqué tous ses contrats avec les importateur et distributeurs Lada, avec effet fin 2019.
En Allemagne ce ne sont plus que des stocks.

Gus
Invité

Thibaut, je ne suis pas d’accord avec vous pour le malus, au contraire je pense qu’il joue son rôle à plein!
Ils n’ont qu’à la rendre + sobre en usage courant (et donc homologation) avec de la micro-hybridation, de l’allègement, etc.

Twin Spark
Invité
Je suis d’accord avec le fait que le malus est pétri de défauts structurels au premier rang desquels le fait qu’il ne se base que sur le CO2. De là à écrire qu’il n’est pas écologique c’est tomber dans la mauvaise foi. Le malus a permis de transfiguer en une décennie les motorisations proposées. Et la disparition de cette Mustang est certainement un bien écologique à mettre au crédit de cette mesure. Après, sans vouloir me répéter, cette mesure très imparfaite est la conséquence du fait que les carburants sont insuffisamment taxés (mais c’est un débat qui a été tranché,… Lire la suite >>
wizz
Membre
tout à fait TS On sanctionne ou incite l’achat. Mais c’est l’usage qu’il faut privilégier. 2 exemples pour illustrer (c’est pour illustrer, au cas où rochain n’aurait pas pigé) -j’habite à Paris intra, achète une voiture électrique super subventionné. Techniquement, je n’ai pas besoin de voiture (il y a suffisamment de métro, bus, taxi et des truc-libre-service à gogo). Je fais moins de 3000km par an. Ma voiture va bouffer les aides qu’aurait vraiment besoin une autre personne, va prendre de la place pour le stationnement, va rajouter de la circulation déjà très dense, etc… Si la voiture est aidée… Lire la suite >>
Jdg
Invité

@wizz : je l’avais déjà dis mais : faut arrêter de taxer l’essence, la CG, etc… Il faut que le prix des VE baisse et ainsi le gens en achèteront.
Inciter plutôt que de taxer.
Après pensez ce que vous souhaitez et mettrez plein de -1 si vous le souhaitez.

wizz
Membre
comment penses tu pouvoir inciter, avec quels moyens? la voiture thermique a eu plus de 100 ans de développement. La voiture élect part presque de zéro. L’effort développement est colossal, pour peu de vente. Dans ce cas là, quels constructeurs tenteront de persévérer jusqu’au succès final, en dépensant plusieurs milliards par an en ne vendant presque rien? Inciter oui, mais si ce n’est pas toujours intéressant, personne n’en achètera! Je reprends l’exemple de la voiture électrique EV1 soit disant tuée par GM. Elle était très aboutie pour son époque, mais même avec des aides, elle coutait plus chère qu’une Corvette… Lire la suite >>
Jdg
Invité
@wizz: inciter oui et cela prend du temps forcément. Mais comprenez bien que mon budget est mis à mal par le coût de l’essence. Et partir sur un VE ne sera pas rentable. Car voyez vous déjà l’électricité augmenté aussi et surtout il faut débourser 25000€ aide comprise mini. Je n’ai pas les moyens d’acheter un VE neuf ni un VT neuf d’ailleurs. Alors vous souhaitez que je jeté à la cassé un VT qui va très bien (pas très écolo ça) pour faire un crédit qui va me mettre dans la merde tous les mois, juste à cause des… Lire la suite >>
ema
Invité

vu la façon dont les « gens » conduisent, le matin sur l’A86, en particulier les camionnettes, je vous confirme que eux s’en foutent de la consommation…

wizz
Membre
jdg on peut aussi ne rien faire, pour épargner les plus pauvres, que ce soit l’essence qui rendrait l’usage de l’automobile encore plus cher, ou l’isolation des logements qui rendrait les loyers plus chers, ou encore l’électricité, etc…. A vouloir épargner tout le monde, on finira par ne rien faire. OK. Soit…. Mais dans 10 ans, dans 20 ans, est ce que les possibilités de changements seront toujours là? -j’ai reçu un héritage, que je décide de ne rien faire. Dans 10 ans, cet argent est toujours là, pour des projets. -on aurait du pétrole dans le sous sol, que… Lire la suite >>
AVENUE
Invité

@ wizz

Ton combat pour la V.E est perdu d’avance c’est sans espoir.

wizz
Membre

@avenue

faute de grives, on mange des merles
on verra comment sera la société lorsque le pétrole deviendra rare et/ou très cher…

ps: ce n’est pas mon combat pour la VE
si tu regardes mes discussions avec SGL par exemple, ce n’est pas ça comme image que l’on retiendra de moi, qui serais « défenseur de la voiture électrique »…

ema
Invité
le cout de l’énergie issues des énergies fossiles est extrêmement bas comparé à leurs impacts négatifs pour l’humanité (de leur extraction à leurs rejets atmosphériques divers, en passant une société « occidentale » peu efficiente (transports individuels, isolation faibles ..) ) La seule solution c’est que ces énergies supportent leur coût réél, et qu’on arrête l’illusion de la gratuité (le cout du réchauffement climatique est colossal) Les taxes sont une tres bonnes solutions : on peut les maitriser (les augmenter progressivement, de façon prévisible), et l’argent récolté profite à tous, en faisant changer les comportements. Mais vous avez raison : ne changeons… Lire la suite >>
Bizaro
Invité
Je suis désolé pour ta maman (même si c’est un exemple), mais pour aller travailler à Paris depuis Amiens le train fera le job plutôt qu’une Zoé. Amiens (hihhihi) de ne pas faire confiance en la SNCF… d’Autant plus que si à Paris il n’y a théoriquement pas besoin de véhicule il en est tout autant pour Amiens. Et plus s’installer en ville là-bas avec une zoé n’est pas à la porté de tous même aidé financièrement. De plus la mobilité professionnelle est vécu par des millions de gens donc un gouffre financier étatique. Rassures toi je n’ai pas mis… Lire la suite >>
wizz
Membre

je n’ai pas à Paris où le train est le plus évident
j’ai dit Roissy, directe par autoroute, environ 120km (et une éternité avec le train)

c’était l’exemple que j’ai utilisé pour expliquer qu’on peut faire beaucoup de km annuel avec une voiture électrique, et/ou que faire beaucoup de km annuel ne signifie pas forcement acheter un diesel

Bizaro
Invité

On peut faire beaucoup de kilomètres annuels avec une électrique. Mais carrément!

Je dirais même plus : cantonner les VE de « faible » autonomie (200km) à un usage urbain, comme c’est souvent fait, est absurde.
Une électrique prend tout son charme depuis le garage d’un pavillon, pour avaler quotidiennement un petite centaine de kilomètre en intercité.

Par-contre cette soif de bitume, Renault la fait payer cher dans sa location de batterie.
Et parfois c’est la batterie elle même qui n’aime pas les kilomètres, voir les moteurs aussi.

wizz
Membre

https://www.renault.fr/vehicules/vehicules-electriques/zoe/batterie-recharge.html

forfait illimité à 119€/mois
équivalent à moins de 100 litres de gasoil

Donc je reprends mon exemple (rochain. C’est pour illustrer)
Cadre sup à Roissy, je dois déménager à Amiens pour quelques temps, tout en voulant conserver mon boulot bien payé à Roissy.
Trajet de 125km, directement par autoroute. Moins de 1h30 de porte à porte. 250km par jour. 1250km/semaine….
Quel est le véhicule le mieux adapté à cette mobilité?
Une ZOE, avec son forfait location batterie à kilométrage illimité à 119€. Aucune voiture autre (thermique) ne fera mieux

Fred21
Invité

Sous l’oeuil écologique (ok que le co2 pour le malus est ridicule), Ford fait disparaitre cette Mustang car elle prend 25% d’augmentation.
Sous l’oeuil sociétal, on accepte que les propriétaires de SQ machin et autres GL truc à 100k aient le droit de polluer et même bien plus que cette Mustang (4 cylindres, 2.3l).
Et en général, la mesure CO2 basée encore sur des consommations que vous risquez peu de voir comme ici https://www.leblogauto.com/2019/07/bmw-m850i-dites-oui-v8-2.html

Jdg
Invité

Vous pensez vraiment que ce système de malus bonus sert à qque chose?
La vraie question est la suivante :
Sans lui est ce que les gens achèteraient une voiture différentes ? Et en l’occurrence plus polluante? Je ne pense pas.
Je pense qui si on veut une Mustang par exemple malus ou pas on achète une Mustang.
Si on veut un suv avec un malus pas acheter une citadine avec bonus.
Là est la vraie question !

greg
Invité

La disparition de la Mustang un « bien écologique »????
Mon coeur de passionné saigne en lisant ce genre de propos.
Quel monde aseptisé on nous prépare….
On croirait lire le lorrain.

Jdg
Invité

En même temps acheter une Mustang en 4 cylindres n’a vraiment aucun charme

koko
Invité

Ce qui paraît absurde, ce sont les effets induits du bonus-malus.
On supprime le 4 cylindre ecoboost et on garde le v8.
Sur un plan environnemental bien sûr.
On peut effectivement s’interroger sur le bien fondé des taxes à l’achat…

SGL
Invité

Ce que dit @koko est extrêmement juste !
Moi, j’ai toujours pensé que pour lutter efficacement contre la pollution est le principe pollueur-payeur et donc le juge de paix est le prix des carburants.
Plus un véhicule consomme plus il pollue à générations équivalentes.
Si l’on transmuait le bonus-malus dans les prix des carburants, on obtiendrait une situation saine et juste.
Si le diesel à un tel succès depuis 30 ans, c’est bien une question de prix et de faible consommation … Donc, une histoire de sous !

ema
Invité

mais non, cela parait absurde, mais il faut raisonner volumes ! La V8 restera un véhicule de niche, qui se vendra peu, donc ce n’est pas grave qu’elle reste au catalogue..

Ce qui reste un problème, ce sont les gros SUV inneficients, qui eux ne sont pas assez taxé (taxe au kg / place assise ? )

SGL
Invité

Oui @ema, c’est aussi pour ça que si le malus était intégré dans les carburants les possesseurs de V8 (et 10 et 12 cylindres) participeront à financer les primes des VE.
Surtout, que les compactes sportives modernes consomment extrêmement peu quand elles respectent les limitations de vitesse alors qu’elles sont fortement sanctionnées par ce malus (débile).
Exemple une Seat Cupra 290 ch consomme et pollue peu à 130 km/h par rapport à la moyenne, pourtant le malus fait mal !

wizz
Membre
Financièrement, il n’y a pas beaucoup de différence entre ce moteur écoboost et le V8. Il n’a que 4 cylindres mais est beaucoup plus pointu, coute plus cher à développer et produire (par rapport au nombre de cylindres). Il est nouveau, et sa diffusion est encore restreinte, ce qui ne facilite pas le business plan de Ford( (quel cout lui imputer sous le capot de la voiture? Selon si c’est un modèle à très grande diffusion ou pas). De l’autre côté, le V8 est » déjà presque amorti ».A peu près 8000€ de différence entre la version Mustang 4 cyl turbo et… Lire la suite >>
wpDiscuz