Accueil Constructeurs chinois Le chinois Seres abandonne ses ambitions aux Etats-Unis

Le chinois Seres abandonne ses ambitions aux Etats-Unis

433
2
PARTAGER
Seres SF5 (2019)

Au nombre des start-ups chinoises du véhicule électrique, Seres (ex-SF Motors) avait comme particularité d’avoir des ambitions pour le marché américain soutenues par une usine en état de marche. Mais les conditions économiques le poussent aujourd’hui à reporter sine die la commercialisation de ses modèles en Amérique du Nord.

L’Amérique du Nord a fait partie des plans de Seres depuis les débuts de la marque. Après avoir obtenu sa licence en Chine début 2017, la marque soutenue par Sokon Motors s’est installée en Californie et dans le Michigan durant l’été de la même année, tout en rachetant l’usine AM General à Southbend dans l’Indiana. Depuis, le SUV SF5 a été dévoilé au salon de Shanghai en avril dernier, et devrait être commercialisé en Chine avant la fin de l’année.

Mais les plans américains sont en revanche remisés sur les étagères, avec comme conséquence directe le licenciement de 90 personnes en Californie, sur les 300 que compte le site administratif. Le site de Ann Arbor, plus centré sur la conception, n’est pas touché pour le moment. Quant à l’usine, les embauches n’y avaient vraisemblablement pas encore débuté.

L’avis de Leblogauto.com

Seres met ce report sur le compte des difficultés du marché chinois. Difficile en effet pour une jeune entreprise de mener de front le lancement quasi simultané d’une nouvelle marque, d’un nouveau véhicule sur deux marchés et de débuter la production dans deux usines différentes. Seres préfère donc se concentrer sur la réussite en Chine pour consolider ses opérations, et rassurer son principal actionnaire Sokon Motors… Décidément, le chemin vers les marchés internationaux reste semé d’embuches pour les constructeurs chinois.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Le chinois Seres abandonne ses ambitions aux Etats-Unis"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
robert
Invité

C faux .Le chemin vers les marchés internationaux ne restes pas semé d’embuches pour les constructeur chinois . L’ usine thunder power va s’installer sur l’ancien site de caterpillar Charleroi ( Belgique) , avec un capital de la région wallonne.

zeboss
Invité

et ?
si c’est le même plan qu’aux USA, c’est Kleenex qui aurait du s’installer en face…

wpDiscuz