Accueil Actualités Entreprise Taxes contre le Mexique : impact dévastateur pour l’automobile US 

Taxes contre le Mexique : impact dévastateur pour l’automobile US 

2510
72
PARTAGER

Les constructeurs automobiles mondiaux et les fournisseurs de pièces détachées se démènent depuis vendredi pour élaborer des plans d’urgence et trouver des moyens d’accélérer certaines livraisons après les menaces de Trump de mettre en place de nouvelles taxes douanières sur toutes les importations en provenance du Mexique à compter du début du mois prochain.

Les constructeurs s’agitent

Des entreprises basées en Amérique du Nord, en Asie et en Europe ont multiplié téléconférences et réunions pour déterminer si elles pourraient réaliser au plus tôt des expéditions de pièces et de véhicules afin de ne pas être impactées par les nouveaux tarifs douaniers  que l’administration Trump souhaite mettre en place sur les produits mexicains.

Ces tarifs devaient tout d’abord être de 5% le 10 juin, pour passer à un taux de 10% le 1er juillet et atteindre au final 25% le 1er octobre « à moins que le Mexique arrête l’afflux illégal d’étrangers qui transitent par son territoire », a en effet menacé Trump jeudi dernier.  Selon lui, de tels tarifs sont justifiés par « la réponse insuffisante du Mexique » face aux migrants franchissant la frontière illégalement.

Impacts financiers et industriel majeurs redoutés

Face aux nouvelles menaces de Donald Trump, les actions des constructeurs automobiles ont chuté vendredi en Bourse. Deutsche Bank a averti qu’un tarif douanier de 25% sur les véhicules et pièces importés du Mexique entraînerait une perte de 23 milliards de dollars qui « pourrait paralyser l’industrie et créer une incertitude majeure ».

Compte-tenu de l’impact qu’aurait la mise en place de telles mesures, certaines entreprises espèrent toujours que Trump inversera le sens de ses annonces, ont toutefois déclaré des dirigeants du secteur automobile.

Des taxes pénalisantes pour emplois et consommateurs US

La Motor & Equipment Manufacturers Association a quant à elle averti les gouverneurs US, les membres du Congrès et la Maison-Blanche que les tarifs «ne seront vus au final que comme une taxe supplémentaire pour le peuple américain en augmentant le coût des marchandises et en mettant en péril les emplois et les investissements aux États-Unis. » « En bref, cette action compromettra la stabilité économique américaine », ont-ils ajouté.

Des fournisseurs importants tels que Delphi Technologies, Lear et Visteon tirent tous au moins 22% de leurs revenus mondiaux du Mexique, une «portion significative» de leur production franchissant la frontière américaine, a indiqué pour sa part Deutsche Bank.

«Ce n’est pas simplement cet épisode, c‘est l’impact cumulatif des politiques commerciales qui défie actuellement l’industrie », a déclaré John Bozzella, qui dirige Global Automakers,  groupe du secteur automobile représentant les principaux constructeurs étrangers.

Un analyste de RBC Capital Markets, a déclaré pour sa part dans une note de recherche que les tarifs mexicains pourraient être «dévastateurs pour toute la chaîne de valeur de l’automobile» et qu’un tarif de 5% pourrait entraîner une perte de 300 $ par véhicule.

« Si Trump veut imposer ces tarifs au Mexique, il n’y aura aucune hésitation à appliquer les mêmes taxes contre l’Europe« , a-t-il par ailleurs ajouté.

Trump estime doper ainsi la croissance US

Trump estime au contraire que les taxes douanières pourraient stimuler la croissance américaine. Il a déclaré vendredi que pour éviter les tarifs douaniers, « les entreprises quitteront le Mexique, qui représente 30% de notre industrie automobile, et rentreront chez elles aux États-Unis ».

Sources : Reuters

Poster un Commentaire

72 Commentaires sur "Taxes contre le Mexique : impact dévastateur pour l’automobile US "

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre

le cours des constructeurs américains sont en baisse…

FCA va pouvoir fusionner avec lui même, et c’est à prendre ou à laisser…

zafira500
Invité

Ne fais pas ton Pagani, wizz.😉

wizz
Membre

être opportuniste, oui. Il faut être opportuniste et ne pas rater des occasions qui peuvent ne pas répéter avant longtemps

mais de là à être arrogant (vu les conditions proposées), sachant qu’ils ont mal géré (industriellement) leur groupe et qu’ils sont dans le besoin d’urgence de trouver une solution, alors que reste il à faire, à part un sourire (moqueur)…

Seb
Invité

Baaaahhh ils feront comme partout ailleur dans le monde , ils achèteront Allemand !

Tu sais c’est quoi la différence entre un constructeur Allemand et un constructeur Italien ?

Les Allemands font des paquebots roulants
Les Italiens font des paquebots coulants

😎

Thomas
Invité

Les Anglais eux font des paquebots qui attirent les icebergs 😀

zeboss
Invité

oui mais ça c’était avant…

zafira500
Invité

‘Les Allemands font des paquebots roulants »
Non, ils font des paquebots qui brûlent.:)

Invité

On a donc de la chance que les français ne fassent plus de paquebots alors !

pat d pau
Invité

Les allemandes produites au mexique ? Q5, Jetta…
En tout ca le salaire moyen est assez bas.. un tout petit peu en dessous de la roumanie. Bonne pioche pour les benefs !

Thomas
Invité

FCA est encore plus mal, et Renault seul ne pourra le sauver 😮

pat d pau
Invité

En effet GM et Ford qui vont mal vont pouvoir fusionner, pourquoi pas avec Nissan qui produit bcp au mexique.

Fabi35
Invité

Je ne suis pas économiste mais si il n’y a plus (moins) d industrie automobile au Mexique il y aura donc plus de chomage et infiné plus de personnes à migrer aux US pour trouver du travail … Ce qui irait à l’encontre de la volonté de Trump 🤔

versdemain
Invité

Sauf si le vrai pari de Trump est de récupérer 25 Milliards de taxes en faisant porter le chapeau aux Mexicains.

Et puis si les migrants viennent travailler dans une usine située sur le territoire US, cela augmente aussi le pouvoir US (plus d’usines aux US)

Bon faudrait avoir l’esprit malicieux, quoique ?

zeboss
Invité

Trump est un âne qui manie lui même le bâton en oubliant la carotte…
Ce qui a d’amusant la dedans c’est qu’au final ce sont les ricains qui vont payer les taxes, les constructeurs ne rapatrierons pas la prod de suite, trop compliqué, donc au pire les constructeurs impacterons en partie ou en totalité la taxe…

Xavier
Invité

A supposer qu’il mette sa menace à exécution, ce qui est incertain comme toujours avec les menaces de Trump

zeboss
Invité

Ce qui confirme que les constructeurs ne feront aucun effort pour rapatrier quoique ce soit. Et comme il reste deux ans avant les prochaines élections, tout le monde pariera sur sa défaite…

Lolo
Invité

Trump sera réélu, aucun doute là-dessus.
Trump prend des décisions à très court-terme. Et comme ses mesures marchent immédiatement (les gens ne regardent pas plus loins qu’un an ou deux), il sera réélu.
Et quand son successeur se paiera de rattraper toutes les conneries (il suffit de voir par exemple le déficit et l’explosion de la dette publique), Trump ne sera plus concerné…

abdr
Invité

Tu racontes n’importe quoi ! 46% des americans sont contents de Trump, c’est beaucoup mieux qu’en les français avec 25% pour Macron…

Invité

Le plus distrayant est de voir nos patriautes en culotte courte se féliciter de voir agir Trump, alors qu’il agit contre nos intérêts ! ce gars là est en train de nos préparer la WW3 au pire, une nouvelle crise économique en « mieux » ! Bel exemple … de ce qu’il ne faut pas faire

SAM
Invité

35 % de production au Mexique pour FCA et 45 % pour Nissan …. ce sont les moins lotis.

pat d pau
Invité

en effet l’impact pour nissan va etre grand.. et il ya aussi le groupe VAG qui est très impacté.

greg
Invité

Trump se fout de la gueule du monde. Il a un accord de libre-échange signé avec le Mexique, une nouvelle monture est proposée au congrès, et l’actuel comme le nouveau ne prévoient pas de pénalités sous formes de taxes pour ce genre de motifs complètement idiots.
C’est effrayant de voir à quel point il s’assoie sur les accords qu’il vient de négocier. Le message envoyé est qu’on ne peut pas faire confiance aux Etats-Unis pour respecter les accords qu’ils ont eux-mêmes proposés, voire imposés.

Kaiser Sauzée
Invité

Ce guignol ne pense qu’à sa ré-élection en poussant le côté nationaliste des américains.
Nous ne connaissons des US que ce qu’on voit à la télé. L’Amérique profonde, totalement oubliée, est très sensible à ces arguments, bien aidée par des médias ultra-politisés.
Malheureusement, pour l’instant, on ne voit personne percer en face pour le battre.

Thomas
Invité

Et à cause de lui PSA aligne des pertes internationales importantes causées par le retrait forcé de l’Iran 🙄

pat d pau
Invité

Comme en 2012 sous OBAMA…

SGL
Invité

En 2012, il n’avait pas d’accord avec l’Iran, Accord largement violé par Trump aujourd’hui.
Donc la situation de 2012 n’était pas la même en 2018-19… la donne à changer !

pat d pau
Invité

Effrayant ?? vous avez un vision dogmatique.. c’était pareil avec OBAMA.

Et on ne vous entendait pas a cette époque dire que c’était completement idiot et que OBAMA blablabla.. contre PSA et renault…

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20130726trib000777697/quand-obama-oblige-renault-a-quitter-l-iran-a-son-grand-dam.html

https://www.usinenouvelle.com/article/comment-general-motors-a-deloge-psa-d-iran.N214606

Quand c’est Obama c’est bien et quand c’est trump c’est idiot ?

wpDiscuz