Accueil Fun Skoda Mountiaq : mouais pourquoi pas ?

Skoda Mountiaq : mouais pourquoi pas ?

988
4
PARTAGER
Skoda Mountiaq

Bon, il ne s’agit pas d’une proposition officielle de Skoda, mais celle de 35 étudiants de l’école Skoda, à Mladá Boleslav.

Le Mountiaq repose sur une base de Skoda Kodiaq. Le SUV tchèque est transformé en pickup simple cabine avec tout l’attirail du parfait baroudeur. Pare-buffle, arceau de benne, lumières LED dans tous les sens pour bien voir où l’on va, treuil, et l’inévitable « snorkel » qui permet d’alimenter le moteur en air frais même en traversant un gué profond.

Comme cela se fait chez Sbaro ou d’autres écoles professionnelles de l’automobile, les 35 étudiants ont travaillé sur différentes parties. Les 7 filières de l’école ont été sollicitées durant des mois : plus de 2000 heures de travail supervisé par les professeurs et certains membres de Skoda.

La phase de dessin terminée (on peut remarquer qu’ils ont mis moult détails), il a fallu passer à la réalisation du prototype. De janvier à mai, le travail a été intensif, et il a fallu bosser en équipe précise Skoda. Il faut dire que le design impose de nombreux changements par rapport au Kodiaq donneur. La benne à créer, le hayon de celle-ci, la vitre arrière, mais aussi les portières qui ont été retouchées car trop grandes pour les proportions voulues. On n’oublie pas les pare-chocs redessinés, les bas de caisse ou les ailes.

2000 heures de travail

Le Kodiaq n’étant pas un franchisseur pur et dur, les étudiants l’ont rehaussé de 10 cm pour une garde-au-sol de 29 cm. De quoi insérer des jantes 17 pour et de gros pneus tout-terrain. 4,999 m de long, 2,005 de large, 1,710 de haut et un empattement de 2,788 m. Pour un poids « mammouthesque » de 2 450 kg. Pour bouger tout cela on trouve un TSI (essence) 2 litres de 190 chevaux. Même la peinture est faite maison : orange couché de soleil.

L’intérieur reçoit aussi sa personnalisation avec des fauteuils revêtus de cuirs avec surpiqûres et broderie orange. D’autres touches d’orange plutôt discrètes sont disposées un peu partout dans l’habitacle. Le ciel de toit est illuminé par un logo Skoda. Le logo du capot est aussi lumineux. Sans doute moins osé que le concept Atero (une Skoda Rapid coupé) de 2016 ou la Citijet (roadster sur base de Citigo) en 2014, ce Mountiaq reste une bonne proposition si Skoda voulait se lancer dans le pickup. Mais, pour le moment, ce créneau est réservé à VW avec l’Amarok.

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Skoda Mountiaq : mouais pourquoi pas ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Oh un Dacia oroch ! 😉 Sympa

lelillois
Invité

C’est michto. Je signe tout de suite avec un 1.9 TDi 110 « injecteurs pompe » Où est le bon de commande ?

panama
Invité

Caisse autoporteuse, traction avec pont arrière enclenchable, train arrière indépendant : c’est tout sauf un pick up.
Le snorkel c’est bien beau mais est-ce que le moteur est protégé en cas de passage de gué ?

Bref, c’est fait pour porter une planche de surf mais comme c’est fait en Tchéquie ils n’ont pas osé pour les photos…

James Ewangue
Invité

Super cool

wpDiscuz