Accueil Mitsubishi Ghosn officiellement déchu de son mandat d’administrateur de Mitsubishi

Ghosn officiellement déchu de son mandat d’administrateur de Mitsubishi

632
3
PARTAGER

C’est désormais officiel ! L’assemblée générale des actionnaires de Mitsubishi Motors a voté vendredi la fin du mandat d’administrateur de Carlos Ghosn. Une décision qui, loin d’être un scoop, officialise la destitution de l’ancien dirigeant, déjà en vigueur dans les faits.

Si en novembre 2018, quelques jours après l’arrestation de Carlos Ghosn à Tokyo, le conseil d’administration de Mitsubishi Motors l’avait écarté de son poste de président, l’ancien patron de Renault demeurait officiellement administrateur en titre jusqu’à ce qu’une décision formelle de ne le destitue juridiquement parlant. Sans surprise, les actionnaires en auront décidé ainsi vendredi.

Approbation de la nomination de Takao Kato

L’Assemblée Générale des actionnaires a en parallèle approuvé la nomination de Takao Kato en tant que nouveau dirigeant. Ce dernier, jusque là directeur de la filiale de Mitsubishi Motors en Indonésie, remplace Osamu Masuko.

Le 17 mai dernier,  Mitsubishi Motors, troisième partenaire de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, avait en effet annoncé le remplacement de son directeur général Osamu Masuko à compter du 21 juin. Ce dernier restera dans le groupe, à la tête de son Conseil de surveillance.

Takao Nato a rejoint Mitsubishi en 1984. Doté d’une solide expérience industrielle, il a ainsi dirigé l’usine japonaise de Nagoya pendant plusieurs années. Il détient également une fine connaissance du marché russe.

Ghosn désormais dépourvu de titre de dirigeant

Carlos Ghosn ne détient désormais plus aucun titre de dirigeant. Il a en effet été démis de toutes ses fonctions exécutives et d’administrateur chez Renault et Nissan.

Liberté très surveillée

Pour rappel, Carlos Ghosn est sous le coup de quatre inculpations pour malversations financières présumées. Il aura au total passé près de 130 jours sous les barreaux à Tokyo.

Libéré sous caution fin avril, il est désormais assigné à résidence dans la capitale japonaise. Il fait néanmoins l’objet d’un contrôle judiciaire strict, lequel lui interdit notamment de voir ou contacter sa femme. Le parquet redoute en effet que de telles entrevues lui permettent de passer des consignes ou indications dans le but de détruire d’éventuelles preuves.

Son procès ne devrait pas avoir lieu avant le printemps 2020, selon ses avocats.

Sources : AFP, Reuters

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Ghosn officiellement déchu de son mandat d’administrateur de Mitsubishi"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zemik
Invité

L’ex roi sous le coup de 4 inculpations, rien à dire sinon : »bravo le japonais » un manga sur un yakusa libanais aux 4 inculpations est justement en cours d’édition chez Glénat, je me demande s’il y a inspiration ou pas ?

Thomas
Invité

Reste à Mitsu et Nissan de se séparer de Renault 😀

wizz
Membre

tu es locataire de ton appartement
comment peux tu te séparer de ton propriétaire (tout en restant dans l’appartement en question)

wpDiscuz