Accueil F1 F1-Vendredi-Canada : Ferrari OK, Hamilton à la faute

F1-Vendredi-Canada : Ferrari OK, Hamilton à la faute

609
8
PARTAGER

L’incontournable rendez-vous de Montréal a débuté. Sur ce tracé rapide et spectaculaire, Lewis Hamilton et Mercedes vont-ils poursuivre leur marche en avant, ou bien l’armée rouge va-t-elle enfin faire sa révolution ?

EL1

Le début de séance est animé par Nicholas Latifi, qui prend le baquet de Robert Kubica chez Williams pour rouler en essais libres. Le leader du championnat F2 établit la première référence, après avoir évité une…marmotte.

La piste est extrêmement sale, les blocages de roues (surtout à l’épingle) et les petites fautes sont légion. Antonio Giovinazzi part en tête à queue au virage 10 et percute le muret par l’arrière, ce qui brise le demi-train arrière gauche ainsi qu’une partie de l’aileron. Sebastian Vettel y va aussi de son petit tête à queue.

Alerte en fin de séance pour Valtteri Bottas, qui subit une perte de pression d’essence et doit rentrer aux stands au ralenti. A noter que Mercedes introduit ici une évolution de son V6 Hybride.

Cette première séance montre des Mercedes très en forme, puisque Lewis Hamilton termine en tête avec quasiment 1 seconde d’avance sur Leclerc, 3e, qui devance Verstappen et Vettel.

FP1

EL2

Sur une piste chauffée à 48°, ce sont les Ferrari qui lancent les choses sérieuses en réalisant des chronos dans les 1’14 », en mediums. Sur son premier tour, Hamilton claque 1’12″9 et les Ferrari essaient de répliquer mais ne peuvent faire mieux que 1’13″5. Peu après, Hamilton part à la faute à la sortie du virage 10. A l’attaque, la Mercedes part dans une longue glissade, que l’anglais semble maîtriser, mais ça ne pardonne pas à Montréal et il percute le mur par la roue arrière droite. Hamilton rentre au ralenti avec un pneu éclaté et sans doute d’autres dommages…

Pendant ce temps, les chronos tombent. A ce jeu, c’est Leclerc qui remporte la mise en 1’12″1. Parmi les autres incident à noter, Verstappen heurte mais sans trop de gravité le fameux « mur des champions » (où Schumacher, Villeneuve et Hill s’étaient encastrés lors de l’édition 1999), alors que Grosjean doit tirer tout droit dans l’échappatoire à cause de Lance Stroll, qui a visiblement oublié qu’il n’était pas seul en piste.

A noter, le 4e temps de Carlos Sainz, décidément en forme sur la McLaren et le tir groupé des Renault (8e/9e) qui laisse espérer un weekend un peu meilleur.

FP2

Bilan

Ferrari va-t-elle reprendre des couleurs au Canada ? Alors que Mattia Binotto a déclaré avoir procédé depuis le début de saison à une profonde révision de l’organigramme de la Scuderia, il serait temps pour les rouges de briser la glace.

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "F1-Vendredi-Canada : Ferrari OK, Hamilton à la faute"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre

en voyant les chronos de la 2eme séance d’essai, je crains le pire pour la course, encore un bis repetita des précédentes courses…

Hamilton a fait 8 tours, avec 2 trains de pneus medium.
2 tours d’entrée
1 tour de sortie du 1er train de pneus
le dernier tour du crash

il a donc fait au maximum 4 tours chronométrés, en début de séance, en pneus medium, et n’est qu’à 0.76s des autres en tête, qui ont roulé beaucoup plus que lui, et en pneus soft

dimanche, ce manque de mise au point va peut-être lui manquer
parce qu’en cas contraire, la course est pliée…

Thibaut Emme
Admin

Le circuit Gilles Villeneuve est très particulier et n’est pas favorable à Mercedes par rapport à Ferrari.
Cette année, Ferrari a une bonne vitesse de pointe, mais Mercedes rattrape tout cela dans le sinueux grâce à une suspension arrière qui fonctionne « enfin ».
Ici, le sinueux est très limité alors que la pleine charge est importante.

Je mettrais bien un kopeck sur le « petit » Leclerc tiens…

wizz
Membre

https://ici.radio-canada.ca/sports/1175828/f1-grand-prix-canada-essais-libres

le moteur Mercedes n’est pas très largué en ligne droite…

Thibaut Emme
Admin

@Wizz : vous savez bien qu’en jouant sur les réglages de la voiture ont peut compenser.
Ou à l’inverse, si Ferrari doit mettre plus d’appui pour le sinueux, la différence en ligne droite se gomme.
Là j’évoque les valeurs intrinsèques des voitures qui sont évoquées dans le paddock (par les acteurs eux-mêmes d’ailleurs).

   
Invité

Les marmottes, elles sont au Spielberg. A Montréal, c’est des plutôt les chiens de prairie qui sont fans de F1…

Thibaut Emme
Admin

Non non, ce sont des « Marmota monax », des siffleux comme on dit à Montréal.
La marmotte du Spielberg c’est la Marmota marmota. 🙂

   
Invité

Mea culpa, merci pour ces précisions. Des siffleux donc… Au moins j’aurai appris quelque chose !

The Stig
Invité

Sisi, des marmottes, Grosjean en a même assassiné une l’année dernière… il allait trop vite, comme beaucoup lui ont fait remarqué, à 80 comme dans ses pubs il aurait pu éviter l’accident…

wpDiscuz