Accueil F1 F1 : la réclamation de Ferrari rejetée, la pénalité de Vettel entérinée

F1 : la réclamation de Ferrari rejetée, la pénalité de Vettel entérinée

512
6
PARTAGER

Ferrari avait renoncé à faire appel (*) de la pénalité de Vettel au GP du Canada. Mais, la Scuderia a tenté, en vain, de faire jouer l’article 14 et son « droit de révision ».

14.1.1 Dans les Compétitions d’un Championnat, d’une coupe, d’un trophée, d’un challenge ou d’une série de la FIA, ou d’une série internationale, en cas de découverte d’un élément nouveau, significatif et pertinent qui n’était pas à la disposition des parties introduisant le recours au moment de la Compétition concernée, les commissaires sportifs ayant ou non statué, ceux‐ci, ou en cas de défaillance, ceux qui seront désignés par la FIA, devront se réunir (en personne ou par d’autres moyens) à la date qu’ils arrêteront en convoquant la ou les parties concernée(s) pour recevoir toutes explications utiles et juger à la lumière des faits et éléments exposés.

Ferrari a donc envoyé Laurent Mekies – en marge des essais libres du grand-prix de France 2019 – plaider la cause du quadruple champion du monde. Selon la FIA, la Scuderia a présenté de nombreux documents :

  • analyse de la télémétrie de la voiture de Vettel
  • une analyse vidéo (vue de devant, vue de dessus, vues embarquées de la voiture de Vettel et de Hamilton) préparée après la course
  • une analyse vidéo par Karun Chandhock pour Sky Sports
  • une vidéo de face de Vettel fournie après la course par F1 Limited
  • images d’après-course
  • analyse du GPS de la voiture de Hamilton et de Vettel du tour incriminé et des tours précédents
  • témoignage de Sebastian Vettel

Or, selon la FIA seules l’analyse de Chandhock et la vidéo de face de Vettel étaient des éléments nouveaux. Le reste était déjà connu avant la fin de la course. Cependant, les deux éléments n’ont rien apporté de significatif ni de pertinent concernant ce qui a voulu la pénalité à Vettel.

En conséquence, cette dernière est maintenue et le résultat de la course est entériné.

(*) Selon le règlement de la F1, l’appel n’aurait pas été possible. En effet, il est interdit concernant les pénalités de temps récoltées en course.

Illustration : Formule 1

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "F1 : la réclamation de Ferrari rejetée, la pénalité de Vettel entérinée"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Invité

Il eut été étonnant qu’il en soit autrement, et finalement c’est mieux ainsi.

Kaiser Sauzée
Invité

Ils sont tous à la botte de Mercedes.
Rappelez-vous les essais déguisés en démonstration de pneus Il y a quelques années. Ils n’ont jamais été inquiétés.

zafira500
Invité

Oui, la fameuse saison ou Mercedes avait tourné en essais deux fois plus que les autres équipes avec les pneus Pirelli. C’était la saison ou Rosberg fut sacré je crois.

wizz
Membre

http://formule1.blog.lemonde.fr/2013/06/21/tests-pirelli-mercedes-sen-sort-tres-bien/

c’était en 2013, où Vettel fut sacré sur Redbull, dernière année du moteur atmo
c’était 3 jours de test
cette année là, dans le championnat, les Mercedes comptaient pour du beurre. Le titre se jouait entre Vettel et Alonso, entre Redbull et Ferrari

Rowhider
Invité

Rien de surprenant, la FIA n’allait pas prendre le risque de désavouer les commissaires quelques soit les circonstances. Rien que de la com tout ça.

Malherbe jean
Invité
La formule 1 : Le sport actuel le plus comique et le plus soporifique. En fait ils se moquent de nous. Atroce abominable. Ils ont aseptisé les circuits. Ayant connu Francorchamps dès les années 1950 et ayant suivi plus de 300 courses sur ce circuit je sais de quoi je parle. Maintenant les circuits sont colorés, bleu rouge vert violet, rose peut être un jour…… Une véritable procession ou même les pilotes doivent s’ennuyer. Même plus besoin de laisser la tv allumée (économie) puisque le vainqueur est connu dès le départ. Je pense que je viens de regarder mon dernier… Lire la suite >>
wpDiscuz