Accueil F1 F1 Canada 2019 : Hamilton bat Vettel grâce à une pénalité

F1 Canada 2019 : Hamilton bat Vettel grâce à une pénalité

1711
30
PARTAGER

Cela arrive très rarement. Vettel a passé en tête la ligne d’arrivée, mais c’est bien Hamilton qui remporte le GP du Canada 2019. La faute à une petite pénalité de 5 secondes.

Prégrille

La première info de ce grand-prix du Canada est que Carlos Sainz (9e) a reçu 3 places de pénalité pour avoir gêné Albon dans un tour rapide. Magnussen qui a subit un gros accident hier à la fin de la Q2 n’a pu participer à la Q3. Mais, il perd le bénéfice de sa 10e place et doit s’élancer des stands. En conséquence, Verstappen, 11e et piégé par l’accident de Magnussen partira 9e en ayant le choix de ses pneus.

L’autre info c’est une fuite hydraulique sur la Mercedes d’Hamilton. Mercedes indique que tout a été réparé mais c’est une alerte à prendre en compte. La température est estivale à Montréal avec un 29° et un soleil sans nuage. Cela va jouer sur la dégradation des gommes ainsi que la tenue des freins. Certains comme Verstappen tentent une stratégie décalée à l’arrière avec des pneus durs pour aller le plus loin possible quitte à se faire dépasser rapidement. Devant, on est en medium.

Théoriquement, on ne devrait avoir qu’un arrêt pour les premiers. Mais au Canada entre les accidents (les murs sont près) et la dégradation des pneumatiques, tout peut arriver en fin de course. En tout cas, c’est une très bonne chance pour Ferrari de mettre fin à 6 victoires Mercedes en 2019 !

Départ

La Mercedes d’Hamilton cahote au moment de s’élancer pour le tour de formation ! Weekend compliqué pour Mercedes (si on rajoute l’explosion du moteur Mercedes de Stroll…).

Très bon départ de Vettel. Bon départ de Hamilton qui se méfie de Leclerc. Tentative du Monégasque mais sans insister. Vettel, Hamilton, Leclerc, Ricciardo, Gasly, Hülkenberg, Bottas, Norris qui a passé Verstappen. Pour Albon il y a eu un sandwich (il servait de fromage) avec une Racing Point et une Alfa Romeo dès le premier virage. Il a dû faire un tour sans aileron avant et perd pratiquement tout espoir dans ce GP. Pour éviter du carbone, Grosjean a coupé la chicane (et poussé un bout d’aileron à la main !).

Sainz rentre aux stands et mets des pneus durs. Il avait des débris devant les radiateurs. Dommage pour l’Espagnol. Gasly et Verstappen n’arrivent pas à rattraper et doubler Ricciardo ou Norris. Honda vs. Renault. Magnifique dépassement de Verstappen qui est ressorti bien mieux de l’épingle que Norris. Mais il a mis 7 tours. Gasly rentre aux stands au 8e tour. Il était en tendres et ces pneus ne tiennent pas le coup. Il va tenter le pari incroyable de ne plus s’arrêter.

Lando Norris s’arrête à la sortie des stands avec une suspension arrière droite cassée et en feu. Est-ce qu’il a touché le mur des champions ? Ou les freins ont-ils mis le feu ? Cela parait impossible sinon l’écurie l’aurait arrêté avant. Et bien si ! Incroyable. Les freins ont littéralement fait fondre la suspension arrière de la McLaren.

Tour 10/70

Chez Renault on tente un coup en faisant rentrer Ricciardo plus tôt que prévu. Il ressort devant Gasly ce qui était le but. Ricciardo est en pneus durs et dépasse Stroll pour récupérer la 7e place. Il y a de la place pour un beau résultat pour l’Australien et Renault. Son coéquipier Hülkenberg est toujours en pneus tendres après 16 tours. Impressionnant.

Il rentre au 17e tour. Il ressort à la 7e place, derrière Ricciardo. Chacun essaie de mettre en place sa stratégie. Hamilton se rapproche un peu de Vettel qui remet de l’écart. Bottas tente de passer Hülkenberg « dans les stands ». Ferrari annonce « plan B » à Leclerc. On se demande bien lequel cela peut être.

Leclerc augmente son rythme et se rapproche d’Hamilton. Il lui reprend plus de 1 seconde. Chez Renault, Hülkenberg a une mauvaise sensation avec sa boîte de vitesse quand il monte les rapports… Nouveau record du tour en course provisoire pour Leclerc. 27e tour, Vettel rentre « aux puits » et laisse Hamilton tenter de pousser pour passer au changement de pneus. Cela ne va pas être simple pour le pilote Mercedes. Hamilton rentre au 28e tour et ressort loin de Vettel. Pari largement raté pour Mercedes ! Il avait 1,7 secondes de retard et en a 4,7. Du côté de Leclerc, Ferrari lui demande de rester en piste alors qu’il perd 1 seconde au tour sur Vettel ou Hamilton. Bizarre.

Tour 30/70

Box box box ! Valtteri Bottas rentre et ressort devant Hülkenberg, mais derrière Ricciardo. Perez pousse un peu Grosjean au 1er virage et le passe pour la 13e place. Evidemment Haas va demander aux commissaires si la manoeuvre était licite. C’était « viril mais correct » à priori.

Chez Ferrari on s’agite au à la fin du 33e tour. Leclerc plonge dans la voie des stands. Leclerc ressort juste derrière Verstappen. Plutôt incompréhensible la stratégie de Ferrari. Un tour avant il repartait devant la Red Bull. Ou alors Ferrari espérait une voiture de sécurité. Mais de l’extérieur, cela semble encore une stratégie foirée pour Ferrari et Leclerc.

Pendant ce temps Bottas s’attaque à Ricciardo mais l’Australien résiste bien à la chicane. Leclerc passe Verstappen avec le DRS et la puissance du Ferrari. Ses pneus ont 7 tours de moins que Hamilton à 11 secondes, ou 9 sur Vettel, à 13/14 secondes. Bottas passe enfin Ricciardo au 39e tour mais « honey badger » reste dans son aileron et va tenter de le repasser.

Pendant ce temps, Hamilton rentre à moins de 1 seconde de Vettel ! Hamilton fait une faute à l’épingle et recule. Il va falloir vite se positionner. Soit il dépasse, soit il recule car les températures très chaudes vont taper dans la mécanique en suivant la Ferrari. Et encore un blocage de pneu à l’épingle ! Verstappen lui se plaint d’une pédale de frein « quasiment au sol ». Il reste 28 tours et ce n’est pas fini.

Tour 45/70

On demande à Vettel de vérifier les réglages sur son volant. Visiblement il y a un paramètre qui n’est pas bon à la télémétrie. Hamilton est revenu à 6 dixièmes. Stroll rentre enfin aux stands pour changer de pneus. 46 tours avec les pneus durs. Il n’y a plus que Verstappen qui n’a pas changé de pneus. Stroll ressort 10e.

Vettel rate son freinage à la chicane et manque de rentrer dans Hamilton en reprenant la piste. L’arrière a failli passer devant. Ben sûr, du côté de Mercedes on va tenter de signaler que le retour en piste était dangereux. C’est de bonne guerre. Hamilton a dû freiner et se pousser près du mur, c’est vrai.

49e tour, Verstappen rentren aux stands. Il ressort juste derrière Hülkenberg. Avec des pneus médiums plus frais, il devrait pouvoir passer la Renault, peut-être les deux pour grimper au 5e rang. La manoeuvre de Vettel est officiellement sous enquête. Verstappen passe Hülkenberg. Puis il passe Ricciardo.

Du côté de Hamilton, on laisse un peu d’air à Vettel et surtout à la Mercedes. Magnussen n’arrête pas de se plaindre de sa voiture à la radio et Steiner finit par prendre la parole pour lui signifier que cela suffit « Enough is enough now ! ». Il crache sur le boulot des mécanos qui ont reconstruit sa voiture. Ca va chauffer pour les oreilles de Kevin ? Au moins cela anime un peu la course qui est tombée dans une petite torpeur.

5 secondes de pénalité pour Vettel ! Décidément, les pénalités de 5 secondes réussissent à Hamilton après celle donnée à Verstappen à Monaco. Bon, il faut encore finir à moins de 5 secondes de Vettel. Vettel qui double Kubica pour la 3e fois du GP…

10 derniers tours

Du côté de Renault, Hülkenberg a des pneus plus frais que ceux de Ricciardo. Est-ce que l’on va laisser les pilotes se battre ou sécuriser les (gros) points des 6 et 7e places ? Räikkönen est le seul à faire 2 arrêts. Il ressort 15e. Vettel ne digère toujours pas sa pénalité. Passé sur l’herbe il a fait ce qu’il a pu. Cela peut s’entendre, mais la règle précise qu’il faut rejoindre la piste prudemment.

Hamilton sent la victoire à portée et se met à attaquer de nouveau. Est-ce qu’il va vouloir dépasser en piste pour ne souffrir d’aucune contestation ? Albon se retire de la course. C’est seulement le second abandon après Norris. Leclerc aussi pousse. Est-ce qu’il a dans la tête de passer Vettel avec la pénalité ? Il doit gagner 3,5 secondes pour cela.

La Ferrari de Vettel ressort tellement fort de l’épingle ! Même avec le DRS ouvert, la Mercedes ne gagne pas grand chose. Hamilton fait un peu l’élastique tandis que Leclerc n’a plus que 2,3 secondes à gagner sur Vettel. Hülkenberg laisse respirer Ricciardo. Sans doute des consignes de ne pas s’attaquer.

Bottas va rentrer chausser des tendres pour aller chercher le point du meilleur tour en course. Malheur pour McLaren et Sainz, en deux virages il se fait passer par Stroll et par Kvyat. Le voilà hors des points à 3 tours de la fin ! Plus que 1,7 secondes à gagner pour Leclerc. Il est là le suspense en fin de course.

Arrivée

En restant derrière Vettel, Hamilton le pousse à regarder derrière et sans doute à perdre du temps sur Leclerc. 1 seconde pour le Monégasque mais on est dans le dernier tour. Bottas retire le tour le plus rapide en course à Leclerc.

Vettel passe en premier la ligne d’arrivée, mais c’est bien Hamilton qui gagne. Leclerc échoue pour 1 seconde. A-t-il laissé filer à la fin ?

Vettel est très en colère et a filé directement voir la direction de course. Sa voiture n’est pas au niveau du podium. Aah ! De l’animation quand même et un peu de « testostérone ». Par contre les sifflets contre Hamilton c’est pourri. Il n’est pas responsable de cela. Mercedes conseille à Vettel d’aller au podium (en l’applaudissant) sinon il prendrait une autre pénalité. Foutues règles à la gomme.

Il remet le panneau #2 devant la Mercedes et le #1 devant son emplacement (vide). Sur le podium, on sent Hamilton gêné. Il fait grimper brièvement Vettel sur la première marche. Mais cela n’enlève rien au résultat. Il demande au public de ne pas huer Lewis.

Position Pilote
1 L.HAMILTON
2 S.VETTEL
3 C.LECLERC
4 V.BOTTAS
5 M.VERSTAPPEN
6 D.RICCIARDO
7 N.HULKENBERG
8 P.GASLY
9 L.STROLL
10 D.KVYAT
11 C.SAINZ
12 S.PEREZ
13 A.GIOVINAZZI
14 R.GROSJEAN
15 K.RÄIKKÖNEN
16 G.RUSSELL
17 K.MAGNUSSEN
18 R.KUBICA
19 A.ALBON
20 L. NORRIS

Classement pilote

Au championnat du monde provisoire, Hamilton compte 29 points d’avance sur Bottas qui marque le pas après un début de saison époustouflant. 62 points plus loin, on trouve Vettel. Verstappen a bien rattraper le moins bien des qualifications et est toujours devant Leclerc. Gasly n’a pas eu une bonne course au Canada, obligé de chausser les tendres pour passer en Q3 ce qui a compromis sa course.

Grosse remontée de Ricciardo (5 places) et Hülkenberg recolle aux pilotes du top 10. Trois pilotes restent à 0 points : Giovinazzi, Russel et Kubica.

POS +/- DRIVER
1 Lewis Hamilton 162
2 Valtteri Bottas 133
3 Sebastian Vettel 100
4 Max Verstappen 88
5 Charles Leclerc 72
6 Pierre Gasly 36
7 Carlos Sainz 18
8 +5 Daniel Ricciardo 16
9 -1 Kevin Magnussen 14
10 -1 Sergio Perez 13
11 -1 Kimi Räikkönen 13
12 -1 Lando Norris 12
13 +2 Nico Hulkenberg 12
14 -2 Daniil Kvyat 10
15 -1 Alexander Albon 7
16 Lance Stroll 6
17 Romain Grosjean 2
18 Antonio Giovinazzi 0
19 George Russell 0
20 Robert Kubica 0

Classement équipe

Mercedes frôle les 300 points après 7 courses. Une domination faite de victoires sans appel, et d’autre très chanceuses. Mais c’est la course. Red Bull paie un peu les débuts difficiles de Gasly. Renault recolle à McLaren pour la position de « meilleurs des autres ». Williams reste à 0 points et devrait y rester jusqu’à la fin du championnat 2019.

POS Ecurie Points
1 Mercedes 295
2 Ferrari 172
3 Red Bull 124
4 McLaren 30
5 Renault 28
6 Racing Point 19
7 Toro Rosso 17
8 Haas 16
9 Alfa Romeo 13
10 Williams 0

Poster un Commentaire

30 Commentaires sur "F1 Canada 2019 : Hamilton bat Vettel grâce à une pénalité"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre

bon, cette fois ci, c’est sûr
FIA ne veut plus dire Ferrari International Assistance…

très sévère la sanction de Vettel. Un freinage, un coup de volant brusque dans l’herbe et il aurait perdu la voiture. Difficile pour lui de faire autrement

(il faudrait voir les ralentis, et surtout avoir accès aux télémétries pour voir si Vettel a remis les gaz en rentrant dans la piste pour aller couper au plus vite la trajectoire de Hamilton)

Invité
D’un côté, il est vrai que Hamilton a été mis en danger par le retour de Vettel sur la piste. Qu’il ait fait exprès ou non de le bloquer importe peu, finalement. C’est le fait qu’il ait continué de jouer la course coute que coute le problème. Si Hamilton n’avait pas bien réagit, c’était le crash. Et si Vettel n’avait pas tenté le tout pour le tout, Hamilton aurait été devant. En revanche, je trouve les 5s très exagérées et assez dégueulasses. 2 à 3s auraient été parfaites, car elles auraient remis Hamilton là où il aurait du être (1er… Lire la suite >>
Membre

Si Arnoux et Villeneuve nous refaisaient Dijon 1979 aujourd’hui, ils perdraient sur le champ leur superlicence et se verraient infliger des stages de remise à niveau en Formule E.

Invité

sans surprise la fia favorise encore hamilton

Rowhider
Invité

Si la sanction est largement discutable faut pas oublier que Ferrari ont bénéficiés de mesures ultra-avantageuses voir même scandaleusement anti-sportives pendant 20ans.
Quoi qu’il en soit, victoire largement méritée pour Vettel et Ferrari, grosse performance des Renault tout le week-end même si McLaren fait une course décevante au final.
Mention spéciale pour Gunther Steiner pour son recadrage en règle de Magnussen qui se plaignait de sa voiture pourrave après avoir détruit la sienne en qualification. Les cons osent tout c’est d’ailleurs à cela qu’on les reconnaît.

wizz
Membre
Ce n’est pas parce que Ferrari aurait été excessivement favorisé pendant 20 ans qu’on peut le sanctionner excessivement maintenant Ce n’est pas parce que papa est un délinquant que je dois être sanctionné (sauf si je profite de l’argent mal acquis de papa) Ce n’est pas parce que leur grand pères étaient des Nazi ou des soldats de la wehrmacht qu’on doit enfermer leur petits enfants dans des camps. Directement, on punit les gens pour ce dont ils font. Indirectement, on peut sanctionner les gens pour des choses dont ils en tirent des bénéfices (ex: le pilote gagne la course… Lire la suite >>
Rowhider
Invité

Je partage ton avis, mais il ne faut jouer les vierges effarouchées alors que beaucoup moins de monde s’offusquait de la situation inverse.

wizz
Membre
https://fr.motorsport.com/f1/news/pourquoi-commissaires-sanction-vettel-hamilton/4461457/ Les commissaires ont analysé des ralentis de ce que l’Allemand a fait à partir du moment où il a repris le contrôle et commencé à faire tourner sa voiture, et ils ont estimé qu’il aurait pu effectuer des choix différents qui, eux, n’auraient pas été contraires aux règles. Ainsi, les images montrent clairement Vettel corriger un survirage au moment de rejoindre la piste, ce qui est démontré par un mouvement net du volant vers la droite. Peu après cela, une fois la correction du survirage effectuée par Vettel, ce dernier a commencé à tourner vers la gauche pour suivre… Lire la suite >>
wizz
Membre
La suppression des bacs à graviers a amélioré la sécurité. Ils sont très efficaces pour ralentir la voiture dans le sens de la longueur, mais souvent débouchaient à un tonneau dans le sens latéral. De plus, la voiture peut s’immobiliser et devenait un obstacle si jamais un autre pilote derrière était tout aussi fougueux. La suppression de ces bacs à graviers a évité les tonneaux, et permettent aux pilotes de dégager sa voiture rapidement de la zone à risque, au lieu d’attendre la remorque La sanction dans les bacs à à graviers était totale (voiture immobilisée) ou légèrement différée (il… Lire la suite >>
wizz
Membre

Crastor aurait effectué un tonneau sur le bitume??? (sans « tremplin », cela va de soi)

wizz
Membre
Je ne suis pas du même avis Concernant Gutierez, Maldonado a fait soulever et basculer la voiture de Gutierez. Lorsque les 2 roues « extérieures » ont touché le bitume, la voiture était déjà en mouvement de rotation et le contact était proche de la verticale. La voiture ne peut que continuer la rotation . https://www.youtube.com/watch?v=vT17vWFkl_w Fernando. Après l’accrochage, sa voiture glissait sur le bitume. Puis en arrivant sur le sable ET en position latérale, la voiture a accroché le sable et a fait un roulis, un basculement instantanément. . https://www.youtube.com/watch?v=bv2TUmvuWgk Brendon avait cassé sa suspension. La voiture dérapait sur le bitume.… Lire la suite >>
zak
Invité

Petit goût de bouchon pour la course la plus disputée de l’année. À la base, Vettel perd la course parce qu’il perd le contrôle de sa voiture à cause de la pression d’Hamilton. Je ne suis pas un expert pour juger de la pertinence de la décision des commissaires.

Ce que j’espère c’est que les prochaines courses soient aussi serrées et sans pénalités pour le spectacle. Renault réalise une belle course à 1T des vainqueurs. Avez-vous remarqué le peu d’abandons cette saison ?

Thomas
Invité

Ca me rappelle la pénalité de 30″ prise par Jimmy Clairet à Spa après la course 2 du TCR Europe aujourd’hui même(il finissait 2ème, mais avec 30″ dans les dents il plonge 23ème) 🙁

wpDiscuz