Accueil BMW BMW Série 3 Touring, maintenant un grand classique

BMW Série 3 Touring, maintenant un grand classique

1322
19
PARTAGER
BMW Série 3 Touring (2019)

Lorsque la première BMW Série 3 Touring arrive en 1988, on est à la limite du scandale chez les puristes. Aujourd’hui devenu aussi important dans les ventes que la berline, et même plus dans certains pays, il ne rompt pas avec ce qui est à présent une tradition, et continue à multiplier les aspects pratiques.

Comme pour les précédentes générations depuis la E30, la Série 3 se décline donc en break, sans aucun allongement de la carrosserie, ou de l’empattement par rapport à la berline. Donc toujours 4709 mm de long, 1827 mm de large et 2851 mm d’empattement. La fiche caractéristique fait simplement état d’une hauteur de 1470 mm, soit 2 petits millimètres de plus que la berline… La partie arrière conserve un montant D assez fin, avec custode et hayon parallèles, une inclinaison de hayon moyenne. Mais on note comme sur la plupart des BMW récentes la disparition progressive du pli « Hoffmeister », simplement évoqué ici avec une ligne basse de la vitre de custode inclinée.

Un concept global inchangé, mais qui continue à soigner les aspects pratiques. Le volume pur du coffre atteint désormais la barre des 500 litres, mais il sera surtout plus pratique : plus large, plus haut et profitant d’une ouverture plus large dans sa partie supérieure. La lunette ouvrante est conservée, ainsi que le cache bagage coulissant dans les montants, l’intégration du filet, le rangement sous plancher de la cassette du cache-bagages ou encore la banquette fractionnée en 3 parties (40/20/40), avec une commande directement dans le coffre. Cette dernière fonction est en option, et se voit couplée à de nouveaux rails antidérapants, qui se soulèvent légèrement au démarrage. Le hayon motorisé sera en revanche de série.

La gamme des motorisations sera identique à celle de la berline, à savoir (émissions de CO2 en NEDC recalculé) :

  • 320i : 4 cylindres 2.0 GDI-Turbo, 135 kW / 184 ch, 300 Nm, boîte automatique 8 rapports, propulsion, 133 à 144 g/km CO2
  • 330i : 4 cylindres 2.0 GDI-Turbo, 190 kW / 258 ch, 400 Nm, boîte automatique 8 rapports, propulsion, 136 à 146 g/km CO2
  • 330i xDrive : 4 cylindres 2.0 GDI-Turbo, 190 kW / 258 ch, 400 Nm, boîte automatique 8 rapports, transmission intégrale, 143 à 151 g/km CO2
  • M340i xDrive : 6 cylindres 3.0 GDI-Turbo, 275 kW / 374 ch, 500 Nm, boîte automatique 8 rapports, transmission intégrale, 162 à 170 g/km CO2
  • 318d : 4 cylindres 2.0 diesel Turbo, 110 kW / 150 ch, 320 Nm, boîte manuelle 6 rapports, propulsion, 118 à 129 g/km CO2
  • 320d : 4 cylindres 2.0 diesel Turbo, 140 kW / 190 ch, 400 Nm, boîte manuelle 6 rapports ou automatique 8 rapports, propulsion, 115 à 125 g/km CO2
  • 320d xDrive : 4 cylindres 2.0 diesel Turbo, 140 kW / 190 ch, 400 Nm, boîte automatique 8 rapports, transmission intégrale, 121 à 129 g/km CO2
  • 330d xDrive : 6 cylindres 3.0 diesel Turbo, 195 kW / 265 ch, 580 Nm, boîte automatique 8 rapports, transmission intégrale, 140 à 146 g/km CO2

L’année prochaine, une version hybride rechargeable 330e sera également ajoutée, avec le 2.0 Turbo 135 kW / 184 ch / 290 Nm, un moteur électrique de 50 kW / 68 ch / 250 Nm, pour un total de 185 kW / 252 ch / 420 Nm, avec la boîte automatique 8 rapports en propulsion uniquement. Sur la berline, la batterie de 12 kWh permet une autonomie en mode électrique de 60 km, ce qui devrait être globalement similaire sur le break, dont on attend ici de juger de l’emprise de ladite batterie sur le coffre.

The_new_BMW_3_Series_Touring_Specifications

L’avis de Leblogauto.com

Sans être les plus aptes à des transports de gros volumes, les breaks BMW comptent toujours parmi les plus soignés. La nouvelle Série 3 ne fait pas exception à la règle, et devrait continuer à séduire les familles allergiques au SUV. Il en reste.

Poster un Commentaire

19 Commentaires sur "BMW Série 3 Touring, maintenant un grand classique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

P.tain plus de 4,70 m ! pour le petit break de chez BMW.
Bon, la critique n’est pas sur la marque … C’est un mal général.
Bon nombre de Citadins ne pourront pas l’acheter uniquement pour la longueur qui est plus envisageable sur une série 5 qu’une 3.

Lee O Neil
Invité

Ce n’est pas le petit break de chez BMW, c’est le plus petit break de BMW.
C’est un peu différent 😉

Audi A4 Avant = 4.72m
Mazda 6 Wagon = 4.80m
Renault Talisman Tourer = 4.87m
Peugeot 508 SW = 4.78m
Opel Insignia Tourer = 4.98m !
Ford Mondeo break = 4.87 m
Mercedes Classe C Estate = 4.70m
VW Passat SW = 4.77m

Finalement il est petit en longueur ce break série 3 🙂

SGL
Invité

@Lee O Neil
Cela ne fait que confirmer ma pensée, traditionnellement les BMW sont plus compactes que la concurrence, encore plus pour les généralistes.
4,70 m pour le petit break de chez BMW c’est bien un mal général.

SGL
Invité

Pour info et pour amuser la galerie, la Série 3 Touring (type E30) c’était 4,36 m….La « grande » Peugeot 405 break c’était 4,40 m et « l’immense » break Renault Nevada c’était 4.64 m …Un break à l’américaine à l’époque ! 😀

SGL
Invité

…et depuis 30 ans les places de parking/boxe ne sont pas plus grandes !

Lee O Neil
Invité

La précédente génération de break Série 3, F31, mesurait 4.63m de longueur => +7 cm pour le nouveau.
Et le volume du coffre ne semble pas avoir récupéré tous ces 7 cm supplémentaires.

SGL
Invité

7 cm d’une génération à une autre !?
C’est énorme !
Une quantité d’emplacements lui sont interdits désormais.

SGL
Invité

C’est encore un encouragement pour se reporter sur la gamme X

Fred21
Invité

@SGL, une 308 SW fait 4.58. Plus longue qu’une 405 break.

Jc juncker
Invité

Soit la longueur des breaks routiers d il y a 20 ans.
Ma s6 4b fait 4,83m

Fred21
Invité

Insigna, 4.98 m, ça doit coincer souvent …

Pierre
Invité

J’avais envisagé une 508SW, mais son 4,78m m’a stoppé… à moins de ne plus fermer mon garage…

Sinon très réussi cette 3 Touring.

SGL
Invité

Les généralistes sont traditionnellement plus longues.

koko
Invité

Bm propose quand même des alternatives plus compactes avec du coffre:
X1
X2
Série 2 active tourer
Serie 2 grand tourer
La prochaine série 2 sera proposée en berline 3 volume pour concurrencer la cla.
Peut être un break pour chatouiller le cla shooting brake ?

Twin Spark
Invité
Horrible. Je ne comprends pas cet acharnement avec lequel BMW s’échine à enlaidir progressivement toute sa gamme, elle qui se définissait il y a peu encore par l’harmonie et la cohérence générale. Le symbole c’est le pli hoffmeister : c’était un geste artistique génial, reconnaissable entre mille, qui sacomodait de toutes les silhouettes ; la concurrence le jalousait ; ceux qui l’ont copié (honteusement) ont pu goûter à l’effet immédiat (Je pense notamment à l’alfa 147 3 portes) et auraient rêvé d’en être l’auteur. Et BMW le jette comme une vieille chaussette, ici pour une remontée de ligne de caisse… Lire la suite >>
AXSPORT
Invité

C’est toujours mieux qu’un SUV……

aimelauto
Invité

on est pas loin de la perfection…..comme à l’habitude chez BMW.
une 330 e hybride, à defaut d’une 320 d courante serait vraiment l’offre la plus séduisante.

Invité

Justement, il est là, le problème : il est peut être un peu trop classique ! Et puis, depuis que BMW a « inauguré » son nouveau design de feux arrières, on les retrouvent partout !

panama
Invité

Ah ben si maintenant on a 500L dans le coffre ! Tout évolue finalement.
Pour une petite – toute petite famille ça va encore. Bien plus dynamique d’un X3, jolies prestations globales, image en béton armé, que demander de plus ?

wpDiscuz