Accueil F1 F1 : Marcus Ericsson aux essais Pirelli avec Alfa Romeo

F1 : Marcus Ericsson aux essais Pirelli avec Alfa Romeo

283
0
PARTAGER
ericsson

Antonio Giovinazzi doit-il s’en inquiéter ? Comme il l’avait souhaité, Marcus Ericsson sera de la partie sur l’Alfa Romeo C38 lors des prochains tests organisés par Pirelli, en Autriche, afin de finaliser le développement des pneus 2020.

Pilote Sauber entre 2015 et 2018, Marcus Ericsson n’avait pas démérité mais n’avait pas non plus spécialement brillé, se retrouvant évincé à l’issue de la saison dernière pour laisser la place à Kimi Raikkonen et Antonio Giovinazzi, qui fait partie du giron Ferrari. Exilé en Indycar au sein du Sam Schmidt Peterson, le suédois n’est certes que 15e du championnat américain provisoire mais il a réalisé ces derniers temps quelques courses très solides, avec notamment une 2e place à Détroit.

Ericsson, soutenu par de solides sponsors personnels, n’avait pas tout à fait rompu les ponts avec Alfa Romeo puisqu’il y occupe un rôle d’ambassadeur et de 3e pilote. L’opportunité se présente puisque les essais Pirelli au Red Bull Ring tombent pendant une courte pause du très chargé championnat Indycar, qui enchaîne les courses jusqu’en septembre.Ainsi, cette participation lui permettra de garder un contact avec la F1 et de rester « à jour » en termes de pilotage et de feeling technique. On peut facilement imaginer que le suédois a une idée derrière la tête, avec l’ambition de revenir en F1 rapidement.

Les performances décevantes de Giovinazzi lui laissent en effet entrevoir une opportunité. L’Italien est le seul pilote avec le duo Russell-Kubica de Williams à n’avoir encore marqué aucun point. Sur les dernières courses, Giovinazzi a haussé son niveau en qualifications -battant à plusieurs reprises Raikkonen – mais il s’est montré encore brouillon en course. La pression est sans nul doute sur les épaules de Giovinazzi, qui se sait sur un potentiel siège éjectable.

L’avis de leblogauto.com

Soyons clairs, Marcus Ericsson ne manque pas spécialement sur la grille de départ et d’autres jeunes espoirs, qui commencent à se bousculer, méritent leur chance. Le suédois n’est cependant pas ridicule et peut se mettre en concurrence de Giovinazzi qui à ce jour demeure décevant. Dans les coulisses de la F1, tout est possible, surtout avec des sponsors.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz