Accueil Alpine 24H du Mans 2019 : Chez Signatech-Alpine : Staff only… mais aussi des...

24H du Mans 2019 : Chez Signatech-Alpine : Staff only… mais aussi des invités

668
0
PARTAGER

Dans l’allée du paddock pas de cerbère pour filtrer souvent de manière autoritaire l’entrée des installations dévolues à l’écurie Signatech Alpine Matmut. Par contre, devant l’entrée du stand de l’Alpine #36, moustaches au vent, sifflet au cou, le regard affûté et la bonhomie rayonnante, se tient Joseph.

Il est chargé de réguler les accès au stand lui-même. Depuis 6 ans, il tient sa fonction avec rigueur et gentillesse. Sa passion pour la course automobile le poursuit depuis sa jeunesse. Dans sa vie professionnelle en station-service et comme distributeur de pneumatiques, il a bien connu les parents de Philippe Sinault.

Cette proximité berruyère l’a conduit à prolonger cette envie de vivre la course en se rendant utile en filtrant les accès, en refermant la porte pour que le staff technique ne soit pas trop dans les courants d’air et surtout, que les mécaniciens puissent circuler sans entrave, lorsqu’il faut approvisionner en pneus la N°36, qui arrive au stand.

Il faut dire que c’est toujours avec une grande courtoisie que Joseph demande ce que la personne souhaite venir faire dans le stand. En un mot, il sait filtrer adroitement ou se donner le temps de vérifier l’opportunité de faire entrer le demandeur. En fait, Joseph fait partie du puzzle humain à la fois efficace et aimable dont Philippe Sinault a su s’entourer.

2600 VIP !

Paradoxalement par contre, l’ami Joseph doit aussi faciliter l’accès de groupes de VIP, qui se succèdent sans cesse pour un accès quasi continu et par rotations successives. En effet, Benjamin Breton et Patrick Sinault orchestrent et accompagnent de main de maître de nombreux visiteurs, invités privilégiés de nombreux partenaires de l’écurie.

Ainsi, ces heureux bénéficiaires, casques audio sur les oreilles, profitent des informations concernant l’organisation et le fonctionnement du team. En direct, quand c’est le cas,  sur les écrans, ils peuvent voir le pilote au volant.

Cette gestion de 2 600 invités durant toute la semaine du Mans est à synchroniser avec ce dont nous parlions plus haut, d’où l’importance du sifflet pour qu’aucune collision ou gêne ne vienne retarder la livraison des pneus. Croyez-nous ça n’a rien d’évident car tous mécaniciens, chariots à pneus  et visiteurs empruntent la même porte !

Joseph n’a pas le temps de s’ennuyer et même s’il doit parfois trouver la journée longue, il nous rassure dans un sourire : « c’est la passion, vous savez ! ».

Alain Monnot

Texte et photos

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz