Accueil Endurance 24H du Mans 2019 : c’est parti ! (+1H)

24H du Mans 2019 : c’est parti ! (+1H)

437
0
PARTAGER

La 87e édition des 24 heures du Mans vient de partir à 15h. Les 61 équipages (forfait du Krohn Racing) partent pour un double tour d’horloge éprouvant.

La météo est plutôt clémente même si une averse passagère n’est pas à exclure. On présente le trophée dans une Toyota Celica cabriolet. Le départ sera donné par Son Altesse Sérénissime la Princesse Charlène de Monaco et lâchera « les furieux ».

On ne peut pas dire que la Princesse de Monaco se soit montrée très énergique pour abaisser le drapeau français, libérant les 61 concurrents, alors que les quelques nuages menaçants s’étaient finalement dissipés avec une température de 18 degrés dans l’air pour 22 au sol, permettaient à tous d’envisager de pouvoir jouer sur le sec jusqu’au bout de la course.

D’entrée de jeu ou presque on voit les intentions claires de Petrov  sur la#11 du SMP Racing qui entend doubler la Rébellion #3 de Menezes. On assiste alors à des flashs incessants de ces deux autos qui demandent le passage au milieu des GT devant lesquels les drapeaux bleus s’agitent en tous sens.

On redoute un accrochage qui ne viendra bien heureusement à ce petit jeu là, la consommation a peut être été un peu perturbée et avant la demi-heure de course les premières LMP1 rentraient aux puits, comme aiment à le dire nos amis Québécois.

Seules la Rébellion#1, la Toyota #7, la SMP #17 et la Bykolles demeuraient un peu plus longtemps en piste.

Fin du premier sprint

Au bout d’une heure de course les choses se stabilisaient un peu avec au bout de la première heure, en LMP1 les Toyota #7 et#8 devant la Rébellion #3.

En LMP2 la lutte peut être moins visible n’en est pas moins âpre et l’on retrouve trois clients sérieux pour la victoire avec dans l’ordre: l’Alpine #36, la #28 du TDS Racing et la #26 du G Drive racing.

Comme à leur habitude les GTE Pro et Am n’ont pas passé une première heure bien tranquille tant les grandes sœurs vinrent perturber leurs joutes fraternelles avec des dépassements sans doute assez perturbants. Quoiqu’il en soit les pilotes GT ne manquent pas non plus d’agressivité et ne lâchent jamais le morceau.

En Gt Pro la Corvette #63 devance les 2 Porsche du GT Team #92 et #93. En GTE Am, la Porsche #88 du team Dempsey Proton a effectué plusieurs toupies.  La Ferrari #54 du Spirit of Race devance deux Porsche, les #77 et #86 respectivement du Dempsey-Proton et du Gulf Racing.

De manière générale pour la deuxième heure, les teams vont vérifier et consolider leurs stratégies au niveau des pneumatiques et des changements de pilotes pour assurer selon les cas deux ou trois relais.

Texte Alain Monot, Photo T. Emme

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz