Accueil Citroën WRC – Chili 2019 : Tänak bat « les deux Seb »

WRC – Chili 2019 : Tänak bat « les deux Seb »

968
15
PARTAGER

Ott Tänak n’a pas craqué et remporte le rallye du Chili malgré la pression des deux prestigieux occupants du podium avec lui, Sébastien Ogier et Sébastien Loeb. Un signe à y voir ?

Nous avions laissé les pilotes et leurs copilotes respectifs après la première journée. Lors de la deuxième journée, les choses commencent mal pour Meeke qui fait un tonneau mais réussit à rallier l’arrivée de l’ES7, avec 6 min 26 de retard. Il va devoir piloter sans pare-brise jusqu’à l’assistance. Heureusement il n’y a pas trop de poussière (plutôt de la boue).

Mais, c’est dans l’ES8 qu’il va y avoir l’un des tournants du rallye. Après avoir passé Latvala dans l’ES7, Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul se prennent une très méchante boîte à pleine vitesse. La Hyundai sort trop large après une légère bosse et tape l’extérieur de la piste ce qui la renvoie en travers et en tonneau. Plus de 6 tonneaux et un accident impressionnant. Les deux Belge s’en sortent sans gros bobo mais sont hospitalisés. Fini le rallye du Chili pour eux.

Les deux champions du monde en chasse

Après cette ES8, on a Tänak 30,8 secondes devant Ogier, et 35 devant Latvala. Loeb et Elena sont à près de 52 secondes, Evans à 1 minute 07. Tänak, Loeb et Ogier se partagent les temps scratch de la journée. C’est un « truel » qui se dessine avec un avantage à l’Estonien. Mais, chez Toyota on n’est pas serein. En effet, Latvala doit jeter l’éponge dans la dernière spéciale du samedi, l’ES12. Sa Toyota Yaris a visiblement heurté une pierre avec des dégâts mécaniques. Après l’ES12, on a donc Tänak, Ogier et Loeb. Loeb a réalisé un gros samedi en reprenant 13 secondes sur Tänak tandis que Ogier perdait 8 secondes.

4 spéciales au programme de ce dimanche. Dans l’ES13, Meeke rappelle qu’il est encore là pour marquer des points pour Toyota et remporte le scratch. Loeb se rapproche à 1,1 seconde d’Ogier ! Tänak gère son avance. Ogier reprend de l’air dans l’ES14 en signant un nouveau scratch devant Loeb. Dans l’ES15, c’est Loeb qui signe le meilleur temps devant Ogier. Tänak semble sur la retenue et ne compte plus « que » 20 secondes avant la dernière spéciale, la power stage bonifiée.

Dans la power stage justement, Tänak fait « une Ogier ». Il met un coup de collier et l’emporte, s’octroyant 5 points de bonus, devant Ogier, Latvala, Loeb, et Meeke. Au général, cela permet à Tänak de remporter ce tout premier rallye du Chili avec la manière !

Il devance Ogier de 23 secondes et Loeb de 30. Un podium qui « a de la gueule » non ? Evans continue son bon début de saison avec une 4e place pour M-Sport devant son coéquipier Suninen. Lappi est 6e. Pas si mal pour le 2nd pilote Citroën. Mikkelsen, le 3e pilote Hyundai est 7e devant Meeke. Rovanpera, 9e du général remporte le WRC2 PRO devant Ostberg 10e.

Classement du rallye du Chili 2019

Superbe victoire pleine d’autorité de la part de Tänak qui montre qu’il faut compter sur lui pour le titre. Il lui faut plus de régularité et surtout savoir prendre les points quand il ne peut jouer la gagne.

[Mise à jour 13/05 8h45 : Kris Meeke a été pénalisé de 1 minute pour avoir enlevé son pare-brise non pas sur la liaison mais juste avant de démarrer la spéciale suivante. Les commissaires ont considéré que c’était une violation de la règle du parc fermé. Il recule donc à la 10e place derrière Rovanpera et Ostberg.]

POS # PILOTE TEMPS DIFF PRÉC. DIFF 1ER
1. 8 O. TÄNAK 3:15:53.8
2. 1 S. OGIER 3:16:16.9 +23.1 +23.1
3. 19 S. LOEB 3:16:24.0 +7.1 +30.2
4. 33 E. EVANS 3:17:30.5 +1:06.5 +1:36.7
5. 3 T. SUNINEN 3:19:09.4 +1:38.9 +3:15.6
6. 4 E. LAPPI 3:19:39.2 +29.8 +3:45.4
7. 89 A. MIKKELSEN 3:20:32.8 +53.6 +4:39.0
8. 22 K. ROVANPERÄ 3:23:46.3 +3:13.5 +7:33.4
9. 23 M. OSTBERG 3:24:09.9 +19.1 +7:52.5
10. 5 K. MEEKE 3:24:27.2 +17.3 +9:16.1

Classement pilote provisoire

Sébastien Ogier prend la tête du championnat provisoire 2019. A la clé, il ouvrira lors du prochain rallye, au Portugal du 30 mai au 2 juin. Pas forcément bon vu le terrain. Il devance Tänak pleinement revenu dans la bagarre pour le titre.

Meeke et Evans conservent leurs positions tandis que Loeb fait un bond de 4 places dans le classement avec son podium (son 118e avec son comparse Elena). Surtout, ils permettent à Hyundai de ne pas trop souffrir après l’abandon de Neuville.

Position Variation Pilotes Total
1 1 Sébastien OGIER 122
2 1 Ott TÄNAK 112
3 -2 Thierry NEUVILLE 110
4 0 Kris MEEKE 56
5 0 Elfyn EVANS 55
6 4 Sébastien LOEB 39
7 -1 Andreas MIKKELSEN 36
8 0 Esapekka LAPPI 34
9 -2 Jari-Matti LATVALA 32
10 -1 Dani SORDO 26
11 0 Teemu SUNINEN 20
12 0 Benito GUERRA 8
13 0 Gus GREENSMITH 6
14 0 Marco BULACIA 6
15 0 Pontus TIDEMAND 4

Classement constructeur provisoire

Pas de changement dans le classement constructeur. Mais, Toyota revient sur Hyundai. Le constructeur coréen marque 21 points contre 29 au constructeur japonais. Citroën revient également avec 26 points. Même M-Sport gagne 1 petit point d’écart avec 22 points sur le weekend.

Pos Equipe Total
1. HYUNDAI SHELL MOBIS WRT Hyundai 178
2. TOYOTA GAZOO RACING WRT Toyota 149
3. CITROEN TOTAL WRT Citroen 143
4. M-SPORT FORD WORLD RALLY TEAM Ford 100

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "WRC – Chili 2019 : Tänak bat « les deux Seb »"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
lataupe2B
Invité

Loeb l’a dit il a comprit comment fonctionne l’I20. Il manque de roulage et surtout il doit ramener des points pour Hyundai. Il a beau avoir 45 ans il est loin d’être largué. La Citroën était plus à l’aise ce dimanche. Très beau premier rallye du Chili. Pas de couac particulier, des spéciales superbes et des paysages magnifiques.

salociN
Invité
Il l’a comprise… surtout à partir de samedi, alors qu’il était – et de son propre aveu – totalement largué lors du SD. Accessoirement, c’était son premier rallye terre avec la i20 (non, la Suède ne compte pas… quoique !), ça laisse donc une bonne idée de sa marge de progression sur ce type de terrain, mais c’est surtout sur l’asphalte qu’il n’a pas encore trouvé la clé. Sur les 2 rallyes qu’il lui reste à choisir, va-t-il en tenir compte ? Enfin, par rapport à la concurrence, il faut tout de même relativiser, car Tänak – qui ce WE… Lire la suite >>
salociN
Invité

« à sang froid » 😉

Kaiser Sauzée
Invité

Il a du le faire dans la zone avant le départ, signalée par des panneaux spécifiques jaunes. Il est interdit de toucher à quoi que ce soit de la voiture à ce moment. Même pas juste ouvrir le capot pour regarder.
La seule exception c’est pour changer une roue crevée, pour des raisons évidentes de sécurité.

Fred21
Invité

Loeb sur la Hyundai qu’il découvre devant Latvala sur la Toyota qu’il connait et avec 2 fois moins de courses disputées : étonnant …

Fred21
Invité

Le « vieux » Loeb a encore sacrément de ressources et serait capable d’être encore dans la course au titre sur une saison complète.

lataupe2B
Invité

#salociN je rejoins votre analyse concernant Tanak. Il commence à avoir une autre fonction dans son cerveau : le mode médium entre 1 ou 0. La prestation de l’autre I20 a été décevante.

lataupe2B
Invité

Loeb va rouler avec l’I20 en championnat de France fin juin dan une région qu’il connaît bien. Test grandeur nature sans doute à desseins

Thomas
Invité

La « boite » de Neuville… 😮

Invité

Si Neuville et Gilsoul s’en sortent plutôt bien physiquement, ils pourraient avoir été touchés psychologiquement. Souhaitons-leur un rétablissement rapide et complet d’ici au prochain rallye.

lataupe2B
Invité

La gnac à 46 ans (2020) et aller chercher le dernier dixième (prise de risque) je sais pas mais il est tellement hors norme…,

wpDiscuz