Accueil Actualité Projet de fusion: Renault répondra mardi à FCA.

Projet de fusion: Renault répondra mardi à FCA.

1280
114
PARTAGER
FCA - Renault

Le conseil d’administration du constructeur automobile Renault se réunira mardi pour répondre à la proposition de fusion formulée par le groupe italo-américain Fiat Chrysler, à laquelle le gouvernement français a exprimé un soutien vigilant.

Fiat Chrysler (FCA) avait proposé lundi au constructeur français une « fusion entre égaux » pour former le numéro 3 mondial de l’industrie automobile.

La proposition avait été saluée par les marchés et l’Etat français, mais des points cruciaux restent à régler et le dialogue se poursuit entre les deux entreprises. La valorisation des deux parties reste à négocier et Paris réclame des garanties notamment sur la gouvernance et l’emploi.

« Le conseil d’administration se réunira mardi », a indiqué Renault à l’AFP. Il s’agira d’approuver ou non l’ouverture de négociations exclusives avec FCA.

Lundi dernier, les administrateurs avaient déjà décidé à l’unanimité sauf l’abstention d’un représentant syndical « d’étudier avec intérêt l’opportunité d’un tel rapprochement ».

FCA a assuré que la fusion ne se traduirait par aucune fermeture de sites de production, tout en évoquant des synergies annuelles supérieures à 5 milliards d’euros.

Le groupe, qui pèserait plus de 30 milliards d’euros en bourse, produirait 8,7 millions de véhicules par an.

– Siège à Amsterdam –

Si on y ajoute les volumes de Nissan et Mitsubishi, alliés japonais de Renault, le nouvel ensemble produirait près de 16 millions de véhicules par an, loin devant ses poursuivants Volkswagen et Toyota (environ 10,6 millions chacun).

La nouvelle entité serait détenue à 50% par les actionnaires du constructeur italo-américain et à 50% par ceux de Renault. Elle serait cotée à Paris, New York et Milan. Son siège serait installé à Amsterdam (Pays-Bas).

John Elkann, petit-fils de Gianni Agnelli, l’emblématique président de Fiat, et actuel président de FCA, serait pressenti pour devenir président de la nouvelle entité, tandis que Jean-Dominique Senard, actuel président de Renault, deviendrait président exécutif.

Nissan, dont Renault détient 43% du capital, avait écarté il y a quelques semaines un projet d’intégration plus avancé avec le constructeur français.

Pris de court par le projet de fusion entre Renault et FCA, Nissan (qui détient 15% de Renault mais sans droit de vote) aborde « avec prudence » le dossier, selon des sources japonaises. Mais il semble favorable aux partages de technologies avec FCA.

M. Senard, présent cette semaine à Tokyo avec le directeur général de Renault, Thierry Bolloré, a tenté de rassurer son allié de 20 ans, avec qui les relations se sont détériorées depuis l’affaire des malversations présumées de l’ancien patron de Renault, Carlos Ghosn.

– Doute –

L’Etat français, premier actionnaire de Renault, avec 15% du capital, a affiché son soutien au rapprochement avec Fiat Chrysler.

Ce projet « est une réelle opportunité pour Renault et pour l’industrie automobile française », a déclaré vendredi à l’AFP le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire.

Mais il a souligné qu’il « veillera(it) au strict respect de quatre conditions: le respect de l’alliance Renault Nissan, la préservation des emplois et des sites industriels, une gouvernance équilibrée et la participation du futur groupe au projet européen de batterie électrique ».

Depuis lundi, des voix se sont élevées pour mettre en doute la réalité des synergies calculées par Fiat Chrysler ou critiquer un rapprochement qui ne valoriserait pas suffisamment le groupe Renault.

La proposition financière de FCA « semble équitable, elle a été approuvée par le conseil d’administration. C’est à prendre ou à laisser, et rapidement ! », a lancé une source dans l’entourage du groupe turinois, citée par le quotidien Les Echos.

Selon des sources proches du dossier, cette sortie, qui a créé le trouble à Paris, serait une maladresse de communication. « Ce type de proposition est forcément négociable », souligne une personne bien informée des discussions en cours.

Autre élément troublant: le patron de FCA, Mike Manley, a vendu mardi des actions du groupe pour 3,46 millions de dollars (3,1 millions d’euros) alors que le titre flambait au lendemain de l’offre d’alliance avec Renault. Un porte-parole de FCA a assuré qu’il s’agissait pour lui de « couvrir des dépenses personnelles ».

AFP

Poster un Commentaire

114 Commentaires sur "Projet de fusion: Renault répondra mardi à FCA."

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Lovehornby
Invité

J’aimerais bien couvrir ce genre de dépenses personnelles…

Jdg
Invité

Moi aussi lol
C’est bizarre quand même….

wizz
Membre

Si jamais la fusion ne se fait pas, et que le cours de FCA chute dramatiquement (suffisamment pour rendre cette vente intéressante), alors on verra si le gendarme boursier américain appréciera ou pas cette version « j’ai vendu mes actions pour couvrir mes dépenses personnelles… »

Cette version, le gendarme de la bourse américaine avait déjà entendu mainte fois, comme lorsque les dirigeants de Enron avaient vendu leur actions…

Tof
Invité

Il a peut-être vendu ses actions pour acheter des options ‘put’ FCA…

greg
Invité

Sauf que pour Enron, c’est différent : les dirigeants avaient truqués les comptes et vendu leurs billes avant d’informer les marchés des problèmes, c’était du délit d’initié.
Là il a vendu ses actions APRES l’annonce de négociations. A moins qu’il n’ait eu entre les mains un document lui indiquant que Renault allait refuser l’offre, il n’y a pas grand chose d’illégal.

nouh
Invité

Je sais pas pourquoi, mais cette fusion ne sent pas bon…..

Membre

Oui, au fil des jours qui passent, j’ai ce même sentiments. L’offre FCA semble trop pipée avec une pression qui ne dit rien de bon.
Espérons que les personnes aux commandes de Renault ne se laissent pas démonter.

Fabi35
Invité

Le fait que l’Etat s’en est mêlé c’est déjà pas bon

greg
Invité

haha oui

versdemain
Invité

Je dirais même plus cette histoire sens l’arnaque à plein nez. Tous les 2 paragraphe il est écrit une ineptie dans cette news.
Et celui qui sera plumé c’est la France donc le peuple Français 1er actionnaire de RNUR.

Alphasyrius
Invité
Elle sent bon pour FIAT. Par contre pour Renault, j’en doute serieusement : – le prix de FCA est probablement sur-evalue – FCA n’apporte aucune technologie a Renault – Les Agnelli seraient les actionnaires les plus importants de l’alliance – FCA se retrouve a payer Tesla pour ne pas se prendre d’amendes pour les problemes d’emissions de CO2, ce qui rejoint le point numero 2 Est ce que Renault est pret a payer ce prix pour des marques US, tout en perdant en grande partie son pouvoir de decision et devoir donner ses plateformes? Ces dernieres annees, FCA n’a investit… Lire la suite >>
Nico
Invité

Ca sent pas bon parce que ce soit Fiat ou Renault c’est deux marques très loin d’être fiable et contrairement à ce que certains pensent Renault n’a pas vraiment d’avance concernant les véhicule électrique, n’importe quelle constructeur qui veut développer les véhicules électrique. Et si demain on trouve un nouveau type de batterie qui a plus d’autonomie et se recharge plus vite toutes ses recherches seront devenue inutile. Et sans parler que les véhicules électrique n’ont pas vraiment d’avenir et on va juste vers l’un des plus gros scandale écologique avec ça …

Invité

Objectivité quand tu nous tiens ….
Renault c’est caca, Fiat c’est caca…
Vous vivez en 2003 ou en 1985 ?

SGL
Invité

@Nico
Parce que la VT protège la planète ?

Bizaro
Invité
C’est peut-être facile de le faire. Encore faut-il le faire! Renault l’a fait résultat ils sont en avance sur tous ceux qui ne l’ont pas fait. C’est vrai dans ce cas c’est vrai pour tout. Musk avec le Model X a peut-être fait un véhicule facile avant tout le monde, Jaguar a peut être fait un véhicule facile avec l’I-Pace mais il l’ont fait, VAG a essayé de faire aussi un véhicule facile avec l’E-Tron et ils n’ont pas réussit. FCA avec Maserati, ALFA Roméo, Dodge, Jeep n’a encore rien fait de tel. C’est facile de sortir des petites séries… Lire la suite >>
wizz
Membre

oui nico

Si demain, un autre trouve une nouvelle batterie meilleure, alors toutes les recherches de Renault deviendraient inutiles…

….mais l’inverse est aussi vrai. Si demain, Renault trouve une nouvelle batterie meilleure, alors toutes les autres batteries commercialisées dans le monde deviendraient caduques.

C’est la vie. Mais ce dont on est sûr : celui qui ne fait rien sera forcement derrière, amené à disparaitre à terme

Nico
Invité

Et personnellement je pense que pour fca une alliance avec psa serait bien plus utile pour fiat et surtout logique si ils veulent évoluer. Tout comme opel a l’air d’avoir fait un grand bond en avant depuis le rachat par psa

SAM
Invité

@Nico c’est en fait Carlos Tavares.

versdemain
Invité

La fusion de PSA avec FCA ne se fera pas car il ont été consulté en premier et ont déjà refusé discrètement l’offre FCA vu le montant exorbitant demandé par FCA.
Il suffit d’attendre 1 an, et on verra les perspectives de FCA qui sont de payer jusque la faillite d’énormes amandes pour pollution CO2 et la somme va augmenter chaque année avec un taux CO2 toujours plus bas.

Il est donc très urgent pour FCA de manger Renault à 50/50, mais Renault va récupérer des emmerdes et perdre 50% de sa valeur pour gagner pas grand chose.

Fred21
Invité

Et à part peut être Renault, qui en veut de FCA ?
Est ce que la marque est assaillie de propositions européennes, américaines, chinoises ou coréennes ?
Depuis combien de temps FCA cherche l’union ?
Sans union, FCA peut faire route seul encore combien de temps ?

zafira500
Invité

Il y a eu Geely et Geat Wall en Chine, Hyundai-Kia en Corée du Sud, PSA En France. J’avais même lu quelque part que Carlos Ghosn, avant d’être englué dans son affaire, s’était approché de FCA pour une fusion, voir une acquisition.
Finalement, la courtisée n’est pas si moche que cela.;)

Fred21
Invité

Tellement belle qu’elle en est restée célibataire

bzep
Invité

On peut en dire autant de beaucoup d’autres.

zafira500
Invité

@Fred21
Peut-être parce que les Agnelli ne l’on voulu. Peut-être parce que les Agnelli cherchent une fusion qui leur est plus favorable (comme celle-ci). Ou, tout simplement, les Agnelli balancent des rumeurs de fusion/rachat pour faire monter l’action FCA en bourse.

wizz
Membre

Tu balances une rumeur, favorable, et l’action monte
Mais ensuite, si ça ne se débouche pas, alors l’action redescend…

….à moins que la famille Angelli joue au trader en spéculant sur sa propre entreprise, en achetant/revendant selon le cours du moment.

wizz
Membre

Ghosn, s’approcher de FCA pour proposer une fusion?
Une telle nouvelle aurait fait le tour de tous les sites automobiles et économiques…

Fabi35
Invité

Ghosn et Manley en on discuté en prison pendant la promenade 😁

zafira500
Invité

@wizz
https://www.bfmtv.com/economie/l-alliance-renault-nissan-interessee-par-fiat-chrysler-1660511.html
Plus exactement :
« D’après deux sources interrogées, Carlos Ghosn avait eu des discussions « il y a deux à trois ans » avec le constructeur italo-américain, « mais la proposition avait capoté du fait de l’opposition du gouvernement français », actionnaire de Renault. »

wizz
Membre

Un rachat pur et simple, pas une fusion! Et ce, après avoir consolidé l’Alliance, c’est à dire après la fusion Renault Nissan

https://www.bfmtv.com/economie/l-alliance-renault-nissan-interessee-par-fiat-chrysler-1660511.html
Un rachat de Fiat-Chrysler

Le plan est simple, si l’on en croit le Financial Times: renforcer les liens entre Renault et Nissan, pour consolider définitivement l’Alliance. Puis, Renault-Nissan reprendra les discussions afin d’acquérir un autre groupe, en premier lieu Fiat-Chrysler. Le but d’un rachat de Fiat-Chrysler serait de garantir une taille suffisante, aussi bien en volume qu’en implantation géographique, face à Volkswagen, ou Toyota. Fiat Chrysler (FCA) apparaît parmi « les cibles privilégiées », précise le quotidien.

zafira500
Invité

« Un rachat pur et simple, pas une fusion! »
Oui, je l’ai précisé aussi. J’avais regardé différentes sources, certaines parlaient de fusion, d’autres de rachat (de FCA je précise).

bzep
Invité

FCA est très peu endetté et a un gros cash flow. Il est bien implanté aux Etats Unis/Canada et se trouve parmi les leader en Amérique Latine. Avec les japonais, les trois groupes auront une possibilité d’investissement énorme.

polo
Invité

La situation économique de FCA n’est pas mauvaise sauf que si on regarde un peu, à part Jeep les gammes des autres marques sont très anciennes (la 500 à 12 ans, Punto, Mito ou Giuletta non renouvelées et je ne parle même pas des gammes Chrysler et Dodge!) et aucun plan annoncé par le groupe n’a jamais été exécuté. Le gros soucis de FCA c’est qu’en terme de R&D ils ont quasi tout coupé contrairement à Renault ce qui fait qu’ils s’en sortent actuellement mais dans quelques années je ne donne pas trop cher de leurs chances surtout en Europe.

wizz
Membre
Dans 2-3 ans, la situation de FCA aux USA et au Brésil ne changerait pas beaucoup en l’état actuel des choses. En revanche, en Europe, les prunes vont tomber. FCA vend 1 million de véhicules en Europe, et dont les émissions sont à environ 20g du seuil. A 95€/g, cela fera une amende de 2 milliards d’euros à payer à l’UE, ou payer chèrement aussi à un partenaire zéro émission. Ce jour là, l’action de FCA vaudra beaucoup moins. Pour l’Alliance, ou pour Renault, ce ne sera plus une fusion 50-50 mais un rachat tout court, à moins que ce… Lire la suite >>
wpDiscuz