Accueil Ecologie La Californie menace d’interdire les moteurs thermiques

La Californie menace d’interdire les moteurs thermiques

2525
24
PARTAGER

Le principal organisme de réglementation de l’environnement en Californie (CARB) menace d’édicter des règles plus sévères en matière de pollution. Il pourrait notamment interdire les véhicules à moteur thermique. Le cas échéant, ces mesures seraient à considérer comme des représailles du plan de l’administration Trump visant à assouplir les normes d’émissions des véhicules.

Escalade des tensions entre la Californie et l’administration Trump

Cette décision, qui serait une première aux États-Unis, constitue une escalade dans les affrontements entre Washington et Sacramento. Elle augmenterait l’incertitude des constructeurs sur l’un des plus grands marchés automobiles mondiaux.

La Californie a déjà engagé des poursuites contre la position du gouvernement Trump estimant que les normes actuelles en matière d’émissions de véhicules et d’économie de carburant étaient trop strictes.

Contrecarrer l’assouplissement de la réglementation

Désormais, Mary Nichols, présidente de la California Air Resources Board, affirme que l’État californien confrontera tout assouplissement de la réglementation automobile fédérale avec ses propres exigences anti-pollution plus strictes, allant des carburants aux raffineries qui les produisent.

«Le CARB explorera les moyens de garantir aux communautés la réduction de la pollution atmosphérique, dont elles ont désespérément besoin pour garder l’air pur et respirable – et continuer à lutter contre le changement climatique», a déclaré Nichols dans une version préparatoire d’un rapport devant être communiqué jeudi lors d’une réunion avec les agences de transport et de qualité de l’air de Californie..

«Cela pourrait signifier, par exemple, des exigences plus strictes en matière de carburants à faible émission de CO2, une réglementation plus stricte en matière de protection de la santé dans les raffineries californiennes, un doublement de des efforts de contrôle des sources mobiles et fixes, ainsi qu’une interdiction totale de moteurs à combustion interne » précise-t-elle.

L’administration Trump beaucoup plus laxiste

L’administration Trump élabore à l’heure actuelle un plan visant à assouplir les normes d’émissions de dioxyde de carbone et les exigences en matière d’économie de carburant, après avoir proposé de plafonner la consommation à 37 miles par gallon après 2020. En vertu des règles en vigueur durant l’ère Obama, les exigences en matière d’économie de carburant devraient être de 47 mpg.

Période d’incertitude pour les constructeurs automobiles

En février, l’administration a mis fin à des mois de pourparlers entre les régulateurs fédéraux et les responsables californiens en vue de maintenir une norme commune. Les constructeurs automobiles ont exhorté les deux parties à parvenir à un accord visant à éviter une longue bataille juridique avec la Californie, qui est seule habilitée à établir ses propres règles en matière d’émissions.

Le combat a d’ores et déjà généré une grande incertitude pour l’industrie automobile, menaçant de saper les business plans des constructeurs, ces derniers étant fortement dépendant des prévisions.

Une bataille judiciaire prolongée autour des consommations en carburant pourrait impacter négativement les projets de développement technologique et d’investissement des États-Unis, alors même que les pays européens s’efforcent de durcir leurs exigences.

Vers un impact sur les raffineries de pétrole ?

Mais les commentaires de Nichols font apparaître un danger croissant pour d’autres industries, notamment les raffineries de pétrole.

Les raffineurs pourraient se voir imposer des limites plus strictes en matière de pollution dans leurs installations et des exigences plus sévères en matière de carburant.

Une mesure sans précédent

Une interdiction totale des véhicules neufs équipés de moteur thermique serait sans précédent aux États-Unis.
La Grande-Bretagne, la Chine, l’Inde et d’autres pays ont annoncé leur propre plan visant à éliminer progressivement les véhicules classiques équipés de moteurs à combustion interne.

Compenser la pollution générée par l’assouplissement voulu par Trump

Nichols considère ces changements comme une étape nécessaire pour compenser la pollution atmosphérique supplémentaire pouvant être générée par l’assouplissement des normes automobiles par Trump.
«La loi fédérale va rejeter dans l’atmosphère des centaines de millions de tonnes de gaz qui modifient le climat et augmenter la quantité de pollution à l’origine du smog dans nos villes les plus polluées», a déclaré Nichols dans ses remarques préparatoires. «Il faudra peut-être prendre des mesures pour continuer à lutter contre le changement climatique et continuer à protéger la santé publique, le cas échéant.»

L’avis de Leblogauto.com

Une telle position devrait rapidement provoquer des réactions très vives du lobby pétrolier US. Alors que Donald Trump a besoin de financer sa prochaine campagne électorale, gageons qu’ils seront écoutés au plus haut niveau. Il n’en demeure pas moins que la Californie risque d’être très rapidement confronté à de graves conséquences  du dé-réglement climatique généré par la pollution atmosphérique.

Sources : Automotive News

Poster un Commentaire

24 Commentaires sur "La Californie menace d’interdire les moteurs thermiques"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Tof
Invité

Une interdiction totale de véhicules thermiques NEUFS… Ben, suffira aux concessionnaires de vendre des occasions à zéro kilomètre…

AQW
Invité

Ou des les vendre via les états limitrophes… et livrés en Californie…
Tout dépendra in fine de l’engouement réel du CLIENT californien pour les VE…

On va voir de même en Europe si le CLIENT, celui qui décide au moment de l’achat, celui fait le cheque, s’il veut du VE, ou du PHEV…

AQW
Invité

Est-ce qu’on ne va pas se retrouver en Europe avec des alternatives du genre :
– un VE avec une autonomie problématique et un prix astronomique,
– un PHEV à l’addition salée (je n’ai pas encore vu la couleur d’un PHEV pour tous raisonnable en performance comme en prix),
– ou enfin un thermique avec S&S actuel (voir amélioré en mild-hybride) qui aurait par exemple 10g de trop pour lequel le constructeur alourdira l’addition de 10gx95€ = 950€ ?

C’est le client qui fera le cheque et qui décidera ce qui le pénalisera le moins…

wizz
Membre
En Europe, on peut aussi se retrouver avec des alternatives genre: – un VE avec une autonomie problématique et un prix astronomique, ET une pénurie de carburant, suite à une baisse durable de son approvisionnement – un PHEV à l’addition salée (je n’ai pas encore vu la couleur d’un PHEV pour tous raisonnable en performance comme en prix), – ou enfin un thermique avec S&S actuel (voir amélioré en mild-hybride) qui aurait par exemple 10g de trop pour lequel le constructeur alourdira l’addition de 10gx95€ = 950€, ET un carburant hors de prix, suite à un début de raréfaction du… Lire la suite >>
zeboss
Invité

l’énergie a toujours été trop bon marché, c’est ce qui a provoqué autant l’explosion du niveau de vie que les effets pervers qui vont avec…
La preuve, en Europe les mines de charbon ne sont économiquement pas viables alors qu’elles recèlent encore des ressources considérables.
On importe à vil prix du charbon de l’autre bout du monde parce que moins cher, on consomme de l’énergie pur importer de l’énergie : qui a dit qu’on marchait sur la tête…
remettre l’énergie au niveau où elle devrait être est déjà une bonne logique..
Faire réfléchir à son usage par son cout est une première chose…

zeboss
Invité

acheter dans un état voisin et l’importer ? Ha encore une réflexion à la gilet jaune, et comment cher aqw immatriculer le véhicule dans l’état si c’est interdit ? Pas d’immat, pas d’assurance, ou alors faut émigrer dans l’état voisin avec les contraintes qui vont avec…
Donc réflexion ultra court thermiste…
Merci d’y avoir pensé, à priori il n’y a pas que les ultra riches qui tentent d’optimiser leur petite rente, ….

Thomas
Invité

Je vois mal tous les Californiens rouler avec des moteurs d’aspirateurs sous le capot, quand même 😮

Yamm
Invité

Il y a bien des gens qui continuent à rêver de moteurs de tondeuses à gazon 😉

amiral_sub
Invité

La Californie est un eldorado pour les voitures électriques. Les thermiques c’est pour les rednecks

RICO
Invité

c’est aussi un Eldorado pour les FERRARI , LAMBORGHINI et autre SUV aux énormes V8 ….A part quelques politicards et autres bobos écolos bien pensants , je ne pense pas que la majorité des Californiens soient prêt a se plier a cette interdiction stupide .

zeboss
Invité

A priori selon toi les californien serait des inconscients ?
je pense que tu fais une grossière erreur…
Mais comme nous, tétaniser par leur mode de vie, ils leur est difficile de tout remettre en cause, comme par exemple faire 150 km pour aller travailler tous les jours, ce qui est commun dans la région de Los Angeles…

Xavier
Invité

« gageons qu’ils seront être écoutés au plus haut niveau ». ?
ou bien
« gageons qu’ils sauront être écoutés au plus haut niveau »

Prince
Invité

Dommage de voir que même le blog auto succombe aux sirènes « du réchauffement planétaire d’origine anthropique »….

Le CO2 n’ets pas nocif pour la nature…

The Stig
Invité

C’est bien connu, les ICE n’émettent que des arcs-en-ciel et des papillons… Aaaaaah, les théoriciens du complot…

gigi4lm
Invité

Aucun polluants (que le CO2 n’est pas) ne sont nocifs pour la nature parce que la nature s’en fout. Mais l’humain lui ne s’en fout pas.

zeboss
Invité

la nature se fout des polluants ???
Si les conséquences de tes propos n’étaient pas si graves, on en serait presque amusé….
Demande toi pourquoi il n’y a plus d’oiseaux, pourquoi les espèces sauvages se raréfient ?

john
Invité

@Zeboss – ce que je crois que gigi veut dire, c’est que la Nature n’a pas d’avis, ni d’avant ni d’apres, elle Est. Par exemple, si un meteorite heurte la planète, il y aura des millions d’espèces qui disparaitront, mais au bout d’un certain temps (milliers ou millions d’années), d’autres espèces apparaitront. ou pas. Et que cela n’a aucune importance à l’échelle de l’Univers.

Mais en revanche, les évolutions de la nature ont un impact fort pour une partie infime de celle ci : l’humanité.

Xavier
Invité

En matière de réchauffement climatique, tout le monde à son avis, y compris les scientifiques (vrais ou faux), les journalistes (vrais ou faux), les écolos (vrais ou faux), et même les gilets jaunes (vrais gilets)…
Il y a une certitude c’est que personne ne sait mais beaucoup affirment.
Ne dites surtout pas aux intéressés qu’ils ne savent pas mais qu’ils ont le droit de penser ce qu’ils croient car ça les énervent et en général ils vous lancent des noms d’oiseaux.
Le réchauffement climatique, oui c’est possible, pour les causes on peut emmètre des hypothèses et tenter de limiter notre pollution.

zeboss
Invité

@Xavier : encore un pour qui la réalité n’est qu’une hypothèse parmi d’autres ?

SGL
Invité
@Prince Le CO2 ne serait pas un polluant dans la mesure où il en aurait peu par rapport à la capacité d’absorption de la végétation mondiale ! Problème : nous sommes de plus en plus nombreux, on en rejette beaucoup trop en 2019 et on détruit beaucoup trop les forêts primaires. Bref avec 7 milliards, nous sommes déjà beaucoup trop, dès le mois de mai nous avons déjà consommé ce que peu nous donner la terre naturellement. Pour maintenir notre confort avec aussi peu d’efforts sur l’écologie, il faudrait être 3 milliards au maximum … Et on va vers 10… Lire la suite >>
SGL
Invité

Je parie qu’après Trump , quand il aura terminé son deuxième mandat (car il est trop populaire actuellement), que les Américains prendront des mesures écologiques assez violentes pour compenser les années Trump.
L’histoire nous le dira !

zeboss
Invité

mouai si d’ici là la planète n’aura pas vécu une apocalypse écologique…

wpDiscuz