Accueil Electriques Hyundai et Kia investissent 80 millions dans Rimac

Hyundai et Kia investissent 80 millions dans Rimac

641
6
PARTAGER
Rimac Concept Two

Et voici un nouveau partenaire pour Rimac qui s’impose comme un acteur de choix sur le secteur des sportives électriques. Après avoir attiré Porsche, c’est au tour de Hyundai et Kia se s’approcher du petit constructeur croate pour concevoir de futurs modèles.

Les deux marques coréennes vont donc apporter leur soutien financier à Rimac, pour 80 millions d’euros. Hyundai contribue à hauteur de 64 millions, et Kia pour 16 millions. Un investissement qui fait suite à l’entrée de Porsche au capital en juin 2018, prenant 10% de Rimac.

En échange de cet investissement, les deux marques coréennes comptent profiter de l’expertise du petit constructeur pour concevoir leurs propres sportives électriques. Pour le moment, deux prototypes sont déjà annoncés pour 2020. L’un sera 100% électrique et portera la griffe N de Hyundai. Le second sera bien propulsé par des moteurs électriques, mais embarquera également une pile à combustible.

L’avis de Leblogauto.com

Via ce partenariat, Hyundai et Kia vont donc tirer profit des précédentes réalisations de Rimac, qui ont visiblement impressionné. Et le constructeur croate conforte de son côté ses ambitions de devenir un fournisseur de composants et de technologies pour véhicules électriques à hautes performances.

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Hyundai et Kia investissent 80 millions dans Rimac"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Membre

Bonne pioche.

SAM
Invité

C’est pour développer cette
pousse ou piller ses technologies?

Invité

Mais ils font comment (et avec quoi), pour être partout ? Hyundai/Kia, c’est presque un miracle économique. A tel point qu’on pourrait craindre que cette « bulle spéculative » n’explose à force de gonfler comme ça (même si je ne l’espère pas)

SGL
Invité

Ils bossent !

Invité
Et c’est justement ce qui rend le dédain des européens vis-à-vis des asiatiques distrayant ! Quand les japonais sont arrivé, toutes les critiques ont été faites contre eux, ils ont bossés, quand ils ont enfin proposer des produits concurrentiels, la seule réponse a été la loi des quotas de Calvet. Puis les sud-coréennes sont arrivées, là encore, rebelote. Tout était bon pour exacerbé un complexe de supériorité déplacé. Là, ils montent en cadence, on commence à avoir peur, on détourne le regard vers les chinois, accusés de plagiat, de mauvaise qualité […] jusqu’au jour où ils seront meilleurs que nous.… Lire la suite >>
SGL
Invité

J’ai entendu qu’aussi qu’ils disent qu’ils aussi intelligent que nous, mais qu’ils travaillent plus et qu’ils sont plus nombreux.
Bref, faire comprendre ça en France… Bon courage !

wpDiscuz