Accueil F1 F1 Barcelone 2019 : Hamilton et Bottas dominent de la tête et...

F1 Barcelone 2019 : Hamilton et Bottas dominent de la tête et des épaules

940
18
PARTAGER

5e doublé d’affilé en début de saison pour Mercedes. La firme à l’étoile écrit un peu plus son histoire en F1. Hamilton n’a laissé à personne d’autre le soin de remporter ce (peut-être) dernier GP d’Espagne.

Départ

Bottas manque sont envol et voit Hamilton le passer à droite tandis que Vettel tente par la gauche. L’Allemand freine trop tard et fait un plat sur son pneu. Hamilton vire en tête et Bottas doit s’employer pour conserver la seconde place, un pis-aller. Derrière, Verstappen a profité du freinage trop large de Vettel pour prendre la 3e place.

On a donc les deux Mercedes, Verstappen, les deux Ferrari, Gasly, les deux Haas puis les deux Toro Rosso. Parti des stands, Hülkenberg est rapidement 17 puis 16e au bout de 7 tours sur les 66. Chez Ferrari, Leclerc est dans l’aileron de Vettel. Va-t-il y avoir des consignes avant que les Mercedes et surtout Verstappen ne s’envolent ?

Tour 10/66

Hamilton signe le meilleur tour en course provisoire et porte son avance à 2,9 secondes. Leclerc semble porter une attaque, ou plutôt il se montre dans les rétroviseurs de Ferrari. Vettel reste devant. On se marche encore sur les pieds chez Ferrari. Dommage sans doute. C’est fait, Vettel s’écarte et Leclerc va avoir plusieurs tours pour montrer qu’il a un meilleur rythme que son aîné pour aller chercher Verstappen.

Pour Vettel, le souci est que s’il change de gommes maintenant, il va se retrouver dans le paquet et sera ralenti. Vettel a perdu déjà 5 secondes sur Leclerc et il « supplie » qu’on le fasse rentrer dès que c’est possible. Au 19e tour, Hamilton a déjà rattrapé Giovinazzi et Kubica ! Vettel rentre aux stands pour changer de pneus. Il y a eu un souci à l’arrière gauche et il a perdu un peu de temps. Il ressort 10e derrière les deux Toro Rosso.

Tour 20/66

Verstappen réagit de suite et rentre aux stands pour couvrir Ferrari. Leclerc pousse pour tenter l’overcut (on reste quelques tours de plus en piste en attaquant pour passer « dans les stands »). Leclerc reste en piste. Ferrari cherche-t-elle à décaler le Monégasque ? Gasly change de pneus et ressort juste devant Sainz.

Quel dépassement d’Albon sur Räikkönen ! Par l’extérieur s’il vous plait. Les deux pilotes sont restés propres et le dépassement montre la classe d’Albon. Gasly doit prendre garde à Albon pour son baquet chez Red Bull. Leclerc rentre au 26e tour et met des pneus durs ! Il va tenter d’aller au bout ou rentrer pour un dernier relais en tendre super court pour aller chercher le meilleur tour en course. Par contre il a subit lui aussi un problème à l’arrière gauche.

Tour 30/66

Vettel revient sur Leclerc. Leclerc est en dur on le rappelle et va sans doute laisser passer son coéquipier. Le « suspense » pour le moment consiste à savoir qui va s’arrêter une fois de plus ? Verstappen et Vettel devraient. Pour les autres ? Mystère. Sinon ? On s’ennuie un peu il faut l’avouer. Hamilton écrase la course pour le moment. Les essais hivernaux sont loin (et pourtant si proches en nombre de semaines).

Enfin Vettel passe Leclerc sur consigne. On verra à la fin de la course si cette attente va porter préjudice à la course du #5 ou non. Derrière les 6 « intouchables », on trouve toujours Grosjean, mais Kvyat a passé Magnussen superbement par l’extérieur.

Tour 40/66

A la fin du 40e tour, Vettel repasse par les stands. Il repart derrière Pierre Gasly, en 6e position. A la fin de la ligne droite du retour Vettel plonge au freinage et passe le Français. Le suspense est pour la 3e place. Vertsappen va devoir repasser par les stands, Leclerc tente de rester en piste avec son rythme, et Vettel va devoir cravacher pour tenter de rattraper ce petit monde. Devant, Hamilton compte plus de 7 secondes sur Bottas qui compte plus de 5 secondes sur Verstappen.

Verstappen est aux stands au 44e tour. Verstappen repart à 6 secondes de Leclerc, mais a Vettel à 5 secondes derrière. Gasly a déjà pris une « claque » en quelques tours par rapport à Vettel. Essaie-t-il d’aller au bout avec ses pneus ? Chez Mercedes on va devoir repasser par les stands. Bottas rentre en premier et repart en tendres.

Norris fait une grossière erreur en résistant outre mesure à Stroll ! Voiture de sécurité et arrêt « gratuit » pour tout le monde. Hamilton en profite, Leclerc repart en medium, derrière Vettel. Hamilton se plaint de la lenteur de la…Mercedes qui sert de voiture de sécurité. Les pneus refroidissent vite il est vrai. Chez Toro Rosso on va manger la feuille de résultats avec des arrêts catastrophiques (les pneus n’étaient pas prêts). Magnussen est repassé devant Kvyat et Albon est éjecté du top 10 à la faveur de Sainz.

Tour 50/66

On est toujours sous régime de voiture de sécurité. La voiture s’efface à la fin du 52e tour. Hamilton ralentit. Pour rappel, cette année on ne peut plus dépasser avant la ligne d’arrivée. C’est parti ! Gasly a mis la pression à Leclerc qui résiste. Magnussen passe Grosjean à l’aspiration et s’attaque à Gasly. Vettel a tenté de mettre la pression à Verstappen mais cela ne passe pas. En fait il faut 5 voitures de sécurité par course !

A la lutte avec son coéquipier, Grosjean a été touché et a coupé un virage. Reste à voir s’il aura une pénalité ou pas. Il n’a pas gagné de place mais a pu conserver la 8e place sur Sainz qui a dépassé Kvyat. Hamilton récupère le meilleur tour en course provisoire. On est dans les 10 derniers tours et Grosjean est de nouveau poussé dehors par Magnussen qui défend sa place. Steiner va se faire du mauvais sang. Au tour d’après, c’est Sainz qui s’attaque à Grosjean, et une nouvelle fois Grosjean est poussé dehors.

Au 59e tour, cela passe pour Sainz et Grosjean va souffrir. Sa Haas a visiblement un souci car il se fait rattraper par les deux Toro Rosso. Une Haas va sortir des points alors que les deux y étaient ! Kvyat passe Grosjean au bout de la ligne des stands. Ricciardo est juste derrière Albon et va tenter de gratter la 10e place.

5 derniers tours

Hamilton conserve pour le moment le meilleur tour provisoire (et le point de bonus qui va avec). La bataille pour les 9 et 10e places continue et est le seul spectacle de cette fin de course. Grosjean défend bien son petit point. Kvyat a sécurisé sa 9e place. On est dans le dernier tour. Encore une belle défense de Grosjean.

Hamilton l’emporte sans contradiction possible après un excellent départ. Il est suivi par Bottas. Mercedes signe le 5e doublé consécutif en ouverture de saison, nouveau record. Verstappen grimpe sur le podium. Derrière on trouve Vettel et Leclerc pour Ferrari, puis Gasly pour Red Bull. Magnussen est le « meilleur des autres » après s’être payé son coéquipier Grosjean. Sainz récupère une inattendue 8e place, devant Kvyat et Grosjean. Hamilton prend le point de bonus du meilleur tour en course.

Classement du GP d’Espagne 2019

P # NAME
1 44 L.HAMILTON
2 77 V.BOTTAS
3 33 M.VERSTAPPEN
4 5 S.VETTEL
5 16 C.LECLERC
6 10 P.GASLY
7 20 K.MAGNUSSEN
8 55 C.SAINZ
9 26 D.KVYAT
10 8 R.GROSJEAN
11 23 A.ALBON
12 3 D.RICCIARDO
13 27 N.HULKENBERG
14 7 K.RÄIKKÖNEN
15 11 S.PEREZ
16 99 A.GIOVINAZZI
17 63 G.RUSSELL
18 88 R.KUBICA
18 L.STROLL
4 L.NORRIS

Classement du championnat pilote

Hamilton reprend la tête du championnat à Bottas. Verstappen grimpe sur le podium devant Vettel et Leclerc. Gasly est enfin dans le Top 6. Grosjean ouvre enfin son compteur. Il semblait en mesure de décrocher 6 points mais doit se contenter de 1 petit point.

Désormais ils ne sont plus que 3 à ne pas avoir de point. Giovinazzi, Russell et Kubica.

Position Variation Pilote Points
1 1 Lewis Hamilton 112
2 -1 Valtteri Bottas 105
3 1 Max Verstappen 66
4 -1 Sebastian Vettel 64
5 0 Charles Leclerc 57
6 1 Pierre Gasly 21
7 3 Kevin Magnussen 14
8 -2 Sergio Perez 13
9 -1 Kimi Räikkönen 13
10 -1 Lando Norris 12
11 1 Carlos Sainz 10
12 -1 Nico Hulkenberg 6
13 0 Daniel Ricciardo 6
14 0 Lance Stroll 4
15 0 Alexander Albon 3
16 0 Daniil Kvyat 3
17 1 Romain Grosjean 1
18 -1 Antonio Giovinazzi 0
19 0 George Russell 0
20 0 Robert Kubica 0

Classement du championnat écurie

Mercedes creuse un écart impressionnant après 5 doublés consécutifs. 96 points d’avance sur Ferrari. Red Bull est 3e et peut visiblement désormais compter sur Gasly après un début de saison chaotique de la part du Français. Reste à voir s’il peut hausser son niveau.

McLaren gagne 3 places et passe Haas et Renault. Alfa Romeo et Renault restent respectivement à 13 et 12 points après un GP d’Espagne « transparent ». Williams reste à 0 points malgré les nouveautés amenées à Barcelone. Il se dit que Kubica serait sur un siège éjectable. En revenant en F1 il a réussi ce qu’il s’était fixé. Mais, une Williams très mauvaise et un Russel plutôt bon dans ces conditions pour un débutant le mettent en porte-à-faux.

Position Variation Equipe Total
1 0 Mercedes 217
2 0 Ferrari 121
3 0 Red Bull 87
4 3 McLaren 22
5 1 Haas 15
6 -1 Alfa Romeo 13
7 -3 Renault 12
8 0 Racing Point 7
9 0 Toro Rosso 6
10 0 Williams 0

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "F1 Barcelone 2019 : Hamilton et Bottas dominent de la tête et des épaules"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Lovehornby
Invité

Quelle course haletante ! 😂

Invité

Mwé bon au final le circuit va pas me manquer

wizz
Membre

Pour le titre de champion d’équipe, c’est mort
Pour celui du pilote, heureusement que Bottas a fait victoire une fois sur deux, pour entretenir un semblant de suspense

remarque
Cela fait à peine 2 mois depuis les essais intersaisons ici même
Ferrari et Mercedes étaient au coude à coude, Ferrari un pouillième devant Mercedes (qui a passé l’essentiel de ces essais à rouler pépère en mode de développement)
Aujourd’hui, Ferrari n’a pas amélioré son chrono depuis la dernière fois.
Mercedes a amélioré son temps de 0.8s, rien moins que ça…

JC Juncker
Invité

Ferrari utilisé tu elle encore son super carburant développé par Shell ?

Y avait pas des soupçon de légalité de certaines pièces de la Fiat par Merc et RB en début de saison ?

wizz
Membre

oui
le carburant est frelaté, vu l’écart qu’ils ont pris dans la tronche

généralement, quand on est à 1 seconde de la pole, on se bat pour entrer, pour rester dans les points

cette fois ci, à 1 seconde de la pole, on se bat pour la 3me place de la course…

Rowhider
Invité

Même chose en 92 & 93 quand Williams-Renault écrasaient toute la concurrence. Souvent les McLaren alors 2ème équipe était à 1,5s de la pole.

Lovehornby
Invité

Pour le suspense, on peut se demander, combien de doublé consécutifs va obtenir Mercedes ? Ou est-ce qu’un pilote peut en doubler un autre sans le drs ? Ou est-ce que Lewis Hamilton va laisser le souvenir d’un pilote de légende ?

Fred21
Invité

Ma seule question de cette année est quand Leclerc va gagner son 1er GP. Pour le reste, tout est plié. Et vers août, je m’amuserais un peu des rumeurs de transfert.
Quel gâchis cette F1 alors qu’il y a plusieurs pilotes capables de se tirer des grosses bourres à condition d’avoir des voitures capables de rivaliser avec les Mercedes.

zak
Invité

Mercedes n’a jamais eu de véritables rivaux depuis l’introduction de la formule des moteurs hybrides dès 2014. Sur 105 GP disputés : 79 victoires Mercédès, 14 victoires de la Scudéria et 12 victoires Red Bull-Renault.
Par contre, je suis d’accord, il y a une réelle opportunité à Monaco pour la Scudéria et pour Red Bull-Honda. Les deux derniers vainqueurs : Vettel sur Ferrari en 2017 et Ricciardo sur Red Bull-Renault en 2018. En ce qui concerne le championnat 2019 il ne faut pas trop se faire d’illusions…

wizz
Membre

Une opportunité pour Redbull de gagner à Monaco, peut-être.
Pour Ferrari, surement pas (à la régulière). On a pu voir que Ferrari était performant dans les secteurs rapides, mais est complètement largué dans les portions sunueuses. Monaco est très sinueux, avec des virages lents, où il faut avoir une voiture vive, une bonne motricité. Ferrari n’arrivait pas à rattraper Mercedes (personne non plus). Mais Ferrari n’arrivait pas à rattraper Verstapen non plus, avec un moteur pourtant plus puissant.

Alors, une opportunité pour Ferrari à Monaco???!!!

wpDiscuz