Accueil F1 F1 2019 Espagne Debrief: Des doublés, mais jusqu’à quand?

F1 2019 Espagne Debrief: Des doublés, mais jusqu’à quand?

1182
19
PARTAGER

L’espagne terre d’essais et première course européenne apporte son lot de nouveautés, d’améliorations et nous donne une idée plus distincte de la hiérarchie pour le reste de saison. Ce debrief du grand prix d’Espagne va en conforter beaucoup sur la puissance des argents et l’impuissance des rouges. Mais alors, qui sera capable d’arrêter la machine argentée à fabriquer des doublés?

La course, une histoire de premier virage.

Barcelone a la réputation de ne pas fournir un énorme spectacle ces dernières années. Force est de constater que c’est toujours le cas. Le premier virage a réglé l’histoire, les six premiers n’ont pas bougé. Un peu triste.

La voiture de sécurité sur la dernière partie de la course nous a laissé un infime espoir, mais il n’en fut rien. Mis à part quelques escarmourches pour les derniers points. Le suspens pour la victoire était bel et bien enterré. Dommage.

Mercedes propose définitivement la meilleure voiture.

Un cinquième doublé consécutif, record absolu, deux fois plus de points que Ferrari au championnat constructeur. Le tout en semblant intouchable sur les terres ou Ferrari fut si impressionnant. Lewis « Hammelton » a profité de l’embrayage peu réactif de son équipier pour enfoncer le clou et reprendre la tête du championnat. Meilleur tour en course dans la besace. Un petit peu de chance tout de même, la voiture de sécurité le sauvant du blistering.

Bottas est resté sereinement derrière son équipier acceptant dès le premier tour sa deuxième place. Mais par contre quel tour le samedi, un régal à revoir! Valteri « Polettas ».

Ferrari, le championnat c’est mort?

Un weekend où la scuderia fut tellement attendue, à l’endroit même ou elle paraissait si forte. Quelle déception! En qualifications, en course, rien ne semble sauver les rouges. Et le pire, l’équipe semble sans solution.

Vettel qui ruine son premier relai dès le premier virage, faisant perdre un temps considérable en laissant Leclerc derrière lui. Les consignes arrivant par pigeon voyageur jusqu’au pilote (je n’ai pas d’autres théories valables, vu le temps que cela a mis), la stratégie bizarre de Leclerc. Rien ne tourne rond. La géante rouge s’est refroidie et s’est transformée en naine rouge.

Verstappen, empêcheur de tourner en rond.

Verstappen, cailloux dérangeant dans la chaussure Ferrari, plus mauvais résultat, quatrième, deux podiums. Alors que sa machine n’avait pas le niveau pour rivaliser avec Mercedes. il  se permet de devancer les Ferrari et de relégué à bonne distance. Je suis de plus en plus impressionné. Max « Verstappace ». Gasly fait pale figure, il semble toujours en retrait, incapable de sublimer sa machine. Mais les progrès sont là, il faut accélérer le processus Pierrot!

Haas, l’Espagne lui va si bien, en théorie.

P7 et P8 au départ, P7 et P10 à l’arrivée, alors que la monoplace semblait au-dessus. Que s’est-il passé. Ben Magnussen est passé par là, en envoyant à de multiples reprises son équipier dans l’échappatoire du virage 1, le faisant reculer inexorablement dans la hiérarchie. L’optimisation des points pour Haas, trop peu pour eux!

Grosjean semblait plus fort toute la course mais le restart après la voiture de sécurité fut un tournant dans le sens négatif du terme. A la fin cuistot Grosjean  fut cuisiné la Mclaren de Sainz et la Toro Rosso de Kvyat.

Des points pour Mclaren et Toro Rosso qui continue leur moisson.

Sainz se devait de continuer sa série dans les points à la maison. C’est chose faite. Mclaren est-elle la quatrième force du plateau? Probablement pas, eux même le disent mais chaque opportunité est prise pour augmenter la collecte de points.

Même constat pour Toro Rosso qui embarque une grosse vitesse de pointe, il n’y a qu’à voir les  manœuvres sur les Haas à moteur Ferrari. Pas si mal le Honda. Kvyat principal pourvoyeur de dépassements et de jolies  manœuvres. Dommage que l’équipe ait perdu tant de temps lors du second arrêt. Lorsqu’il ne devient pas une tornade, Kvyat est un pilote des plus solides.

Renault où es-tu?

Il faut définitivement stopper toutes les annonces chez Renault. Le marketing et les annonces d’un retour au premier plan, c’est bien, mais il faut la produire la voiture, un sentiment de régression depuis le début de la saison qui douche les espoirs d’un retour au premier plan.

Daniel a pourtant été solide, mais la voiture manque de rythme. Comment se rapprocher des voitures devant si le châssis est nul?

Alfa et Racing Point de retour dans le rang?

Des résultats prometteurs, mais le weekend fut dur pour les deux équipes et un zéro pointé.

Stroll continue de tâter du mur, du pilote. Il faudra se recentrer sur des objectifs plus sains. Il faut pas taper Lance!

Perez a fini mais c’est tout. Même histoire pour Alfa qui semble reculer dans la hiérarchie. Même night « Kingmi » n’a pu sauver les meubles.

Williams a un tour avant le 20ème tour.

Tout est dit.

Conclusion

Barcelone ne nous a pas offert un énorme spectacle, mais nous a offert son lot d’enseignements. Mercedes est au-dessus, Ferrari n’est pas au niveau et n’a pas le panache stratégique pour emballer la course. Mais qui sera capable de briser la série de doublés? Soyons fous, je vais miser une piécette sur Gasly et RedBull dès Monaco. Ferrari n’en sera pas capable, trop de difficulté dans les virages lents et Verstappen aime trop les rails en principauté. Et pour vous quand s’arrêteront les doublés Mercedes?

N’oubliez pas que ce sera aussi la fête des mères. Pensez à un petit cadeau. Cela compensera un minimum le fait de ne pas être venu manger chez Maman pour regarder la course.

 

 

 

 

 

Poster un Commentaire

19 Commentaires sur "F1 2019 Espagne Debrief: Des doublés, mais jusqu’à quand?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thibaut Emme
Admin
Chez Haas, Magnussen a argué du risque de sortir les pneus de la fenêtre de fonctionnement en restant derrière Grosjean pour l’attaquer alors que Steiner avait ordonné que les pilotes conservent leurs positions respectives. Grosjean n’a pas aimé ce non respect des consignes et a tenté de reprendre sa place. Magnussen s’est défendu plus que vigoureusement (cela aurait été entre deux écuries il y aurait eu pénalité à coup sûr) et a abîmé la voiture de son coéquipier lui faisant perdre des places et des points. A la fin de la course, Steinder s’est adressé directement aux pilotes…. « Kevin, the… Lire la suite >>
Fred21
Invité

Haas avait surtout besoin de ces points là, vu le début de saison et la bonne gestion était surtout d’empêcher toute bataille fratricide.
Mais une fois casqué, la raison s’échappe en partie …

sunseeker
Invité

Magnussen est un fou dangereux au volant. Il n’est pas mauvais mais il a plusieurs fois failli envoyer des pilotes au tapis et ca va mal finir un jour.

Thibaut Emme
Admin

Personnellement, cela ne me gène pas si une écurie laisse ses pilotes se battre en piste.

Mais une fois les ordres donnés de maintenir les positions, surtout en fin de course, plus d’excuse.

Et là en prime, KMAG tasse R8G qui a l’intelligence de ne pas insister sinon cela faisait une Norris/Stroll…
KMAG est rugueux en piste…trop peut-être. Là c’est à régler en interne.

Fred21
Invité

« Malheureusement Haas n’a pas l’air de bien gérer les événements »
C’est le problème du chef en premier avant d’être le problème des pilotes.

Fred21
Invité

Quand j’ai vu les bonnes qualifs des Haas, j’ai tout de suite pensé qu’il allait régler le problème bien avant le départ sur un circuit où l’on double peu à voitures égales donc manque de fermeté ou de menace de sanctions de la part du boss. Là, à quelques cms près, ils sont passés pas loin de rentrer bredouille.

zafira500
Invité

« A la fin de la course, Steinder »
Steiner.;)

Thibaut Emme
Admin

Gros doigts, petit clavier 😉

Rickyspanish
Invité

La fin des doublés ? … quand l’un ou l’autre sera doublé…
Perso, je parie sur une fin à Monaco … il y a bien un rail ou un adversaire qui va un mettre au moins un des deux sur le carreau…

Thibaut Emme
Admin

A Monaco, la péniche Mercedes devrait rester à quai…
La Mercedes et son empattement long a qq souci « d’agilité » dans les virages de la principauté.
Ferrari qui a embrayé le pas à l’étoile est aussi gêné aux entournures.

Perso je mets une piécette sur le Batave Verstappen avec une Red Bull à l’empattement plus court et donc le déficit moteur est moins important à Monaco par rapport à un châssis rapide dans le sinueux.

Fred21
Invité

Kubica et nettement haut la main 🙂

Thomas
Invité

Chassis nul chez Renault ??? Et pourquoi ce ne serait pas le moteur ??? 😀

gigi4lm
Membre

Parce que dans la McLaren il se montre au niveau.

Fred21
Invité

Car ce moteur dans une Red Bull a gagné 4 courses l’an dernier.
Car ce moteur dans une Mc Laren fonctionne mieux et sans que la Mc Laren soit réputée comme le meilleur châssis et sans Verstapen au volant.
Car Riccardio en gagne 2 l’an dernier et peine cette année avec ce même moteur en théorie meilleur cette année.

wpDiscuz