Accueil WTCR WTCR 2019-Marrakech : 3 pilotes et 3 marques gagnent

WTCR 2019-Marrakech : 3 pilotes et 3 marques gagnent

867
0
PARTAGER

La coupe du monde des voitures de tourisme WTCR a repris ce weekend au Maroc, avec un plateau prestigieux, marqué par le retour du champion WTCC Andy Priaulx et l’arrivée du constructeur chinois Lynk&Co (propriété de Geely et donc cousine de Volvo) qui aligne une belle dream team avec Thed Björk, Andy Priaulx, Yvan Müller et Yann Ehrlacher.

Course 1 – Guerreri et Honda ouvrent le score

L’argentin Esteban Guerreri (Honda) a signé la première pole et a confirmé en course, menant de bout en bout pour décrocher la 1ère course de la saison. Il devance Thed Björk, qui offre donc une belle 2e place à Lynk&Co pour la première course de la 03 TCR. Priaulx (Link&Co) et Vernay (Audi) se sont longtemps disputé la 3e place avant d’entrer en contact, ce dont a profité Nestor Girolami (Honda). Tarquini, le champion en titre avec Hyundai, termine 4e et Tiago Monteiro (Honda) 6e. Kevin Ceccon est le meilleur des deux Alfa Romeo en 9e position. Yvan Muller a du partir du fond de grille en raison d’un souci technique et n’a pas faire mieux que 18e.

En tous cas, Link&Co est déjà dans le coup ! Merci la Bop ? Ou plutôt merci Volvo, puisque Cyan Racing, qui exploite les voitures chinoises, était le fer de lance de la marque suédoise en championnat de Suède et en WTCC avec la S60 et la Polestar. Or, faut-il le rappeler, Link&Co et Volvo font partie du groupe Geely.

Course 2 – Tarquini le malin

Jusqu’au 10 tour, Nicky Catsburg (Hyundai) , Parti depuis la pole grâce au système de la grille inversée, menait fermement la course avant de subitement quitter la piste lors d’un freinage et tirer tout droit. Le néerlandais Nicky Catsburg invoque une défaillance des freins.

CATSBURG NICKY

Mais heureusement, une Hyundai peut en cacher une autre. Lors de la neutralisation, Gabriele Tarquini, qui a récupéré la tête, a fait jouer son expérience et joué de ruse, en reprenant son rythme de course de manière légèrement anticipée au moment du retrait de la voiture de sécurité. L’italien de 57 ans a maintenu en respect les français Jean-Karl Vernay (Audi) et Yann Ehrlacher (Link&Co).

Yvan Müller est 7e et Aurélien Panis seulement 21e. Quant à Mehdi Bennani, le héros local, il joue vraiment de malchance avec un nouvel abandon.

Course 3 – Müller qui pleure, Björk qui rit

Yvan Muller avait fait le plus dur au départ en prenant le meilleur sur Vervisch (Audi), qui cédait également la 2e position à l’équipier de müller, Thed Bjork (Link&Co). Yann Ehrlacher est éliminé en début de course, après un duel à 3 de front avec Guerreri(Honda) et Monteiro (Honda) qui a mal tourné et fini dans le mur. Au 14e tour, coup de théâtre pour Yvan Müller qui rentre aux stands et abandonne sur ennui mécanique. Thed Björk, constamment sous la menace de Vervisch, a tenu bon et profité aussi de l’excellente traction de la puissante Link&Co, qui lui a permis de repousser les assauts du belge.En fin de course, Vernay perd aussi de gros points quand ses freins ont lâché, l’envoyant dans le décor heureusement sans mal pour le pilote. Björk l’emporte donc, offrant la 1ère victoire de Link&Co, devant Vervisch et l’excellent rookie Azcona (Cupra).

Björk prend la tête du championnat

Au championnat pilotes, Thed Björk prend la tête avec 61 points, devant  Guerreri (56 points) et Tarquini (49 points). Le meilleur français est Jean-Karl Vernay, 6e avec 29 points.

Côté constructeurs, le Münnich Motorsport Honda prend les commandes (90 points) devant Cyan Racing Link&Co (78pts) et BRC Hyundai Squadra Corse (66 points).

Prochain rendez-vous au Hungaroring, où on espère voir plus de dépassements sur un vrai circuit, car celui de Marrakech, bien trop étroit, n’a pas offert le spectacle espéré.

Sources : FIA WTCR

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz